En ce soir du 15 décembre, plusieurs guerriers étaient absents. Le temps des Fêtes arrive et apparemment que certains n'ont plus la tête aux échecs pour l'instant... Dommage! Mais bon, il restait tout de même 27 guerriers, dont MOI, pour la dernière soirée échiquéenne de l'année au Montcalm. Quant à MOI, je suis bien content de reprendre possession de la plume après plusieurs mois. Je vais enfin pouvoir décrire ma partie en me vantant, petit fanfaron que je suis, comme dans le bon vieux temps lors des tournois estivaux à Charlesbourg. Oups! C'est vrai, un chroniqueur doit avoir un ton neutre. S'cusez!

Je vais donc vanter François Caire qui a défait presque tous ses adversaires pour obtenir un excellent résultat de 4.5/5, devançant François Dorion et Gilles Angers qui finissent chacun avec 4/5. D'ailleurs, seuls BYE et MOI ont réussi à enlever un demi-point à Gilles. Oups! C'est vrai je dois être neutre...




François Caire s'est assuré la première place en gagnant rapidement contre Bertrand Auger en 21 coups, emprisonnant de façon machiavélique le fou de son adversaire. Très bien orchestré! Mais bon, disons que MOI je l'aurais vu tout de même... Oups! S'cusez! Je ne recommencerai plus.


Le fou noir en c4, yé faite man!

François Caire (2230) - Bertrand Auger (2004)
1. d4 e6 2. c4 Cf6 3. Cf3 b6 4. a3 Fb7 5.Cc3 Fe7 6. d5 O-O 7. e4 d6 8. Fd3 e5 9. O-O Cbd7 10. h3 Te8 11. Fe3 Ff8 12. Fc2 g6 13. b4 h6 14. Fa4 Fa6 15. Fc6 Fxc4 16. Te1 Tb8 17. b5 a6 18. a4 Te7 19. Dc2 Cc5 20. Fxc5 bxc5 21. Cd2 (diag.) Les Noirs abandonnent 1-0




Gilles Angers n'a pas eu autant de facilité que François, mais sa victoire lui permettra tout de même de terminer le tournoi ex aequo deuxième. Pour y arriver, en sacrifiant une seule tour il s'est débarrassé du cavalier, du fou et du pion de son adversaire. Le matériel des Blancs devient donc insuffisant pour continuer à combattre.


Ça va faire mal!

Claude Lessard (1964) - Gilles Angers (1950)
1. d4 Cf6 2. Cf3 c5 3. c3 e6 4. Ff4 d5 5. e3 Cc6 6. h3 cxd4 7. exd4 Fe7 8. Fd3 O-O 9. Cbd2 Db6 10. Db3 Da5 11. O-O Ce8 12. Dc2 g6 13. b4 Dd8 14. Cb3 Ff6 15. Tad1 Cd6 16. Tfe1 Ce7 17. Fxd6 Dxd6 18. Ce5 Cc6 19. b5 Cxe5 20. dxe5 Fxe5 21. c4 Dc7 22. c5 Fg7 23. c6 e5 24. Ff1 Ff5 25. Dc1 Tfd8 26. Cc5 bxc6 27. Ca6 Da5 28. bxc6 Tac8 29. g4 Fe6 30. a3 Td6 31. Cb4 Db6 32. Fa6 Tc7 33. Fb7 a5 34. Cd3 e4 35. Cc5 (diag.) Tdxc6 36. Fxc6 Txc6 37. Dd2 Txc5 38. Tb1 Dc7 39. Tec1 Txc1+ 40. Txc1 Db6 Les Blancs abandonnent 1-0




François Dorion non plus n'a pas eu une partie facile, mais il est finalement parvenu à vaincre son adversaire dans une intéressante finale de tours, forçant son adversaire à abandonner au 47e coup.


Fini!

François Dorion (1768) - Clément L'Heureux (1951)
1. e4 e5 2. Cf3 Cc6 3. Fb5 a6 4. Fa4 Cf6 5. Cc3 Fc5 6. O-O d6 7. Fxc6+ bxc6 8. d4 exd4 9. Cxd4 Fd7 10. e5 dxe5 11. Te1 O-O 12. Txe5 Fd6 13. Te1 c5 14. Cf3 Tb8 15. b3 Fc6 16. Fg5 h6 17. Fxf6 Dxf6 18. Cd5 Df5 19. Te5 Dd7 20. Ce7+ Rh8 21. Cxc6 Dxc6 22. Td5 Tbe8 23. c4 Te4 24. Dd3 Tfe8 25. Dc3 T8e6 26. Te1 De8 27. Tdd1 Fe7 28. Txe4 Txe4 29. Dd3 Ff6 30. Dd7 Fd4 31. Dxe8+ Txe8 32. Rf1 Td8 33. Cxd4 cxd4 34. b4 Rg8 35. Re2 f5 36. Rd3 Te8 37. Td2 Te4 38. a3 Rf7 39. Te2 Tf4 40. f3 g5 41. Te5 g4 42. fxg4 fxg4 43. Tc5 Tf2 44. Txc7+ Rg8 45. b5 axb5 46. cxb5 Ta2 47. b6 (diag.) Les Noirs abandonnent 1-0




