Je n'avais pas beaucoup d'inspiration pour en trouver un... Bah, de toute façon, ce qui importe c'est la chronique, la voilà!

Bertrand jouera une fois de plus sur le premier échiquier la semaine prochaine, cette fois contre François Caire. Après avoir pris l’avantage positionnel, il a simplement récolté deux pions par quelques manœuvres tactiques.

Réjean Plante (2032) - Bertrand Auger (2018)
Les Blancs abandonnent 0-1




J’ai osé dévorer un pion pour voir si je pouvais le conserver en toute sécurité. Apparemment que non, François avait suffisamment de compensation en contrôlant la colonne f. Même en jouant des coups plus précis, ça semble extrêmement difficile de résister à l’attaque blanche.

François Caire (2206) – Dominic Cournoyer (1931)
Les Noirs abandonnent 1-0



Dans la partie qui opposait Nicolas à Pierre, le matériel s’est liquidé assez rapidement pour mener à une longue finale remportée par Pierre. J’ignore ce qui s’est produit exactement, mais Nicolas n’a certainement pas abandonné dans la position finale. Soit qu’il a perdu au temps ou bien la notation n’est pas complète.

Nicolas Chiffot (1891) – Pierre Lemieux (2021)
0-1

Richard a utilisé à peu près la même technique que son ami Bertrand, prendre l’avantage positionnel pour ensuite manœuvrer tactiquement (25…Cxd4!) afin d’obtenir deux pions de plus.

Éric Myre (1922) – Richard Sauvé (1917)
Les Blancs abandonnent 0-1



Yvon a créé une fois de plus une belle surprise. Il a gagné un pion tôt dans l’ouverture grâce à un subtil échec intermédiaire. Pourquoi était-il important de faire l’échec intermédiaire avant de prendre le cavalier ? Et bien, si 12. Txd1 Txd8 13. Fc4, 13…Td5 ne gagne que la qualité, ce qui mènerait à une finale plus ou moins claire puisqu’il s’agirait d’un échange d’une tour et deux pions contre un fou et un cavalier. Quelques coups plus tard, 27. Cc3 gagne au moins la qualité dans toutes les variantes.

Yvon Poliquin (1794) – Daniel Bonneau (2034)
Les Noirs abandonnent 1-0





Il ne reste qu'une seule ronde avant le prochain Championnat ouvert du Montcalm. Auger, Caire, Lemieux, Poliquin et Sauvé peuvent encore remporter le tournoi. D'ailleurs, c'est ce dernier qui fera la chronique la semaine prochaine puisque je devrai m'absenter.