Samedi dernier 31 mars le maître international Jean Hébert a prononcé une conférence sur le thème des échanges devant 35 amateurs réunis au Club d’échecs Ahuntsic, dans le gymnase de l’école Sts-Martyrs-Canadiens à Montréal.

Il a présenté la partie d’échecs comme une suite d’échanges entre deux joueurs dans le but de capturer ultimement le Roi adverse.
Il y a toutes sortes d’échange. Le plus facile à comprendre, c’est l’échange de matériel : Fou contre Cavalier, pion contre pion etc. Mais on peut aussi échanger de l’espace (troquer le contrôle d’une colonne contre l’occupation d’une case-clé), échanger du temps (gambit pour arracher l’inititative) et ainsi de suite. Même un échange de matériel peut être vu à un niveau supérieur comme un échange d’avantages de nature différente ; par exemple dans la position suivante (trait aux Noirs).

Il a analysé cette position pendant une bonne quinzaine de minutes pour convaincre son auditoire que les Blancs, malgré leur position inférieure, peuvent tenir tant que les Fous restent sur le jeu. Mais comment évaluer cette position si on retirait tout simplement les Fous ? Les Rois gagneraient en importance comme pièce d’attaque. Leur position respective deviendrait un facteur crucial. Les chances de gain des Noirs seraient améliorées. Démonstration : 1… Fxc3 2. Fxc3 bxc3 3. bxc3 Re5 avantage gagnant. Bien entendu, 2. bxc3 est interdit car les Noirs iraient à Dame en répondant 2… b3. .


Les Noirs ont donc échangé une position avec Fous contre une position sans Fous afin de se doter d’un avantage d’espace plus marqué.

Pendant la pause-café, monsieur Hébert a conversé librement avec les amateurs, tandis que certains en profitaient pour jouer des blitz amicaux. L’atmosphère très agréable a fait que l’après-midi a passé très vite, de sorte que le club a dû fermer plus tard que d’habitude ce jour-là – avec la bénédiction de la Sécurité de l’école.