Paul Marquis est parvenu à vaincre son adversaire après 37 coups, où la promotion du pion et le mat en trois ne pouvaient pas être réfutés. En fait, la meurtrière paire de fous aurait pu faire souffrir le monarque noir quelques coups avant et ce, de la même façon.


Mat en 3.

Paul Marquis (1910) - Jacquelin Perreault (1760)
1. e4 c5 2. Cc3 Cc6 3. g3 g6 4. Fg2 Fg7 5. f4 d6 6. Cf3 Fg4 7. h3 Fxf3 8. Fxf3 Cd4 9. Fg2 e6 10. O-O Ce7 11. Ce2 O-O 12. c3 Cxe2+ 13. Dxe2 Dc7 14. d3 Tab8 15. g4 b5 16. f5 exf5 17. exf5 Tfe8 18. Df2 f6 19. Fe4 gxf5 20. gxf5 Rh8 21. Dh4 Tg8 22. Rh1 Tbf8 23. Dh5 Dd8 24. Tf4 De8 25. Th4 Dxh5 26. Txh5 Tf7 27. Ff4 d5 28. Ff3 Ff8 29. Fd6 Tg5 30. Txg5 fxg5 31. f6 Cf5 32. Fe5 Ce3 33. Te1 d4 34. cxd4 cxd4 35. Fh5 Fb4 36. Fxf7 Fxe1 37. Fe6 (diag.) Les Noirs abandonnent 1-0




Sur le cinquième échiquier, un jeune homme avec un immense talent sublime a osé braver un dangereux expert. Regardez la force de combativité de ce jeune joueur prometteur. Hélas, par malchance, ce jeune homme a perdu, mais il a tout de même résisté longtemps... Oups! Je dois être objectif!

Je recommence: Christian Marquardt a eu sa revanche en obtenant un dangereux pion passé qui obligera les Blancs à perdre un étrier pour mettre fin à cette menace, ce qui donne tout de même une finale nettement gagnante aux Noirs. La notation est en allemand, puisque j'ai la feuille de notation de mon adversaire et pour faire changement. C'est simple, c'est comme en français, sauf que L c'est pour un fou, S c'est pour un cavalier et K c'est pour un roi. Puis, cette ponctuation : signifie une capture.


Mat en 6 selon Fritz.

Dominic Cournoyer (1682) - Christian Marquardt (2094)
1. c4 Sf6 2. Sc3 e6 3. Sf3 d5 4. cd5: ed5: 5. d4 Ld6 6. Sb5 Le7 7. Lf4 Sa6 8. e3 c6 9. Sc3 Db6 10. Tb1 Lf5 11. Ld3 Ld3: 12. Dd3: O-O 13. a3 Sc7 14. h3 Se6 15. Lh2 a5 16. O-O Tad8 17. Tfc1 Tfe8 18. Se5 g6 19. Sa4 Da7 20. Tc2 Se4 21. Sc3 Sd6 22. Tbc1 Lf8 23. Sf3 Sc4 24. Sd2 b5 25. Ta1 Db7 26. Sc4: dc4: 27. Sd1 Lg7 28. Td2 f5 29. b3 b4 30. ab4: ab4: 31. Sa4 c3 32. Td3 c5 33. Le5 cd4: 34. Lg7: Dg7: 35. ed4: Td4: 36. Tc1 Sf4 37. Td4: Dd4: 38. Dd4: Se2+ 39. Kf1 Sd4: 40. Sc3: bc3: 41. Tc3: Tb8 42. Tc7 Tb3: 43. f3 f4 44. Td7 Sf5 45. Kf2 Tb2+ 46. Kg1 (diag.) Se3 47. Te7 Tg2: 48. Kh1 Tg3 49. h4 Tf3: 50. h5 Th3+ 51. Kg1 Th5: 52. Ta7 Tf5 53. Rf2 Sg4+ 54. Kg2 f3+ 55. Kf1 f2 56. Ta8+ Les Blancs abandonnent : Québec 0 - Bavière 1




Étienne Guay qui est en nette progression, tout comme MOI d'ailleurs... Oups! S'cusez, j'ai rien dit. Alors c'est ça, Étienne a annulé contre Sébastien Caron, avec un léger avantage en fin de partie où la nulle fut conclue.


