Excuse échiquéenne de la semaine
J'avais une partie gagnante mais par mégarde après ma pause, j'ai continué la partie en m'assoyant sur la chaise de mon adversaire.


Hé oui, le club Montcalm a un nouveau champion suite à la troisième ronde du championnat fermé. Mais on se calme! Je n’ai pas dit que le nouveau champion est connu! Tout ce que je peux vous dire c’est que Claude Lessard, le champion de l’an dernier ne pourra pas faire plus de 2/5 dans le tournoi, il y aura donc un nouveau champion. Non mais franchement, vous êtes vraiment pressés de me demander les résultats finaux du tournoi après la troisième ronde, je ne suis pas Nostradamus. Comme on dit en bon Québécois : «je le sais-tu» qui va gagner le championnat ?

Sur le premier échiquier, Richard a rapidement pris l’avantage positionnel. François devait donc jouer avec précision s’il ne voulait pas perdre de matériel. D’ailleurs, Richard pouvait jouer 20. Fxf6!, c’est long à expliquer pourquoi le coup est si fort, mais dans toutes les variantes les Blancs auraient pris l’avantage. François a jugé sage d’accepter la nulle qui lui a été offerte. Dorénavant, son avance dans le tournoi n’est plus que d’un demi-point.

Richard Sauvé (1975) – François Caire (2178)
Nulle ½-½



La stratégie de Bertrand était de créer un pion d faible afin d’obtenir l’avantage en finale, le plan a fonctionné à merveille. Tout était préparé pour la finale, même la structure de pions a été créée pour obtenir un fou supérieur à celui de l’adversaire, ce qui fera en sorte que d’autres pions tomberont.

Bertrand Auger (2058) – Sébastien Caron (1921)
Les Noirs abandonnent 1-0

Une autre partie tactique pour Claude. Quoi de mieux que des roques opposés pour mettre de l’action? En bref, nous avons manqué le gain chacun notre tour en pression de temps. 40. Df3!! gagnait, quoique très difficile à voir, 45. Txe6!! également, mais pas très facile à voir non plus, mais tout de même François Caire qui était spectateur à ce stade de la partie a repéré cette combine. Quant à Claude il a manqué le gain d’une tour par 47…Txd3!! Ensuite après avoir gagné la qualité, le si peu de temps qu’il lui restait a fait en sorte que sa tour a été donnée gratuitement.

Dominic Cournoyer (1927) – Claude Lessard (1956)
Les Blancs gagneront en extrême zeitnot 1-0

Moi et Bertrand suivons François de très près, donc rien n’est joué. La semaine prochaine, François affrontera justement Bertrand, ce dernier aura les Noirs. Pendant ce temps, je devrai tenter avec les Blancs de me rapprocher de François dans la course, mon adversaire sera Richard. Quant à Claude, il tentera sa première victoire alors qu’il aura les Blancs contre Sébastien.

Pendant ce temps, se déroule en parallèle au même endroit et en même temps, un autre tournoi, le Montcalm 7. Certains joueurs auraient été assez forts pour se qualifier s’ils avaient participé à tous les tournois cette saison. Les deux meilleurs s’affrontaient.

Jean-François n’a pas hésité à pousser son adversaire dans les câbles, obtenant même un coup gagnant mais presque impossible à voir pour un humain, 18…Fd4!!, sacrée machine! Finalement, Gaétan s’est achevé en perdant la dame pour un pion qu’il a gloutonné.

Gaétan Lapierre (1882) – Jean François Dion (1925)
Les Blancs abandonnent 0-1