RAPPEL: Vous n’avez qu’à cliquer sur les coups des parties ci-dessous pour voir se développer chacune d’elle sur le diagramme qui lui est attribué.

Après seulement deux rondes, Nicolas Audet-Bouchard semble n'avoir plus que deux rivaux sérieux pour le titre de champion du club Montcalm cette année. Nicolas a défait le champion en titre et joueur le mieux coté après lui, Antoine Bérubé, dans la partie suivante. Encore une fois, Nicolas a impressionné, lestant son adversaire d'un pion doublé isolé sur colonne ouverte à l'issue de l'ouverture. Antoine a réagi en sacrifiant ce pion, mais n'a pu en tirer aucune initiative dangereuse sur la colonne b, colonne où les tours se sont échangées, laissant aux Blancs une position sans espoir, avec un pion en moins déjà, plus un autre (le pion a) condamné à tomber à brève échéance:


0-1

Au deuxième échiquier, le redoutable joueur d'attaque qu'est Claude a donné sa pleine mesure, ayant raison de Bertrand dont la défense soumise à rude épreuve a fini par craquer:



1-0

Au troisième échiquier, j'ai perdu contre Jacquelin pour la troisième fois d'affilée. Arrivé à un milieu de partie où je me sentais très à l'aise, trop sans doute, j'ai sous-estimé les menaces d'un cavalier blanc sautillant et me suis retrouvé équipé de plusieurs pions faibles pour la finale. Il y avait peut-être moyen de mieux tenir, mais je préfère louer le jeu de Jacquelin qui ne disposait plus guère que de l'incrémentation de 30 secondes pendant les vingt derniers coups, et qui a su pourtant trouver le bon chemin:



1-0

Dans le Montcalm 7, tournoi suisse concurrent au championnat invitation, trois nouveaux joueurs se sont joints à nous cette semaine. Au premier échiquier, la dame de Réjean a saisi le pion a2 et s'en est tirée sans dommage. En tentant d'obtenir du contre-jeu pour ce pion, Alain est tombé victime d'une combinaison où il perdait une pièce:



0-1