Les Noirs ont une meilleure position.

Sébastien Caron (1857) - Étienne Guay (1620)
1. d4 Cf6 2. Cc3 d5 3. Fg5 Cbd7 4. Cf3 h6 5. Fd2 e6 6. e3 b6 7. Fb5 Fb7 8. Ce5 a6 9. Fc6 Fxc6 10. Cxc6 Dc8 11. f4 Db7 12. Ce5 c5 13. O-O Fd6 14. Df3 O-O 15. Dh3 Ce4 16. Cxe4 dxe4 17. f5 Cxe5 18. dxe5 Fxe5 19. fxe6 f6 20. Fc3 Fxc3 21. bxc3 Tfe8 22. Dg4 De7 23. Dxe4 Dxe6 24. Dxe6+ Txe6 25. Rf2 Te4 26. a4 (diag.) Nulle conclue ½-½




La partie entre Gaétan Lapierre et Hicham Zroud était serrée jusqu'à ce que Gaétan commette une petite imprécision qui permet à son adversaire de gagner une tour sans compensation. D'ailleurs, Hicham est un autre joueur en nette progression, il a terminé le tournoi avec un pointage de 3.5/5 et a remporté 118 points de cote.


20. Rc3??

Gaétan Lapierre (1881) - Hicham Zroud (1561)
1. e4 c6 2. d4 d5 3. e5 Bf5 4. c3 e6 5. Nd2 c5 6. h4 h6 7. Nb3 cxd4 8. cxd4 Bb4+ 9. Bd2 Qb6 10. Bxb4 Qxb4+ 11. Qd2 Qxd2+ 12. Kxd2 a6 13. Nc5 Ra7 14. Rc1 Nd7 15. Ne2 Ne7 16. Ng3 Bh7 17. Be2 Nc6 18. Nxb7 Rxb7 19. Rxc6 Rxb2+ 20. Kc3 (diag.) Rc2+ 21. Kb3 Rxc6 Les Blancs abandonnent 0-1




Éric Dumont a remporté un long duel contre Paul Cummins. C'est principalement dû au fait que la qualité ait été cédée au 26e coup. La compensation positionnelle n'était pas suffisante pour les Blancs. C'est intéressant d'avoir un mélange de cultures au Montcalm. Je retranscris la feuille de notation de Paul Cummins, il utilise l'ancienne notation anglaise, bonne lecture!


P-K5 est inarrêtable.

Paul Cummins (1867) - Éric Dumont (1609)
1. P-Q4 P-KB4 2. P-KR3 P-QN3 3. B-N5 P-KR3 4. B-R4 P-KN4 5. P-K4 Nf6 N-KB3 6. P-K5 PXB 7. PxN P-KR4 8. P-KB7+ KxP 9. N-KB3 P-K3 10. N-K5+ K-B3 11. N-Q2 BQN2 12. Q-K2 P-Q3 13. N5-KB3 K-KB2 14. O-O-O B-KN2 15. N-QN3 P-QR4 16. K-KN1 P-R5 17. N-QB1 P-QR6 18. P-QB3 B-K5+ 19. N-Q3 P-QB4 20. K-QR1 PXP+ 21. QxP N-QB3 22. N-QB1 PXP 23. NxP NxN 24. RxN Q-QB2 25. R-QB4 Q-QR2 26. RxB PxR 27. K-QN1 KR-QB128. B-K2 RxP 29. BxP+ K-KB1 30. Q-QN4 Q-QR6 31. QxQ R6xQ 32. B-KN4 K-K2 33. B-Q1 R1-QR4 34. R-K1 R-Q4 35. B-QN3 R-Q7 36. R-K2 RxR 37. NxR B-K4 38. P-KB3 PxP 39. PxP P-Q4 40. K-QB2 R-QR1 41. K-Q3 R-KB1 42. K-K3 K-Q3 43. K-KB2 K-QB4 44. N-QB1 K-Q5 45. K-K2 R-KN1 46. K-KB2 K-QB6 47. N-K2+ K-Q7 48. P-KB4 R-KB1 49. K-KB3 BxP 50. NxB P-K4 51. BxP RxN+ 52. K-KN2 P-K5 (diag.) White resigns 0-1

Alors, vous avez compris quelque chose ma bande d'unilingues francophones? MOI, j'ai tout compris. Bon ok, ils écrivent bizarrement, mais ils ne sont pas méchants, ils sont très sympathiques ces Anglais. Si vous n'avez rien compris, allez voir le PGN de la partie sur le site internet du Montcalm.






