En venant à bout de Mathieu Godbout lundi soir, Sébastien Nadeau a en effet pris seul les commandes du second tournoi estival du club de Charlesbourg:

Sébastien Nadeau - Mathieu Godbout:

1.e4 Cf6 2.e5 Cd5 3.d4 d6 4.exd6 cxd6 5.Cf3 g6 6.g3 Fg7 7.Fg2 0-0 8.0-0 Cc6 9.c4 Cb6 10.b3 e5 11.Fb2 e4 12.Ce1 f5 13.Cc2 d5 14.Cd2 (14.cxd5! avec égalité complète) dxc4 15.Cxc4 Cd5 (Selon Fritz, 15...Cxc4 16.bxc4 Fe6 donnait un léger avantage aux Noirs. Le coup de Mathieu, qui installe son cavalier sur une case forte, a pourtant les apparences pour lui) 16.f3 exf3 17.Dxf3 Fe6 18.Tfe1 Dd7?? (Une gaffe qui perd immédiatement. 18...Cc7! égalisait à peu près, tandis que 18...Ff7 ne laissait qu'un léger avantage aux Blancs) 19.Txe6 Dxe6 20.Dxd5 Dxd5 21.Fxd5+ Rh8 22.Cd6 Ce7 23.Fc4 b6 24.Fa3 Ff6 25.Te1 Rg7 26.Cb5 et les Noirs, qui vont se retrouver avec au moins une pleine pièce en moins, abandonnent. 1-0

Au deuxième échiquier, François Caire l'a emporté par KO technique, pour parler comme les boxeurs: Son adversaire Chris Black a dû quitter peu après le premier round, victime d'un douloureux malaise à l'estomac. Sur le numéro trois, nous avons eu droit au duel suivant:

Michel Filiatreault - Stéphane Beaudoin

1.c4 e5 2.g3 Cf6 3.Fg2 d5 4.cxd5 Cxd5 5.Db3 Cb6 6.Cc3 Fe7 7.Cf3 Cc6 8.0-0 0-0 9.d3 Fe6 10.Dd1 f5 11.Fd2 Ff6 12.Ca4 e4 13.Ce1 Cxa4 14.Dxa4 Cd4 15.Dd1 De7 16.Fc3 Tad8 17.e3 Cb5 18.Fxf6 Dxf6 19.Dc2 Cd6 20.b3?? Dxa1 (Hé! Cette tour est toujours défendue par sa consoeur de l'aile roi, d'habitude! Il faut dire que Michel avait de plus en plus de difficulté à respirer: Stéphane l'étouffait lentement, à la manière d'un boa constrictor. Quelque chose devait finir par craquer chez les Blancs) 21. abandon 0-1

Au quatrième échiquier, j'ai perdu pour ma part un des duels les plus intenses de ma vie contre Claude Lessard. Après bien des péripéties, j'ai dépassé le temps alloué alors qu'il restait encore 7 secondes à Claude! Impossible de reproduire les coups ici faute de pouvoir reconstituer, car nous n'avons pas noté les vingt ou trente derniers. Voici maintenant le dernier affrontement que je vous présente cette semaine: la bataille du cinquième échiquier.

Gaétan Lapierre - Sébastien Caron

1.Cf3 c5 2.c4 g6 3.Cc3 Fg7 4.g3 Cf6 5.Fg2 a6 6.0-0 0-0 7.e3 d6 8.d4 Cbd7 9.a4 Tb8 10.e4 cxd4 11.Cxd4 Ce5 12.b3 Ch5?! (...f5 n'étant pas jouable pour l'instant, ce coup de cavalier à la bande n'est pas indiqué. 12...Cc6 était meilleur) 13.Rh1 (13.Cd5! et les Blancs prenaient un léger avantage) Fd7 14.f4 Fg4 15.Dd2! (Le seul coup qui maintient l'égalité) Cc6 16.Cc2 Dc8 17.Fb2 Ca5? 18.Ta3?! (18.Cd5! avec un net avantage blanc: La menace en e7 ne donne pas le temps au cavalier noir de prendre en b3) Cc6 19.Ce3 Fh3 20.f5 Fxg2 21.Rxg2 Te8 22.Ccd5 Ce5 23.g4 Cf6 24.Cxf6 Fxf6 25.h3 Fg5 26.Taa1? (26.De2! protégeant d'avance le fragile pion e4, ou 26.Fxe5, conservaient le léger avantage blanc) Dc6! 27.Dd4 Ff6 28.Cd5 Fg7? (28...Cxg4! 29.Cxf6+ Cxf6 donnait un pion de plus aux Noirs, avec une certaine initiative blanche il est vrai) 29.Cxe7+? (Ce coup perd presque à lui seul, alors que 29.f6! donnait au contraire un grand avantage aux Blancs) Txe7 30.f6 Cxg4! 31.fxg7 Txe4 32.Rg3 Txd4 33.Fxd4 Ch6 et les Noirs gagnèrent facilement, grâce à leur énorme avantage matériel: 0-1

Le tournoi se termine lundi prochain. A noter que, sauf changement de programme, le club sera fermé les 18 et 25 août. Les activités reprendront avec le tournoi de la Fête du Travail.