En ce 4 juillet, les miniatures étaient omniprésentes lors de la 4e round du club d'échecs de Charlesbourg. Sur les cinq premiers échiquiers, pas moins de trois parties ont pris fin prématurément. Toutefois, Réjean Tremblay n'a pas eu la chance de prendre la tête du classement grâce à une miniature, son adversaire ayant décidé qu'il devait travailler fort pour obtenir la victoire, ce qui fut tout de même accompli. C'est donc maître Tremblay qui est en tête du tournoi avec une fiche de 4 en 4. La semaine prochaine le maître Hugues Massé (3½/4) lui fera face pour la dernière ronde.

Sur le premier échiquier, Simon Laflamme s'est mesuré à maître Tremblay dans une Est-indienne. La lutte a été chaude jusqu'au brillant 29. Txe5 qui semble gagner forcément un pion et défaire la structure des Noirs en plus d'ouvrir le monarque noir. Finalement, les autres pions ne résistèrent pas longtemps aux attaques de la dame blanche.


Ça sent le sacrifice...

Réjean Tremblay (2183) - Simon Laflamme (1961)
1. d4 Nf6 2. c4 g6 3. Nc3 Bg7 4. e4 d6 5. Nf3 O-O 6. Be2 e5 7. O-O Nc6 8. d5 Ne7 9. b4 Nh5 10. Re1 a5 11. Ba3 axb4 12. Bxb4 Nf4 13. Bf1 f5 14. Qb3 fxe4 15. Nxe4 Bg4 16. Nfg5 h6 17. h3 Bd7 18. Nf3 Ba4 19. Qc3 b6 20. g3 Nh5 21. Bg2 Nf6 22. Nfd2 Nf5 23. Nxf6+ Bxf6 24. Be4 Nd4 25. Nf3 Bd7 26. Nxd4 exd4 27. Qd3 g5 28. Bf5 Be5 (diag.) 29. Rxe5 dxe5 30. Bxf8 Kxf8 31. Qe4 Bxf5 32. Qxf5+ Kg7 33. Qxe5+ Qf6 34. Qxc7+ Kg8 35. Qc6 Qxc6 36. dxc6 Ra4 37. Rc1 Rxa2 38. Rd1 Ra7 39. Rxd4 Rc7 40. Rd6 Kg7 41. Rd7+ Les Noirs abandonnent 1-0

**********

Sur le deuxième échiquier, Serge Champetier a eu l'excellente idée d'épargner du travail au chroniqueur qui n'aura à transcrire que 17 coups pour cette partie qui l'opposait au maître Hugues Massé. Cette partie écossaise a rapidement mené à des complications tactiques où les deux monarques n'ayant pu roquer ont été exposés. Mais 9...Cg4 a mis davantage en danger le monarque blanc, alors que l'hypothétique 9. Fe2 aurait interdit la case g4 à l'étalon. Ensuite, quelques coups plus loin, 17...Cf2 fait tomber la tour blanche et force l'abandon pour les Blancs. Si la tour se sauve, 18...Fg4+ fait mat en deux, 19. Re1 Cfd3++ mat par double échec.


Une seule tour peut éliminer la
cavalerie des Blancs en entier!


Serge Champetier (1981) - Hugues Massé (2255)
1. e4 e5 2. Nf3 Nc6 3. d4 exd4 4. Nxd4 Bc5 5. Nf5 d6 6. Nxg7+ Kf8 7. Nh5 Qh4 8. Ng3 Nf6 9. Nc3 Ng4 10. Be3 Bxe3 11. fxe3 Nxh2 12. Nce2 Rg8 13. Kf2 (diag.) Rxg3 14. Nxg3 Ng4+ 15. Kf3 Nce5+ 16. Ke2 Qxg3 17. Qd2 Nf2 Les Blancs abandonnent 0-1

**********

Le troisième échiquier ne fut guère occupé beaucoup plus longtemps que le deuxième. Benoît Arteau affrontait Bertrand Auger dans une Nimzo-indienne. Bertrand a effectué un spectaculaire sacrifice de dame pour remporter la partie. Suite à l'admirable 20...Dxf3, le matériel sacrifié va facilement se récupérer grâce au fou et à la tour qui a pu auparavant se glisser en d5 grâce à un clouage ainsi qu'en g5. Finalement, la combinaison tactique qui consiste à sacrifier une dame sur un cavalier a permis aux Noirs d'avoir une tour et un fou de plus!


Conserver la dame noire?
Pas nécessaire!


Benoît Arteau (1940) - Bertrand Auger (1998)
1. d4 e6 2. c4 Nf6 3. Nc3 Bb4 4. Qc2 O-O 5. Bg5 c5 6. dxc5 Qa5 7. Bxf6 gxf6 8. Nf3 Na6 9. e3 Nxc5 10. Bd3 Nxd3+ 11. Qxd3 b6 12. O-O Bxc3 13. bxc3 Ba6 14. Qd4 Qf5 15. Qxd7 Rfd8 16. Qa4 Bb7 17. Nd4 Qe4 18. Nf3 Rd5 19. Kh1 Rg5 20. Rg1 (diag.) Qxf3 21. gxf3 Bxf3+ 22. Rg2 Bxg2+ 23. Kg1 Bc6+ Les Blancs abandonnent 0-1

**********

Cette partie du quatrième échiquier qui opposait Yvon Bluteau à l'expert Daniel Bonneau inclut autant de coups que les parties Champetier-Massé, Arteau-Auger et Lessard-Coulon ensemble! Le combat a débuté dans une Est-indienne, le matériel s'est échangé rapidement pour laisser place à une longue finale comportant deux pièces mineures et sept pions de chaque côté. Lors du 34e coup, abandonner l'important pion g2 a permis aux Noirs de capturer celui-ci ainsi que les autres pions sans défense de l'aile roi et d'obtenir une finale gagnante.


