Voyons voir comment faire les sections, bon pour commencer c’est assez simple. Maître Rainfray dans la section A. Ensuite… ah oui, les experts Lessard, Auger, Sauvé et Drolet, naturellement. Ensuite? On laisse ça comme ça? Non, il faut un nombre pair de joueurs! Mais qui? Bon, on va prendre celui qui a la cote la plus élevée parmi le reste des amateurs… c’est qui ça? Dominic qui? Dominic Cournoyer? Ça ne me dit rien… peu importe, on va l’envoyer à l’abattoir. Voilà la section A est constituée, messieurs les appariements sont prêts!

Il va toujours nous surprendre ce Arneau. Après avoir mis le roi adverse dans le pétrin, il a simplement décidé de sacrifier la qualité pour éliminer le fou de case noire. Le reste de l’attaque se fera justement sur les cases noires et ça coûtera une pièce à Richard (si 28…Rxe5, 29. Dh2+ Re4 30. Df4#). À mon avis, il ne fallait pas accepter le sacrifice de qualité. 22. Txh7! semble meilleur pour les Noirs.

Arnaud Rainfray (2397) – Richard Sauvé (1960)
Les Noirs abandonnent 1-0




Je suis incapable de lire la partie Auger – Lessard (1-0).

Il n'y en aura pas de facile pour l’intrus, mais quand même, il sait se battre, voyez-vous mêmes. Probablement que j’aurais pu obtenir le gain plus tôt, mais c’est à croire que je n’ai pas trouvé comment appliquer le coup de grâce. Stéphane semblait sur le point de s’en sortir mais son temps est tout simplement tombé, malgré l’incrémentation. Ça se dirigeait tout droit vers une finale de fous de couleurs opposées avec un pion de plus pour les Blancs. Difficile de déterminer si les Blancs auraient gagné, mais ça n’aurait pas été très facile pour les Noirs de jouer cette finale seulement sur l’incrémentation.

Dominic Cournoyer (1942) – Stéphane Drolet (2129)
Le temps des Noirs s’écroule 1-0

Dans la section B, à mon avis, c’est soit Sébastien ou Jonathan Perron qui l’emportera, voilà la partie de Sébastien. André aurait eu intérêt à éviter les échanges après avoir perdu un pion. La finale avec un pion de moins est impossible à tenir. Sébastien réussira à damer grâce à une zugzwang.

Sébastien Caron (1910) – André Bourassa (1759)