RAPPEL: Vous n’avez qu’à cliquer sur les coups des parties ci-dessous pour voir se développer chacune d’elle sur le diagramme qui lui est attribué.

Claude et Nicolas ont tous deux remporté leur partie de quatrième ronde, ce qui laisse à Claude son avance d'un demi point sur Nicolas. Comme c'est Claude qui, advenant une égalité après cinq rondes, aurait le meilleur à cause de son meilleur "Sonneborn-Berger", la seule chance de Nicolas réside maintenant dans une victoire de Jacquelin sur Claude en dernière ronde, pendant que Nicolas me battra de son côté. Dans tout autre cas de figure, c'est Claude qui sera champion du club cette année.

Cette semaine, Claude a fourni une autre solide performance, menant à bien une attaque sur le grand roque blanc après un sacrifice de pion et malgré l'échange des dames. Antoine a bien joué jusqu'assez tard dans la partie, mais il aurait peut-être eu besoin des 30 minutes qu'il a concédées à Claude au cadran en se présentant en retard jeudi soir:





0-1

Au deuxième échiquier, Nicolas est venu à bout de la longue résistance de Jacquelin. Nicolas a gagné un pion auquel il a pu s'accrocher, mais la finale de tours avec fous de couleurs opposées présentait quelques difficultés. Malgré l'incrémentation, le chronomètre de Jacquelin est tombé à zéro alors qu'il n'avait plus de défense contre le duo de pions passés g3 et h4.





0-1

Au troisième échiquier, j'ai cru surprendre mon vieil ami Bertrand en revenant à mon ancienne variante favorite contre la Nimzo-indienne: 4.e3, mais c'est Bertrand qui a gagné la bataille de l'ouverture, m'infligeant un pion dame isolé, sans le contre-jeu qui d'habitude vient avec (possibilité d'installer un cavalier blanc en e5, chances d'attaque sur le roque noir...). J'ai tenu le coup aussi bien que j'ai pu et Bertrand, souffrant d'un certain retard au chronomètre et ne trouvant pas comment concrétiser son avantage, a finalement décidé de se contenter de la partie nulle:





1/2-1/2

Dans le Montcalm 7, tournoi suisse concurrent, Réjean s'est montré inventif dans son attaque, réussissant à empocher la qualité plus un pion tôt dans la partie, mais comme par magie, la situation s'est retablie pour Dominic, que je remercie de m'avoir fait parvenir les coups qui me manquaient:





1/2-1/2

Pour terminer, voici un nouvel exploit de notre homme de théâtre, grand romantique et admirateur d'Agatha Christie. Paul m'écrivait ce matin que sans doute, Gaétan aurait dû jouer ... Dxa5 au lieu de ...Txa5, et même plus tôt qu'au trentième coup: selon Paul, les Noirs auraient alors acquis une position gagnante. Mais Gaétan manquait de temps, et lorsqu'il en est arrivé à la position finale, il n'y avait évidemment plus rien à faire.


1-0