Finale pas encore claire.

Yvon Bluteau (1747) - Daniel Bonneau (1944)
1. d4 Nf6 2. Nf3 g6 3. Nc3 Bg7 4. Bf4 d6 5. Qd2 c6 6. Bh6 O-O 7. Bxg7 Kxg7 8. e3 Nbd7 9. Be2 e5 10. dxe5 dxe5 11. O-O-O Qe7 12. Qd6 Qxd6 13. Rxd6 Re8 14. h3 Nc5 15. Nd2 Be6 16. b4 Ncd7 17. Nde4 h6 18. Rhd1 Kf8 19. Nxf6 Nxf6 20. e4 Ke7 21. f3 Red8 22. Rxd8 Rxd8 (diag.) 23. Rxd8 Kxd8 24. a3 Kc7 25. Kd2 Kd6 26. Nd1 Nh5 27. Ne3 Nf4 28. Bf1 f6 29. Kc3 c5 30. Bc4 b6 31. Bxe6 Kxe6 32. Kc4 cxb4 33. Kxb4 a6 34. Nc4 Nxg2 35. Nxb6 Ne1 36. c4 Nxf3 37. Ka5 Ng5 38. Kxa6 Nxe4 39. Kb7 Kd6 40. Nd5 f5 41. Kb6 f4 42. a4 g5 43. a5 Nc5 44. Nb4 f3 45. a6 Nxa6 46. Nxa6 f2 47. c5+ Kd5 48. Nb4+ Ke4 49. c6 f1=Q 50. c7 Qxh3 51. Nc6 Qe6 52. Kb7 g4 53. Nd8 Qd7 54. Kb8 g3 55. Nb7 Qxc7+ Les Blancs abandonnent 0-1

**********

Dominic Coulon a joué la défense hollandaise sur le cinquième échiquier, ensuite son adversaire, l'expert Claude Lessard, a effectué un gambit Staunton qui sera fructueux quelques coups plus tard. Vers la «fin» de la partie, 12...Ch5 a été fatale. Le sacrifice de dame semblait produire soit une perpétuelle, soit de récupérer la dame ennemie. Cependant, Claude a en effet permis à son adversaire de récupérer la dame ennemie en faisant disparaître le dérangeant fou noir posté en e5, mais cela permettra éventuellement au fou blanc posté en d8 de fuire en prenant en c7. Les Blancs auront donc une pièce mineure de plus et une meilleure position, ce qui force l'abandon pour les Noirs.


Laisser ce duo comique de pièces mineures faire
une perpétuelle? Jamais de la vie! 15. Dxe5!!


Claude Lessard (1939) - Dominic Coulon (1748)
1. d4 f5 2. e4 fxe4 3. f3 exf3 4. Nxf3 Nf6 5. Bd3 d6 6. Bg5 Nbd7 7. O-O g6 8. Qe2 Bg7 9. Re1 Nb6 10. h3 e6 11. Nbd2 O-O 12. Nh4 Nh5 13. Bxd8 Bxd4+ 14. Kh2 Be5+ (diag.) 15. Qxe5 Les Noirs abandonnent 1-0

**********

Quoi? Une partie entre amateurs dans cette chronique? Oui, en effet. J'ai eu les Blancs dans une Anglaise ayant rapidement transposé dans un Gambit dame. Au 6e coup, Da4 aurait peut-être été plus prometteur que 6. a3. Ensuite, au 18e coup une petite imprécision a permis 19. Cb5 et de gagner un pion, ensuite la qualité. Finalement, le matériel s'est échangé suffisamment pour que j'obtienne une finale gagnante. Une partie sans erreurs lamentables comme il s'est produit sur les premiers échiquiers, seulement certaines imprécisions.


Les Blancs veulent échanger du matériel
rapidement? C'est possible!


Dominic Cournoyer (1548) - Stéphane Lalonde (1481)
1. c4 Nf6 2. Nf3 e6 3. Nc3 d5 4. cxd5 exd5 5. d4 Bb4 6. a3 Ba5 7. b4 Bb6 8. g3 c6 9. Bg2 Bf5 10. O-O Nbd7 11. b5 O-O 12. bxc6 bxc6 13. Bf4 Re8 14. Rc1 Bc7 15. Bxc7 Qxc7 16. Nh4 Be6 17. Nf3 Nb6 18. Ne5 Nfd7 19. Nb5 Qd8 20. Nxc6 Qf6 21. Nc7 Nc4 22. Nxa8 Rxa8 23. Nb4 Ndb6 (diag.) 24. Nxd5 Bxd5 25. Bxd5 Rc8 26. Bxc4 Nxc4 27. Qd3 Qe6 28. d5 Qa6 29. Rc3 Les Noirs abandonnent 1-0

**********

La semaine prochaine, lundi le 11 juillet, aura lieu la cinquième et dernière ronde de l'Estival 1. Seuls Hugues Massé et Réjean Tremblay peuvent terminer en première place. Les appariements probables sont les suivants:

Premier échiquier: Hugues Massé (3½) contre Réjean Tremblay (4)
Deuxième échiquier: Bertrand Auger (3) contre Daniel Bonneau (3)
Troisième échiquier: Simon Laflamme (3) contre Claude Lessard (3)