Une troisième ronde qui vient confirmer la méforme de François Caire, qui ne soutire qu'une nulle contre un adversaire qu'il aurait dû battre à plate couture (sans vouloir déprécier son adversaire René Filion). Pour ce qui est des autres joueurs de tête, aucune surprise avec les victoires attendues de R. Girard, R. Plante, D. Bonneau, S. Beaudoin, G. Lapierre et R. Sauvé. Mais il aurait pu en être autrement sur l'échiquier démonstrateur, auprès duquel Robin Girard éprouvait des sueurs froides contre un Claude Lessard qui manque sa chance de terrasser le maître. Merci à Richard Sauvé pour toutes les informations sur la ronde 3 à laquelle je n'ai pu assister.

Robin Girard - Claude Lessard.
Charlesbourg, 20 janvier 2003.

1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 Cge7 Lessard joue toutes les ouvertures; ici il tente sa chance avec la variante Cozio, une rareté dans l'espagnole 4.0-0 g6 5.c3 Fg7 6.d4 exd4 7.cxd4 d5 8.exd5 Cxd5 9.Te1+ Fe6 Suite de coups traditionnelle dans cette ouverture 10.Fxc6 bxc6 11.Cg5 La manoeuvre 11 Fg5 Dd6 12 Cbd2 aurait été plus fidèle au traitement classique de cette ouverture. Elle aurait du moins permis un développement plus rapide des pièces blanches 11...0-0 12.Cxe6 fxe6 13.Cc3
Le coup naturel 13 Txe6?! semble un peu hâtif vu la réplique 13...Dh4 avec des pièces noires très actives 13...Df6 14.Ce4 Dxd4 15.Dg4 Tae8 16.Tb1 Cb4 17.Fe3 De5 18.Cc5 Cc2 19.Cd7 Cxe3 20.Dh3 Df5 21.Cxf8 Cg4 22.Cxh7 Fd4?? Étonnamment, Claude rate la suite simple et forcée 22...Dxf2+ 23 Rh1 Dxe1+ 24 Txe1 Cf2+ 25 Rg1 Cxh3+ 26 gxh3 Rxh7 qui est, naturellement, totalement gagnante pour les noirs 23.Tf1 Te7?? Une erreur, estimait Robin, qui suggérait plutôt 23...Df4 24.Dh4 Txh7 25.Dd8+ Rf7 26.Dxc7+ Rg8 27.Dd8+ Rf7 28.Dxd4 Cxh2 29.Dxa7+ Rg8 30.Db8+ Rg7 31.Tfd1 Cf3+ 32. gxf3 1-0