Il n'y a plus qu'une ronde à jouer dans le Zukertort. Si je ne me trompe, les Ripoux de François Caire sont toujours en tête, mais rien ne sera décidé avant la toute fin. Les résultats détaillés sont maintenant affichés dans la rubrique habituelle, contigue à celle-ci.

Comme le mentionne le capitaine des "Brut 33" dans le babillard de www.quebecechecs.com, il est plutôt rare de voir des feux d'artifice dans ses parties, mais l'exception est venue dans la rencontre des deux Stéphane:

Stéphane Drolet (2121) - Stéphane Beaudoin (2126)

1.d4 e6 2.Cf3 Cf6 3.Ff4 Fe7 4.h3 0-0 5.Cbd2 Ch5 6.Fh2 f5 7.e3 d6 8.Fd3 De8 9.De2 g6 10.g4 Cg7 11.Ff4 fxg4 12.hxg4 e5 13.dxe5 Fxg4 14.0-0-0 d5 15.Tdg1 Fe6 16.Df1 c5 17.Dg2 c4 18.Txh7 cxd3 19.Dh2 Ff5 20.Dh6 Ce6 21.Cd4 g5 22.Cxe6 et les Noirs abandonnèrent. Une droite au menton vraiment dévastatrice! 1-0.

Je n'ai malheureusement pu déchiffrer tous les coups de l'autre duel du premier échiquier, mais voici à quoi ressemblaient les premières escarmouches:

François Caire (2075) - Claude Lessard (2016)

1.d4 Cf6 2.c4 c5 3.d5 b5 4.cxb5 a6 5.Cc3 g6 6.e4 d6 7.Cf3 Fg7 8.a4 0-0 9.Fe2 axb5 10.Fxb5 Fa6 11.Dc2 Fxb5 12.Cxb5 Da5+ 13.Fd2 Dxb5 14.axb5 Txa1+ 15.Fc1 Cxe4 16.0-0 Cf6 17.Dd3 Cbd7 18.Fg5 Tfa8 19.g3 Cb6 20.Fxf6 Fxf6 21.b3 T1a3 22.Cd2 Tb8 23.Te1 Rf8 24.Te2 Fd4 25.De4 Cc8 26.Cc4 Txb3 27.Ca5 T3xb5 28.Cc6 T8b7 29.Cxd4 cxd4 30.Dxd4 Rg8 et là, je perds le fil. Plus d'une cinquantaine d'autres coups ont été joués, sans que la dame de François ne puisse triompher de la la tour et du cavalier de Claude. ½-½.

Au deuxième échiquier, première défaite de Simon Laflamme, qui détenait jusque là un score parfait:

Simon Laflamme (1920) - Denis Robitaille (1851)

1.e4 g6 2.d4 Fg7 3.Cc3 c6 4.Fc4 d5 5.exd5 b5 6.Fb3 b4 7.Cce2 cxd5 8.Cf3 Cf6 9.0-0 0-0 10.a3 bxa3 11.Txa3 Cc6 12.Ff4 Db6 13.Cc3 e6 14.Ca4 Dd8 15.Cc5 Ce4 16.Cxe4 dxe4 17.Cd2 Cxd4 18.Cxe4 e5 19.Fg5 Db6 20.Fe7 Fa6 21.Fxf8 Fxf1 22.Cg5 Fxf8 23.Fxf7+ Rg7 24.Th3 Ce2+ 25.Rh1 Fxg2+ 26.Rxg2 Cf4+ 27.Rg1 Cxh3+ 28.Cxh3 Td8 29.Df3 Df6 30.Dxf6+ Rxf6 31.Fb3 Td1+ 32.Rg2 Tb1 33.f4 Fc5 34.fxe5+ Rxe5 35.Cf2 Fxf2 36.Rxf2 Txb2 37.Fa4 Tb4 et les Blancs rendirent les armes. 0-1.

J'ai dû, quant à moi, me défendre en fin de partie contre une initiative dangereuse des Noirs menés par Martin Fecteau. Une occasion pour les néophytes de bien assimiler la règle de la triple répétition de la position lors d'une réclamation de nulle:

Richard Sauvé (1924) - Martin Fecteau (2013)

