Pas de nulles rapides cette semaine au club Montcalm : La section A nous a servi en dernière ronde des combats épiques, à l’issue desquels le maître Réjean Tremblay a devancé François Caire en première position. Réjean retrouve une cote supérieure à 2200, tandis que François atteint ce plateau pour la première fois.

Au premier échiquier, Nicolas et Réjean ont rivalisé d’audace, de sorte que leur duel a tenu les spectateurs en haleine pendant toute la soirée. Nicolas a obtenu un pion passé protégé en b7, mais son roque a ensuite explosé, livrant son roi aux redoutables pièces lourdes de Réjean :

Nicolas Audet-Bouchard (2080) – Réjean Tremblay (2152)

1.e4 e6 2.d4 d5 3.Cc3 Fb4 4.e5 Dd7 5.Fd2 b6 6.Cce2 Ff8 7.Cf3 Fa6 8.h4 c5 9.c3 Ce7 10.a4 Cbc6 11.dxc5 bxc5 12.b4 cxb4 13.cxb4 Cg6 14.b5 Ccxe5 15.Ced4 Fb7 16.h5 Cxf3+ 17.Cxf3 Ce7 18.Fd3 f6 19.0-0 e5 20.Fc2 Cf5 21.a5 d4 22.a6 Fd5 23.Fa4 Fd6 24.b6 Fc6 25.b7 Tb8 26.Fxc6 Dxc6 27.Db3 Ce7 28.Tfc1 Dd5 29.Tc8+ Rd7 30.Da4+ Re6 31.Tc4 The8 32.Tae1 Rf7 33.h6 gxh6 34.Fxh6 Tg8 35.Db3 Tg6 36.Fd2 Tbg8 37.g3 e4 38.Fb4 Fxg3 39.fxg3 Txg3+ 40.Rf2 Tg2+ 41.Rf1 e3 42.Txe3 dxe3 43.Tc3 Tf2+ 44.Re1 Txf3 45.Fxe7 Tg1+ 46.Re2 Tf2+ 47.Rxe3 Tf3+ 48.Re2 Tg2+ 49.Re1 Dxb3 50.Txb3 Txb3 et les Blancs jetèrent l’éponge. 0-1.

Grâce à cette victoire, Réjean termine seul en tête, François n’ayant pu faire mieux qu’une nulle contre le très solide Stéphane au deuxième échiquier, dans une partie moins spectaculaire, mais où le désir de vaincre était tout de même bien présent :

François Caire (2147) – Stéphane Drolet (2138)

1.d4 c5 2.e3 Cf6 3.Fd3 g6 4.Cf3 Fg7 5.0-0 0-0 6.c3 d5 7.Ce5 b6 8.De2 Fb7 9.Cd2 Cfd7 10.f4 f6 11.Cxd7 Cxd7 12.f5 De8 13.e4 e5 14.exd5 cxd4 15.cxd4 Fxd5 16.Dg4 g5 17.Fe4 Df7 18.Cf3 h5 19.Fxd5 hxg4 20.Fxf7+ Txf7 21.dxe5 gxf3 22.e6 Te7 23.exd7 fxg2 24.Rxg2 Txd7 25.Fe3 Te8 26.Tf3 Td3 27.Rf2 Ff8 28.Tc1 Fd6 29.h3 Rf7 30.Tc4 Tdxe3 31.Txe3 Fc5 32.Txc5 bxc5 33.Ta3 Te7 34.Ta5 Tc7 35.b3 Rg7 36.Rf3 Rh6 37.Ta6 Rg7 38.Ta5 Rh6 39.Ta6 Rg7 40.Rg4 c4 41.bxc4 Txc4+ 42.Rg3 et la nulle fut conclue. 1/2-1/2.

Au troisième échiquier, un audacieux sacrifice de qualité de la part d’Antoine contre l’ouverture scandinave de Claude lui a valu une initiative qui a mené à la victoire :

Antoine Bérubé (2130) – Claude Lessard (2020)

1.e4 d5 2.exd5 Dxd5 3.Cc3 Da5 4.d4 c6 5.Cf3 Fg4 6.Fe2 Cd7 7.0-0 0-0-0 8.a3 e6 9.b4 Fxb4 10.axb4 Dxa1 11.Dd3 Fxf3 12.Dxf3 Cgf6 13.Td1 Ce5!? 14.Dg3 (Sur 14.dxe5, Txd1+ 15.Fxd1 Dxc1 16.exf6 Td8 me semblait très fort pour les Noirs) Cd5 15.Cxd5 Txd5 16.Ff4 Db2 17.Fxe5 f6 18.Dxg7 et les Noirs abandonnèrent. 1-0.

