Le premier échiquier du Montcalm 2 nous a vraiment fait vivre des émotions fortes jeudi soir. On nous y a même offert une sicilienne Najdorf avec roques de côtés opposés. J'ai longtemps cru que Nicolas allait l'emporter, mais Clément a provoqué tout un coup de théâtre en jouant 34...Txc2! qui, suivi de l'impressionnant 36...Fb7!, gagnait la dame blanche.

On a peu vu Clément ces dernières années, mais il semble s'être encore renforcé pendant cette éclipse. Si je ne me trompe, il n'a jamais atteint 2000, mais ce n'est plus qu'une question de temps maintenant, à voir la qualité de son jeu depuis le Mémorial Robin Girard.

Nicolas Audet-Bouchard (2152) - Clément L'Heureux (1981)

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.Fe3 e6 7.f3 Dc7 8.Dd2 Fe7 9.0-0-0 Cc6 10.Cb3 0-0 11.g4 Ce5 12.g5 Cfd7 13.Dg2 b5 14.h4 b4 15.Cb1 a5 16.f4 a4 17.Cd4 Cc4 18.Fxc4 Dxc4 19.b3 axb3 20.axb3 Da6 21.g6 Ff6 22.gxf7+ Txf7 23.Cxe6 Da2 24.Fd4 Fxd4 25.Txd4 Cf6 26.Cg5 Tfa7 27.Txb4 Da1 28.e5 Ta2 29.Tc4 dxe5 30.Tg1 Db2+ 31.Rd2 Dxb3 32.Cxh7 Cg4 33.Cf6+ Rh8 34.Tc3 Txc2+ 35.Txc2 De3+ 36.Rd1 Fb7 37.Cxg4 Ff3+ 38.Dxf3 Dxf3+ 39.Re1 De4+ 40.Te2 Dxb1+ 41.Rf2 Db6+ 42.Rg2 exf4 43.Tf2 Dc6+ 44.Rh2 Dd6 45.Tgf1 Ta3 46.Txf4 Td3 47.Rg2 Td2+ 48.T1f2 Dxf4 et les Blancs jetèrent l'éponge. 0-1.

Au deuxième échiquier, un duel qui semblait se diriger vers la nullité s'est tout à coup animé quand Réjean s'est mis à prendre des risques. A l'aube du zeitnot final, Il a laissé en prise une tour que Bertrand n'a pas daigné prendre, puis a dû concéder un cavalier. Enfin, Bertrand a lui-même perdu sa tour et la partie. C'est moi qui ai noté les quinze derniers coups, joués au cours du blitz final. Voyez vous-même à quel niveau peuvent descendre de bons experts quand ils doivent jouer un coup toutes les deux secondes:

Bertrand Auger (2023) - Réjean Plante (2052)

1.c4 e6 2.Cf3 c5 3.g3 b6 4.Fg2 Fb7 5.0-0 Cf6 6.b3 Fe7 7.Fb2 0-0 8.Cc3 Cc6 9.e3 d6 10.d4 cxd4 11.Cxd4 Dc8 12.Cxc6 Fxc6 13.e4 Tfd8 14.De2 a6 15.b4 Fb7 16.a4 Dc7 17.Tfc1 Tac8 18.Cd1 a5 19.b5 Cd7 20.Fd4 Ff6 21.Fxf6 Cxf6 22.Cb2 d5 23.exd5 exd5 24.Td1 d4 25.Fxb7 Dxb7 26.De5 De4 27.Te1 Dxe5 28.Txe5 Cd7 29.Td5 Cc5 30.Td1 Ce6 31.Td2 Rf8 32.f4 g6 33.Rf2 Re7 34.Rf3 f5 35.Re2 Td6 36.Rd1 Tc5 37.Txd6 Rxd6 38.Rc2 Tc7 39.Rb3 Te7 40.Ra3 Tc7 41.Ra2 Tc8 42.Ra3 Re7 43.Ra2 Rf6 44.Rb3 Cc5+ 45.Ra3 Ce6 46.Rb3 g5 47.Cd3 g4 48.Ce5 Td8 49.Cd3 h5 50.Ce5 h4 51.Cc6 Td7 52.Ra3 hxg3 53.hxg3 Td6 54.Td3 Td7 55.Td2 d3 56.Ce5 Td4 57.Txd3 Te4 58.Td6 Te3+ 59.Td3 Te1 60.Cd7+ Rg6 61.Cxb6 Cc5 62.Td6+ Rf7 63.Cd5 Te3+ 64.Ra2 Txg3 65.b6 Tf3 66.b7 Cxb7 67.Td7+ Re8 68.Txb7 g3 69.Tg7 Rf8 70.Rb2 Rxg7 et les Blancs rendirent les armes, alors qu'il restait environ une minute à chacun des deux joueurs pour terminer la partie. 0-1.