1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 Fb4 4.Dc2 0-0 5.Fg5 h6 6.Fh4 d6 7.a3 Fxc3+ 8.Dxc3 g5 9.Fg3 Ce4 10.Dc2 f5 11.e3 b6 12.Fd3 Fb7 13.Ce2 Cd7 14.f3 Cxg3 15.hxg3 Df6 16.0-0-0 Rg7 17.e4 fxe4 18.Fxe4 d5 19.Fd3 c5 20.Rb1 cxd4 21.cxd5 Tfc8 22.Da4 Cc5 23.Dxd4 Dxd4 24.Cxd4 Fxd5 25.The1 Rf6 26.Ff1 a5 27.Fb5 Tc7 28.Th1 Rg6 29.Th2 Cb3 30.Thh1 Cxd4 31.Txd4 Rg7 32.Te1 Tc5 33.Fd3 Td8 34.Ra1 Tdc8 35.Rb1 T8c7 36.Fe4 Fb3 37.f4 a4 38.Tb4 b5 39.Td4 Rf6 40.Td8 Rg7 41.Td6 Rf7 42.Td8 Rg7 43.Td4 Tf7 44.Fd3 Tfc7 et ici, j'ai réclamé la nulle par triple répétition de position, parce que j'avais l'intention de jouer 45.Fe4, reproduisant exactement la position déjà vue après mon 39è coup de même qu'après mon 43è. ½-½.

La partie suivante, disputée au troisième échiquier, impliquait le représentant de Chaudière-Appalaches aux qualifications du Championnat invitation du Québec:

Mathieu Godbout (1808) - Yvon Poliquin (1840)

1.c4 Cf6 2.Cc3 e5 3.Cf3 Cc6 4.g3 Cd4 5.Fg2 Cxf3+ 6.Fxf3 Fb4 7.0-0 Fxc3 8.dxc3 0-0 9.c5 Te8 10.Dc2 e4 11.Fg2 b6 12.Fe3 Fb7 13.Tfd1 De7 14.b4 Fc6 15.c4 Cg4 16.Ff4 e3 17.f3 Cf2 18.Fxc7 Cxd1 19.Txd1 bxc5 20.Fd6 De6 21.Fxc5 d5 22.b5 Fb7 23.f4 Ted8 24.Dd3 Dc8 25.Fe7 Te8 26.c5 Txe7 27.c6 Fxc6 28.bxc6 Dc7 29.Fxd5 Tae8 30.Dc4 Rf8 31.Dc5 Td8 32.Td3 Db6 33.Dc4 Db1+ 34.Rg2 De1 35.Tb3 Dd2 36.Ff3 Tc7 37.Fg4 Dd5+ 38.Dxd5 Txd5 39.Txe3 f5 40.Ff3 Ta5 41.a3 Tc5 42.h3 Rf7 43.g4 g6 44.Rg3 Rf6 45.Td3 Re7 46.Rf2 a5 47.Re3 h6 48.Rd4 Tc2 49.Tc3 Txc3 50.Rxc3 Rd6 51.gxf5 gxf5 52.Rc4 Te7 53.Rb5 Te3 et la nulle fut conclue. ½-½.

Pour terminer, une belle victoire de Gaétan Lapierre sur mon coéquipier:

Sébastien Nadeau (1838) - Gaétan Lapierre (1854)

1.d4 Cf6 2.c4 c5 3.Cf3 cxd4 4.Cxd4 Cc6 5.Cc3 g6 6.Cxc6 bxc6 7.e4 d6 8.Fd3 Fg7 9.0-0 Da5 10.a3 Cg4 11.De2 h5 12.Fd2 Ce5 13.Fc2 Fa6 14.b4 Dd8 15.Fb3 e6 16.f4 Cg4 17.Tf3 0-0 18.Taf1 d5 19.b5 cxb5 20.cxb5 Db6+ 21.Rh1 Fxc3 22.bxa6 Fxd2 23.exd5 Fe3 24.h3 Dxb3 25.hxg4 Dxd5 26.Txe3 hxg4 27.Dxg4 Rg7 28.Df3 Th8+ 29.Rg1 Dc5 30.De4 Tad8 31.De5+ Dxe5 32.Txe5 Td6 33.Ta5 Tb8 34.g4 Tbb6 35.Tf3 Txa6 36.Te5 Ta4 37.Rg2 Tda6 38.Tee3 g5 39.f5 Txg4+ 40.Rf2 exf5 41.Txf5 Tf6 42.Tef3 Txf5 43.Txf5 Tf4+ 44.Txf4 gxf4 45.Rf3 Rf6 46.Rxf4 Re6 47.Re4 Rd6 48.Rd4 a5 49.a4 Rc6 50.Rc4 f5 51.Rd4 Rd6 52.Re3 Rc5 53.Rf4 Rb4 54.Rxf5 Rxa4 et les Blancs jetèrent l'éponge: Le roi blanc arriverait trop tard pour empêcher le pion a noir de damer. 0-1.