Dorénavant, il n'y a plus qu'un seul candidat pour remporter le tournoi. En effet, le maréchal Caire est le vainqueur, ayant mis au pas presque tous ses adversaires avec 4,5/5. Quant au général MOI, à l’exception du maréchal, il a mis tous ses adversaires au pas pour terminer deuxième avec 4/5. Le colonel Chiffot termine troisième avec 3,5/5. Ensuite, les lieutenants Caron, Dumont, Bonneau, Sauvé, Espanol-Echevarria et Lessard terminent le tournoi avec 3/5. À voir les résultats des parties suivantes, nous serions portés à croire que l’avantage du trait est important.

Pour lieutenant Bonneau, c’était tout ou rien. Il voulait absolument enlever un peu de grades au maréchal afin de remporter le tournoi. Ce dernier a tenu bon malgré un sacrifice de tour qui a mené à une attaque extrêmement féroce sur la colonne. Maréchal Caire n’a pas hésité à joueur les meilleurs coups, incluant 25. Txc8! qui enlève de la pression sur la case h3. Le maréchal semblait plutôt à l’aise, dans cette partie, réfutant même les variantes intéressantes à l’analyse. Bien des experts et même des maîtres auraient craqué à une telle attaque.

Maréchal Caire (2222) – Lieutenant Bonneau (2007)
Les Noirs abandonnent 1-0



Évidemment, vous aurez compris que j’ai gagné puisque cette semaine c’est MOI qui fait la chronique. Étrangement, j’ai affronté en dernière ronde mon plus «faible» adversaire du tournoi. Quoiqu’il en soit, je devais tout de même faire attention puisque j’étais tout de même moins coté que lieutenant Caron avant que le tournoi commence. Sans trop rentrer dans les détails, je vous montre les merveilles que la brute surnommée Fritz suggère pour assommer l’adversaire encore plus vite que je ne l’ai fait. 26. Txf8!! suivi de 27. b6!!, 30. Cxc5! et 36. Te6!!. Hé oui… des coups d’ordinateur!

Général Cournoyer (1793) – Lieutenant Caron (1918)
Les Noirs abandonnent 1-0

Voyons maintenant comment Nicolas s’est emparé du titre de colonel… Avez-vous compris quelque chose à cette partie? J’ai rarement vu quelque chose d’aussi tactique. Tout ce que je peux vous dire c’est que suite à 14…Fxh2 le fou est prenable, permettant aux Blancs de gagner une pièce. Qui sans l’aide de Fritz oserait le faire durant une partie, sachant que le roi se retrouvera dangereusement en g3?

Colonel Chiffot (1888) – Sergent Myre (1925)
Les Noirs abandonnent 1-0




Cette fois-ci, une partie plus positionnelle. Suite à sa mésaventure de première ronde, le lieutenant Espanol-Echevarria a bien terminé son tournoi en menant une attaque à l’aile dame où les pions se sont écroulés un par un, éliminant toute défense contre l’avance rapide du pion a. Finalement, ce sera peut-être lui le prochain expert à Québec? Il n’aura qu’à obtenir une cote permanente en maintenant une cote supérieure à 2000.

Lieutenant Espanol-Echevarria (2044) – Sergent Moisan (1790)
Les Noirs abandonnent 1-0




Finalement, la partie de celui qui aurait fait la chronique si j’avais perdu. Après une ouverture sans histoire, 15. Cg5! a tout simplement créé une initiative où le sergent Daniel Dubé a succombé rapidement. Seul 14…Dh5 permettait de tenir, mais ça semble tout de même désagréable.

Lieutenant Sauvé (1983) – Sergent Dubé (1560)
Les Noirs abandonnent 1-0







Les résultats complets sont à cette adresse.

Le prochain tournoi le Montcalm 2 débutera le jeudi 11 octobre 2007 au Centre des Loisirs Montcalm, 265 René-Lévesque Ouest, Québec, il s’agit d’un tournoi rotation.