Morceaux de Roi
Ou Salade de fruits au coulis de pensées échiquéennes

(samedi, 3 mai, 2003)

« Qu'on laisse un roi tout seul sans compagnie, penser à lui tout à loisir ; et l'on verra qu'un roi sans divertissement est un homme plein de misères. » Pascal, Pensées


MR 1. Faire le beau jambon
J. Loffroy – E. Anglarès
Marseilles, 1928.

En phase terminale, les noirs tentent désespérément la médecine alternative suivante 24…Fxd5. Imperturbables, les blancs procèdent avec l’anesthésique 25 Fxg7+ Rg8 26 Tf8+ Rxg7. Soudainement inspirés d’affolement par le morceau de viande sis dans les mains du charlatan, les blancs dévissent un des plus sérieux candidats pour le pire coup de jambon de tous les temps : au lieu du définitif 27 Df6 mat, ils s’auto-passent sous le bistouri par 27 Dg8+. Incrédules, en plein élan de vitalité, les noirs s’empressent de payer le chaman 27… Fxg8 0-1. Chess Café (Source première: Les Cahiers de l’Échiquier Français, # 20, p. 128)

MR 2. Citations échiquéennes
2.1 Rafraîchissant glissement de sens
«Il n'y a que deux styles : le gagnant et le perdant.» Kramnik

2.2 Inégalité mathématique
« En novembre 1858 … j’ai demandé à M. Morphy comment il envisageait Harrwitz comme expert échiquéen. Il répondit : ‘M. Harrwitz joue aussi bien que moi, mais mon avantage réside dans le fait que je vois 8 coups d’avance alors qu’il n’en voit que 7.’ » (traduit par Moonster) Chess Café (Source première : rapporté par E. L. Townsend, “The Chess Board”, in Philadelphia Sunday Times, 1er juin 1890)

2.3 Quand la logique ne fait pas le poids !
Wilheim Steinitz fut le seul champion du monde à porter, disons, « une grasse surcharge de nourriture digérée » sous la ceinture. Il semble bien qu’avoir un excès de poids et être la top banane mondiale ne font pas un savoureux « split ».

Dans cet ordre d’idées, voici une conversation entendue entre Richard Reti et Yefim Bogolyubov:

« Tu ne deviendras jamais champion du monde », affirme Bogolyubov.
« Pourquoi pas ? », demande Reti.
« Parce que tu es trop gras », explique Bogolyubov.
« Mais tu es plus gras que moi ! »
« Oui, mais je suis Bogolyubov !! »

Pourtant, ni le gras ni le plus gras ne réussirent à faire tenir l’ultime couronne échiquéenne sur leur grosse tête. (adapté et traduit par Moonster) « Chess to Enjoy », Chess Life, September 2000

2.4 La menace est plus forte que … la compréhension ?!
« Ici, j’ai menacé de comprendre la position ! » Clément L’Heureux, Charlesbourg, 2000

MR 3. Citations para-échiquéennes
3.1 Sur les traces de Marie-Antoinette
« Qui perd sa tête ne se plaindra plus jamais d’être chauve. » Anonyme, Chess Café

MR 4. Une partie d’anthologie
Amusez-vous à rejouer cette partie.

Défense française, variante Winawer
Fischer – Botvinnik
Les Pays-Bas, 1970

1. e4 e6 2. d4 d5 3. Cc3 Fb4 4. a3 Fxc3+ 5. bxc3 dxe4 6. Dg4 Cf6 7. Dxg7 Tg8 8. Dh6 Cbd7 9. Ch3! c5 10. Fe2 Da5 11. Fd2 Txg2! 12. Cg5! e3! 13. fxe3 cxd4 14. exd4 Df5 15. Tf1 Qxc2 16. Qh3!? Txe2+! 17. Rxe2 b6 18. Dd3 Da4 19. c4! Fa6 20. Tac1 b5 21. Qh3! bxc4 22. Fc3 Db3 23. Cxh7 Da2+ 24. Rd1 Ce4! 25. Df3 f5 26. Cg5 Db3+ 27. Re2 Da2+ 28. Re1 Dxa3 29. Fd2 c3! 30. Qh5+ Rd8 31. Qh8+ Rc7 32. Cxe6+ Rb6! 33. Tb1+ Ra5! 34. Txf5+ Ra4 35. Ta5+! Rxa5 36. Qh5+ C7c5! 37. Fc1 c2! 0-1 (annotation du GM Soltis)

Lui avez-vous remarqué quelque chose de louche ? Indice, cherchez dans vos bases de données … En fait, vous ne pourrez la trouver car elle ne fut jamais jouée ! C’est une pure fiction du Docteur Chess, créée selon les traits tactiques, les goûts stratégiques, et le style de combat antérieurement démontrés par l’un et l’autre des pugilistes. Ils auraient croisé le fer dans un match n’eut été de divergences, disons, ethnocentriques sur les conditions mêmes de jeu … « Chess to Enjoy », Chess Life, March 2001.

MR 5. Saviez vous que …
5.1 Ombres chinoises
« Les échecs ont été bannis en Chine durant la Révolution Culturelle de 1966. La police confisquait les jeux des demeures mêmes des gens. La Garde Rouge brûlait les échiquiers parce qu’ils étaient non seulement le symbole de la pensée bourgeoise occidentale, mais pis encore, les échecs étaient un jeu russe. » (traduit par Moonster) « Chess to Enjoy », Chess Life, July 2001.

5.2 Un chausson avec ça ?
Un soir au Brooklyn Chess Club, le maître américain Pillsbury se met à table en jouant une main de Whist. Trouvant ce mets un peu fade, il la poivre de plusieurs parties de dames et la saupoudre d’une prestation de 12 parties à l’aveugle données en simultanée. Ceci lui occasionne une légère indigestion : 7 victoires, 3 défaites et 1 nulle … indigestion promptement soulagée par la dernière partie, une nulle Rolaidienne contre un certain Frank Marshall ! « Chess to Enjoy », Chess Life, December 1999.

5.3 Qu’y a-t-il de plus pathétique : rien ou presque rien?
Les tournois internationaux de Monte Carlo de 1901 et de 1903 occupent une place très particulière dans l’histoire des exploits échiquéens de déchéance. L’édition de 1901 voit un quidam nommé Didier obtenir un très maigre quart de point ! En effet, les règlements du tournoi stipulent qu’une nulle donne 0,25 point à chacun des joueurs, et qu’une 2e partie doit être jouée afin de distribuer le reste du 0,5 point. Malheureusement pour Didier, cette nulle contre James Mason est son seul résultat positif : il perd toutes les autres parties. « Chess to Enjoy », Chess Life, January/February 2001.

Mais il y a bien pis ! L’édition de 1903 est l’hôte d’une exhibition encore plus distinctement pathétique. N’entendant pas être surclassé si maladroitement par un inconnu, un certain Colonel Moreau s’investit entièrement dans ses 26 parties et parvient, non sans trouble, à faire montre d’une singulière médiocrité en les perdant toutes !! Vraiment, un poisson nage toujours dans l’ombre d’un plus gros …