Notre webmestre André Bourassa a vaincu Alain Monga en y allant d'une attaque rapide sur l'aile roi. Le retard dans le développement des Noirs, fait en sorte que la position est très difficile à tenir.


Heureusement que le fou b7 est
là pour défendre sa patrie...

André Bourassa (1691) - Alain Monga (1537)
1. d4 Cf6 2. c4 g6 3. Cc3 Fg7 4. e4 d6 5. f3 O-O 6. Fe3 Cbd7 7. Dd2 Ce8 8. g4 e5 9. d5 f5 10. gxf5 gxf5 11. Fg5 Ff6 12. h4 Fxg5 13. hxg5 f4 14. Dh2 De7 15. O-O-O Dg7 16. Td2 Dg6 17. Fh3 Cg7 18. Fe6+ Cxe6 19. dxe6 Cb6 20. Cd5 Cxd5 21. cxd5 Te8 22. Dh6 Dxh6 23. Txh6 Te7 24. Ch3 Tg7 25. Th2 b6 26. Cf2 Fb7 27. T2h5 Te8 28. Cg4 Tee7 29. Tf6 Tg6 30. Ch6+ (diag.) Rg7 31. Cf5+ 1-0 Les Noirs abandonnent






Classement final:

Rang Nom Résultat
1 CAIRE François (M) 4.5/5
2 DORION François 4.0/5
3 ANGERS Gilles (E) 4.0/5
4 AUDET-BOUCHARD Nicolas (E) 3.5/4
5 ZROUD Hicham 3.5/5
6 MARQUARDT Christian (E) 3.5/5
7 MARQUIS Paul 3.5/5
8 LESSARD Claude (E) 3.0/5
9 AUGER Bertrand (E) 3.0/5
10 PERREAULT Jacquelin 3.0/5
11 DUMONT Eric 3.0/5
12 L'HEUREUX Clément (E) 3.0/5
13 GUAY Etienne 3.0/5
14 CARON Sébastien 3.0/5
15 BOURASSA André 3.0/5
16 SAUVE Richard (E) 2.5/4
17 MOI 2.5/5
18 GAGNON Alain 2.5/4
19 GAGNON-PARADIS Ulysse 2.5/5
20 POTVIN Alain-Nicolas 2.0/4
21 LAPIERRE Gaétan (E) 2.0/5
22 GAGNON Stéphane 2.0/4
23 MONGA Alain 2.0/5
24 CUMMINS Paul 2.0/5
25 FOUCREAULT Laurent 2.0/5
26 OLIVER Vance 2.0/5
27 EMOND Denis 2.0/5
28 CHABOT Sébastien 2.0/5
29 DION Jean-François 1.5/4
30 COMSULEA Liviu 1.5/4
31 AYOTTE Daniel 1.5/4
32 BONNEAU Daniel (E) 1.0/1
33 BOULIANNE Gabriel 1.0/5
34 HEILMANN Uwe 1.0/5
35 JOHNSON Bernard 1.0/2
36 GOULET François 0.5/3
37 PELLETIER Daniel 0.5/4
38 GAUTHIER Jean-Claude 0.5/5
39 JOHNSON Marie-Ève 0/3


Bon voilà! Alors, heureux temps des Fêtes. Buvez beaucoup, même trop si vous voulez, mais ne prenez pas le volant après, afin qu'on puisse vous revoir en forme au Championnat ouvert du Montcalm qui débute le 6 janvier prochain.

Puisqu'ils semblaient plutôt appréciés, je vous laisse sur mes «istes» et leur style sur diagramme pour ceux qui ne les auraient pas encore vus. Voyez-vous, la politique c'est comme un jeu d'échecs et aux échecs, il y a toujours de la politique. Nos «istes» sont toujours en bas dans le diagramme.






Le traditionnaliste:




Le séparatiste:




Le gauchiste:




Le communiste:




Le fasciste:




L'anarchiste:




Le terroriste:




L'impérialiste:




Le sexiste:




La féministe...




L'altruiste:




Le matérialiste:




L'activiste:




L'artiste:




L'échangiste:




L'optimiste:




Le gréviste:




Le minimaliste:




Le défaitiste:




Puis finalement, pour finir, le finaliste: