Ne vous affolez pas: Comme je cherchais un titre pour la chronique de cette semaine, il m'est venu à l'esprit une nouvelle extraite d'un recueil d'Alfred Hitchcock. C'est qu'on a enfin mis en marche la climatisation de notre local. Il était temps, car l'été est déjà bien avancé. Quant au sépulcre, eh bien, chaque partie qui ne se termine pas par la nulle constitue le cimetière des espérances du vaincu...

Les favoris par la cote l'ont emporté encore cette fois, sauf dans quatre cas: Claude Boissinot a défait Alexandre Filiatreault. Pas très surprenant quand on consulte leurs cotes respectives, mais Alexandre m'avait fait une si forte impression lors du tournoi de qualification de mai, que je suis toujours étonné depuis de le voir éprouver des difficultés. Alex Létourneau a clos la soirée en l'emportant in-extremis contre Yvon Bluteau: Ce dernier possédait tour, cavalier et pion contre une dame seule, mais il a perdu d'abord son cavalier, puis sa tour dans le zeitnot final. Et puis deux parties nulles, Martin Glode contre Hicham Zroud et Jean-François L'Allier contre Jean Turcot.

Une performance solide de Réjean cette semaine, au premier échiquier. Dominique n'aurait peut-être pas dû s'accrocher au pion du gambit-dame accepté. Il a néanmoins offert une résistance honorable:

Réjean Tremblay (2268) - Dominique Boies (1602)

1.d4 d5 2.c4 dxc4 3.Cf3 b5 4.e3 Cf6 5.a4 c6 6.axb5 cxb5 7.b3 e6 8.bxc4 bxc4 9.Fxc4 Fb4+ 10.Cbd2 0-0 11.0-0 a5 12.Fa3 Fxa3 13.Txa3 Fa6 14.Da1 Cc6 15.Tc1 Fxc4 16.Txc4 Cb4 17.Ce5 h6 18.h3 Ch7 19.Tc5 Cf6 20.Taxa5 Txa5 21.Txa5 Cfd5 22.Da4 De7 23.Ta7 Dg5 24.Ce4 Dd8 25.Cxf7 Dc8 26.Cc5 Cc6 27.Cd6 Db8 28.Dxc6 Db1+ 29.Rh2 Txf2 30.Txg7+ Rxg7 31.Cxe6+ Rf6 32.Dxd5 Tf1 33.De5+ Rg6 34.Cf4+ Rh7 35.De7+ Rh8 36.Df8+ Rh7 37.Df7+ Rh8 38.Cg6+ et les Noirs abandonnèrent: Il leur en coûtera dame et tour pour éviter le mat. 1-0.

Le sacrifice de qualité de Claude en c3 était-il bon? Chose certaine, c'est lui qui a pris les commandes par la suite:

Michael Mooney (1619) - Claude Lessard (2101)

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 g6 6.Fe2 Fg7 7.Fe3 0-0 8.Dd2 Cc6 9.0-0-0 Cxd4 10.Fxd4 Fe6 11.f3 Tc8 12.g4 Da5 13.b3 Txc3 14.Dxc3 Dxa2 15.g5 Ch5 16.Fxg7 Cxg7 17.Td4 Da3+ 18.Rb1 Tc8 19.Dd2 Ch5 20.e5 dxe5 21.Td8+ Txd8 22.Dxd8+ Rg7 23.Dc7 f6 24.gxf6+ Rxf6 25.Te1 Db4 26.Td1 Cf4 27.Ff1 Cd5 et les Blancs abandonnèrent, obligés de rendre la qualité alors qu'il leur manque trop de pions. 0-1.

Je ne suis pas fier de la partie suivante: Alors que je jouissais d'un solide avantage, j'ai été incapable de contrer l'attaque de Jean-Louis, qui ne disposait pourtant que de deux pièces véritablement actives. Il aurait sans doute dû pousser ses pions centraux une fois le 30è coup joué. Hélas pour lui, l'échange des dames par 42...De4+ est une gaffe perdante, car ses pions tombent ensuite l'un après l'autre:

Richard Sauvé (1988) - Jean-Louis Thériault (1582)

1.d4 c5 2.d5 Cf6 3.c4 d6 4.Cc3 e6 5.e4 Fe7 6.Fe2 e5 7.Cf3 Cbd7 8.0-0 Cf8 9.Tb1 Cg6 10.b4 b6 11.bxc5 bxc5 12.Dd3 0-0 13.Fe3 Cd7 14.g3 Cb6 15.Cd2 Fh3 16.Tfe1 Dd7 17.Ff1 Tfb8 18.Fxh3 Dxh3 19.Cb5 Tb7 20.Cb3 Td7 21.Ca5 Tb8 22.Cc6 Tbb7 23.Cbxa7 Dg4 24.Tb3 Ch4 25.Fd2 Cxc4 26.Dxc4 Txb3 27.Dxb3 Cf3+ 28.Rh1 Cxe1 29.Fxe1 Dxe4+ 30.Rg1 Dxe1+ 31.Rg2 Ff8 32.a4 De2 33.a5 Da6 34.Db6 Dc4 35.a6 f5 36.Cb5 Dxd5+ 37.Rg1 c4 38.a7 Txa7 39.Ccxa7 Dd1+ 40.Rg2 Db3 41.Dc6 Dd3 42.Cc8 De4+ 43.Dxe4 fxe4 44.Cc3 Rf7 45.Cb6 Re6 46.Cxc4 d5 47.Cb6 d4 48.Cxe4 d3 49.Rf3 Fe7 50.Re3 Rf5 51.Rxd3 g5 52.Cc4 h5 53.h3 Fb4 (Ici, Jean-Louis m'a proposé la nulle, mais il était beaucoup trop tard: J'aurais accepté avec plaisir entre le 30è et le 40è coup!) 54.Ce3+ Rg6 55.Rc4 Fa3 56.Rd5 Fb2 57.Cc4 Fa1 58.Cxe5+ Rf5 59.Cf7 h4 60.Cfd6+ Rg6 61.g4 Fb2 62.Cf5 Fc1 63.Re6 Ff4 64.Ce7+ Rg7 65.Rf5 Rh6 66.Cd5 Fc1 67.f3 et les Noirs abandonnèrent. 1-0.