Voyons la section B maintenant. Au quatrième échiquier, je peux dire que j’ai eu chaud : Comme il arrive souvent, mon trentième coup était une erreur qui perdait un pion, aussi puis-je me compter chanceux d'avoir pu compliquer le jeu suffisamment pour m’en tirer. Jean-François a sûrement raté une ou deux occasions de faire disparaître mon pion c3 tant qu’il en était encore temps :

Jean-François Dion (1929) – Richard Sauvé (2011)

1.d4 d5 2.Cf3 e6 3.Ff4 Cf6 4.e3 Fe7 5.h3 Cbd7 6.Fd3 b6 7.0-0 Fb7 8.Cbd2 c5 9.c3 0-0 10.a4 Te8 11.Fh2 Dc8 12.De2 a5 13.c4 Fa6 14.Tac1 Db7 15.cxd5 Fxd3 16.Dxd3 exd5 17.dxc5 bxc5 18.b3 Tac8 19.Ce5 Cf8 20.Dc3 Db6 21.Dc2 Ce6 22.Df5 Db4 23.Tfd1 Ted8 24.Cd3 Db6 25.Cf4 Td7 26.Cxe6 fxe6 27.Dc2 Db4 28.Fe5 Db6 29.e4 Tdd8 30.Te1 Rf7? 31.exd5 exd5 32.Fxf6 Fxf6 33.Dxh7 Db4 34.Dc2 Df4 35.Cf3 c4 (Mes pions centraux constituaient mon seul espoir) 36.Tcd1 c3 37.Td3 d4 38.g3 Df5 39.Rg2 Tb8 40.Ted1 Dd5? (En plaçant ma dame sur cette colonne, je me trouvais à clouer mon pion d4, de sorte que le pion c3 devenait prenable par les Blancs, à divers moments dans la suite de la partie) 41.Rh2 Txb3 42.Da2 Tb2 43.Dxd5+ Txd5 44.Rg2 Ta2 45.Ce1 Txa4 46.Rf3 Tf5+ 47.Rg2 Ta2 48.Cf3 a4 49.g4 Tc5 50.h4 g6 51.Tc1 a3 52.Rg3 Tb2 53.Cg5+ Fxg5 54.hxg5 Tc4 55.Rf3 a2 56.Ta1 c2 et les Blancs rendirent les armes. 0-1.

Au cinquième échiquier, on a vu une ouverture Benoni où Michel l’a emporté de manière étonnamment aisée contre un Clément en méforme. Michel termine ainsi ex-aequo avec moi en première place de la section, et hausse sa cote à proximité des 2000, par la même occasion :

Michel Valley (1901) – Clément L’Heureux (2004)

1.d4 Cf6 2.c4 c5 3.d5 e6 4.Cc3 exd5 5.cxd5 d6 6.Cf3 g6 7.g3 Fg7 8.Fg2 0-0 9.0-0 Te8 10.Cd2 Ca6 11.Cc4 Cc7 12.Ff4 Ff8 13.a4 b6 14.e4 Ch5 15.Fxd6 Fxd6 16.e5 Fxe5 17.Cxe5 Txe5 18.d6 Tb8 19.dxc7 Dxc7 20.Cb5 De7 21.Te1 a6 22.Txe5 Dxe5 23.Dd8+ Rg7 24.Cd6 Dxb2 25.Tf1 Fg4 26.Dxb8 Fe2 27.De8 Fxf1 28.Dxf7+ Rh6 29.Df8+ Dg7 30.Cf7+ et les Noirs baissèrent pavillon. 1-0.

Bertrand et Paul se sont livré un match nul au sixième échiquier. L’expédition du cavalier blanc en d6, puis en b7 semblait avoir rapporté un pion, mais le dernier coup noir rétablit l’équilibre dans une position trop symétrique pour offrir des chances sérieuses de gain à quiconque :

Bertrand Auger (1930) – Paul Marquis (1878)

1.b4 e5 2.Fb2 d6 3.g3 Cf6 4.Fg2 c6 5.Cf3 g6 6.0-0 Fg7 7.c4 0-0 8.d3 Fd7 9.Cbd2 Dc8 10.Cg5 h6 11.Cge4 Cxe4 12.Cxe4 d5 13.cxd5 cxd5 14.Tc1 Dd8 15.Cc3 Fe6 16.b5 a6 17.a4 axb5 18.Cxb5 Cc6 19.Fa3 Te8 20.Cd6 Te7 21.Cxb7 Txb7 22.Txc6 Tba7 et on s’entendit pour partager le point. 1/2-1/2.

C’est François Moisan qui termine premier dans la section C. Malheureusement, je n’ai pas de copie de sa partie de dernière ronde. Voici cependant le compte rendu de celle qui opposait Jacquelin et Sébastien :

Jacquelin Perreault (1799) – Sébastien Caron (1854)

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.Fc4 e6 7.Fb3 Fe7 8.0-0 Cc6 9.Te1 Dc7 10.Fg5 0-0 11.a4 b6 12.Cxc6 Dxc6 13.Cd5 Fd8 14.Cxf6+ Fxf6 15.Fxf6 gxf6 16.Dg4+ Rh8 17.Dh4 Tg8 18.Dxf6+ Tg7 19.Dd8+ Tg8 20.Df6+ Tg7 21.Te3 Fb7 22.Tg3 Tag8 23.f3 Dc5+ 24.Rh1 Df2 25.Txg7 Txg7 26.Dd8+ et Jacquelin imposa ici la nulle par échec perpétuel. Les menaces noires sur g2 rendaient difficile l’exploitation de son pion de plus, surtout que notre Jacquelin devait être à court de temps, comme à son habitude! 1/2-1/2.

Je vous rappelle que les parties publiées dans cette chronique sont disponibles sous forme « applet » dans l’excellent site de notre ami André Bourassa :

club_echecs_montcalm.tripod.com

La semaine prochaine, début du Montcalm 5, un tournoi à système suisse dont le vainqueur sera automatiquement qualifié pour le Championnat invitation du club, au printemps. Venez nombreux!