Au troisième échiquier, l'initiative d'Antoine a laissé peu de répit au roi de Claude qui n'a jamais pu roquer. Gain d'un pion, puis d'un autre, et enfin d'un cavalier. A la fin, c'est l'avantage matériel qui a parlé:

Antoine Bérubé (2075) - Claude Lessard (1980)

1.d4 c5 2.d5 e5 3.e4 d6 4.Cc3 a6 5.a4 f5 6.exf5 Fxf5 7.Fd3 Fxd3 8.Dxd3 Cf6 9.Cf3 Fe7 10.Cg5 Da5 11.Fd2 c4 12.Dh3 Cxd5 13.Dc8+ Fd8 14.De6+ Ce7 15.Cce4 Dd5 16.Cxd6+ Rf8 17.Cxb7 Cbc6 18.Cxd8 Cxd8 19.Dg4 h5 20.De4 Cdc6 21.0-0-0 Dxe4 22.Cxe4 Cd4 23.The1 Cec6 24.Cc5 Rf7 25.Fc3 g5 26.Ce4 Rg6 27.Cd6 Thf8 28.Cxc4 Txf2 29.Fxd4 exd4 30.Te6+ Rf5 31.Txc6 Txg2 32.Txd4 et les Noirs baissèrent pavillon. 1-0.

Passons à la section B. Dans une Benoni particulièrement aigue, Mathieu a remporté le point grâce à une belle interception (22.Cf6+) et porté son score à deux en deux:

Mathieu Godbout (1875) - Michel Valley (1898)

1.c4 Cf6 2.Cc3 g6 3.e4 d6 4.d4 Fg7 5.f4 0-0 6.Cf3 c5 7.d5 e6 8.Fe2 exd5 9.cxd5 Fg4 10.0-0 Te8 11.h3 Fxf3 12.Fxf3 b5 13.e5 dxe5 14.fxe5 Ch5 15.Fxh5 gxh5 16.Dxh5 Dd7 17.Ff4 b4 18.Ce4 Dxd5 19.Fh6 Txe5 20.Dg4 Dd4+ 21.Rh1 Te6 22.Cf6+ et les Noirs s'inclinèrent. 1-0.

J'ai pu me maintenir à égalité avec Mathieu, du moins pour l'instant, en profitant du retard de développement d'Yvon, qui m'a offert une pièce pour deux pions, dans une tentative de se sortir d'impasse. Aurais-je dû conserver cette pièce? J'ai préféré la rendre immédiatement pour gagner une qualité et me retrouver dans une finale de pièces lourdes que j'ai pu gagner après avoir évité quelques périls:

Richard Sauvé (1963) - Yvon Poliquin (1875)

1.d4 d5 2.c4 Cf6 3.cxd5 Cxd5 4.Cf3 c6 5.e4 Cc7 6.Cc3 Fg4 7.Fe2 Fxf3 8.Fxf3 e6 9.0-0 Fe7 10.Ff4 Cd7 11.d5 Cxd5 12.exd5 exd5 13.Fxd5 cxd5 14.Cxd5 0-0 15.Cxe7+ Dxe7 16.Fd6 Df6 17.Fxf8 Cxf8 18.Db3 b6 19.Tad1 Ce6 20.h3 h5 21.Dd5 Td8 22.Dxh5 Txd1 23.Txd1 Dxb2 24.Dd5 Dc2 25.Td2 Dc1+ 26.Rh2 De1 27.Rg3 b5 28.Tc2 g6 29.Tc8+ Rg7 30.Dxb5 De4 31.Rh2 Df4+ 32.Rg1 Dd2 33.De5+ et les Noirs abandonnèrent. 1-0.

Enfin, Jean-François et Sébastien ont fait partie nulle, mais non sans combat:

Jean-François Dion (1921) - Sébastien Caron (1819)

1.d4 c5 2.c3 e6 3.Ff4 Cf6 4.e3 Cc6 5.Cd2 cxd4 6.exd4 Fe7 7.Cc4 d6 8.Cf3 Cd5 9.Fg3 0-0 10.Fd3 Cb6 11.Dc2 Cxc4 12.Fxc4 Te8 13.0-0 a6 14.Fd3 g6 15.Tfe1 b5 16.Fe4 Fb7 17.De2 Tc8 18.Tad1 Ca5 19.Fb1 Cc4 20.Fd3 Fxf3 21.gxf3 Cb6 22.Ff4 Cd5 23.Fc1 Fg5 24.Rh1 Cf4 25.Fxf4 Fxf4 26.Df1 Dh4 27.Dg2 e5 28.Ff5 Tc7 29.Te2 Tce7 30.Tde1 Dxh2+ 31.Dxh2 Fxh2 32.Fxg6 hxg6 33.Rxh2 f6 34.Dxe5 Txe5 35.Txe5 Txe5 et la nulle fut conclue. ½-½.