RAPPEL: Vous n’avez qu’à cliquer sur les coups des parties ci-dessous pour voir se développer chacune d’elle sur le diagramme qui lui est attribué.

22 joueurs seulement se sont inscrits dans notre nouveau tournoi des jeudis du club Montcalm: de quoi former deux sections "round robin" seulement, les huit autres joueurs s'affrontant dans un système suisse. Si vous désirez vous joindre à nous jeudi prochain le 18, il n'est pas trop tard, pourvu que votre cote ne dépasse pas 1580. Donnez-moi un coup de téléphone au numéro 525-8719 ou au 528-8876: nous vous donnerons un "bye" d'un demi point pour la première ronde non jouée.

Au premier échiquier, Claude Lessard faisait face à Réjean Plante. Bien sûr, Claude peut battre n'importe qui à Québec, mais on doit tout de même considérer comme une surprise sa victoire, compte tenu de la différence de cote entre les deux joueurs. La lutte a été chaude comme vous le verrez. Peut-être manque-t-il quelques coups ou bien y a-t-il eu perte au temps pour les Noirs? Je n'ai pas assisté à la fin de cette partie, étant moi-même trop occupé à me démener dans la mienne.



1-0

Au deuxième échiquier, Bertrand a tenté d'affaiblir le roque de Nicolas, sacrifiant un pion dans l'aventure. Nicolas a bien réagi, plantant en e6 un gênant cavalier que les Noirs se sont occupés à échanger, avec le résultat surprenant de la position finale: la dame noire est "trappée"!


1-0

Au troisième échiquier, j'ai cette fois eu l'avantage pendant l'essentiel de la partie contre Sébastien, mais sans pouvoir trouver le plan gagnant, s'il y en avait un. Nous avons encore fait nulle (ça nous en fait plusieurs de suite!).


1/2-1/2

Au quatrième échiquier, Marc Sarra-Bournet l'a emporté avec les Noirs sur Paul Cummins, dans une partie endiablée où Paul me disait avoir raté un gain en toute dernière minute. Paul m'écrivait toutefois ce matin qu'il n'était plus sûr du tout d'avoir eu un coup gagnant à sa disposition. J'aimerais vous présenter cette partie, mais je n'ai pu la reconstituer, incapable que j'ai été de déchiffrer la copie.

Au cinquième échiquier, Alain s'est fait prendre dans un piège connu: le coup 13.Cd5 de Jacquelin gagne au moins un pion, à ce que m'a dit ce dernier. Le refus du pseudo-sacrifice a entraîné un affaiblissement fatal de l'aile-roi noire, que Jacquelin a exploité avec le superbe 18.Fd5!, pour terminer. J'étais quant à moi tout à fait perdu là-dedans, croyant que 13.Fd5! était une erreur...



1-0