Excuse échiquéenne de la semaine
J’ai truqué mon horloge afin de m’avantager mais contre toute attente, mon adversaire a préféré que l’horloge soit à sa gauche.

Après seulement deux rondes, maître Caire mène déjà par un point le championnat du club.

À l’instar du Canadien de Montréal en séries, après avoir pris un léger avantage, je n’ai pas fait le reste du travail. Après avoir gagné la qualité grâce à 26… Fe6!!!! (ça mérite peut-être plus de points d’exclamation?), j’ai loupé ma finale en jouant 38…Txb3? plutôt que 38… a2!? Mais voyez-vous, il faut comprendre qu’avant le tournoi j’ai parié sur François Caire pour remporter le championnat.

François Caire (2178) – Dominic Cournoyer (1927)
Les Noirs abandonnent 1-0

Hé bien, maintenant que Sébastien ne m’affrontera plus, il a des chances de gagner. Dans cette ouverture dite théorique les Blancs avaient un roi dangereusement exposé avec une structure faible, d’ailleurs Richard en a profité pour dévorer un pion. Le roi de Sébastien semblait exposé à un tel point que Richard a cru qu’il était permis de sacrifier une qualité afin de possiblement créer un réseau de mat. Malheureusement, le sacrifice semble ne pas fonctionner! Malgré le pion de plus, le fou ne fera pas le poids contre la puissante tour.

Sébastien Caron (1921) – Richard Sauvé (1975)
Les Noirs abandonnent 0-1

Cette partie est sans doute la partie la plus tactique du championnat à date. Bertrand a mis en place une jolie combine pour piéger la dame adverse. Toutefois, plutôt que de perdre une tour et un cavalier pour rendre veuf le roi adverse, 23…Cf3!! aurait été nettement meilleur. Quelques coups plus tard, 29…f5!? semblait gagner le cavalier étant donné la menace 30…Dh6+, mais 30.Txf7!? aurait été assez résistant étant donné les complications que la batterie de tours aurait engendrées.

Claude Lessard (1956) – Bertrand Auger (2058)
Les Blancs abandonnent 0-1




Le tournoi se poursuit la semaine prochaine avec les parties suivantes : Sauvé – Caire, Auger – Caron et Cournoyer – Lessard. Quant au tournoi suisse le Montcalm 7, Gaétan Lapierre mène avec 2 en 2.