Hé oui, François a dû se contenter d’une autre défaite contre le maître international Arnaud Rainfray. Mais, c’est sûr que quand ni le cavalier b1 ni le fou c1 ne bougent, ça ne peut certainement pas aider les Blancs. Faut quand même admettre qu’Arnaud a le tour de nous surprendre tactiquement. 16… Cxe4 et surtout 17…Cg3!! ne sont pas des coups faciles à voir. Sur 19. Dxe3, suivra 19… Txf1 suivi de 20… Dd1 et le pauvre roi blanc subira les foudres de la batterie dame-tour.


François Caire (2210) – Arnaud Rainfray (2387)
Les Blancs abandonnent 0-1

Un autre qui s’en veut probablement, c’est Serge. Sur 26. Cxe6+, les Blancs ont la perpétuelle facilement. Hélas Serge a perdu au temps. Vu que c’était une cadence avec incrémentation, Réjean n’aurait pas pu faire tomber le drapeau de l’adversaire pour éviter la perpétuelle si Serge avait joué un peu plus vite.

Serge Champetier (1954) – Réjean Plante (2095)
Les Blancs perdent au temps 0-1

Quant à moi, je suis en train de reprendre mes points de cote distribués généreusement aux faibles et démunis. Ces points je les reprends chez les riches. Dans la partie j’étais tenté par 10. b3 pour défendre c4 et faire de l’opposition au fou adverse en fianchetto. Mais, je croyais que le coup mène à la défaite suite à 10… Ce4!? Je n’ai tout simplement pas calculé assez loin, ce n’est pas si simple les échecs, la suite aurait pu ressembler à ça : 10. b3 Ce4 11. Dxe4 Fxc3 12. Fg5, puis les Blancs ont un léger avantage. Quoiqu’il en soit, après avoir pris l’avantage confortable d’une qualité et d’un pion, j’étais beaucoup moins alerte aux pièges de Marc et j’ai bien failli gâcher ma partie.

Dominic Cournoyer (1903) – Marc Bergeron (1978)
Les Noirs abandonnent 1-0

Maintenant, parlons des sans cote. Premièrement, c’est bien, ça fait augmenter la participation dans les clubs, deuxièmement, ceux qui participent présentement au Montcalm 1 savent déjà jouer correctement. Merlin Lévesque-Duchesne a eu sa première victoire à sa première partie contre Daniel Pelletier, alors que Sébastien Paquin-Poirier a obtenu sa première victoire dès sa deuxième partie à vie, d’ailleurs il a très bien fait contre Daniel Dubé la semaine d’avant.

La relève semble donc très prometteuse. Peut-être deviendront-ils experts bien avant moi?

Pour ce qui est des appariements de la semaine prochaine, Réjean Plante aura les Blancs contre maître Rainfray. Quant à moi, j’affronterai avec les Noirs, maître Caire. Puis, pour le reste, on laisse faire, il y a beaucoup trop de joueurs à 2 sur 3 pour qu'on puisse anticiper sérieusement.