Excuse échiquéenne de la semaine
Mon adversaire n’a pas suivi mon plan.


Une fois de plus, la sagesse a triomphé sur la jeunesse. Martin Fecteau mène le tournoi avec 4/4 après avoir défait Bertrand Fortier, Nelson Gago, Gaétan Lapierre et Yvon Bluteau cette semaine. La semaine prochaine, Martin tentera de garder sa fiche parfaite en affrontant Simon Laflamme.

Sur le premier échiquier, nous avons eu le droit à un beau duel tactique où les deux rois étaient exposés aux attaques ennemies. Au 22e coup, Yvon pouvait en effet quitter la protection de son pion d4 pour tendre un piège, mais une fois 22…Tf7 joué, il fallait en effet protéger le pion à nouveau, sous peine de voir les Noirs obtenir un très fort centre de pions. Trouvaille fritzienne intéressante : 21…e5!

Yvon Bluteau (1799) – Martin Fecteau (1952)
Les Blancs abandonnent 0-1




Sur le deuxième échiquier également la tactique était au rendez-vous. Le pion posté en c6 a permis aux Blancs de remporter la victoire suite à 35. Ce3 qui soutient la chaîne de pions et qui permet aux Blancs de menacer un mat en doublant les deux tours sur la colonne a. Ce qui est étonnant, c’est que le logiciel Fritz a eu besoin de plusieurs secondes de réflexion pour comprendre que les Noirs perdent au moins une pièce.

Simon Laflamme (1970) – Yvon Poliquin (1924)
Les Noirs abandonnent 1-0


Je manque d’opportunisme parfois. Je n’ai tout simplement pas été capable de trouver un plan pour vaincre les Noirs qui ont massé presque toutes leurs pièces sur la huitième rangée en milieu de partie. Quoiqu’il en soit, après une longue finale stérile où les Noirs étaient affamés par une victoire à tout prix, la forteresse blanche a été assez convaincante pour que l’adversaire «ferme sa gueule»!

Dominic Cournoyer (1796) – Gaétan Lapierre (1886)
Les Noirs ont finalement compris ½-½

Une partie encore plus longue, mais beaucoup moins stérile opposait Alain Monga à Réal Bisson. Hélas, gagner la qualité ne suffit pas pour remporter la victoire, il faut concrétiser l’avantage. Peut-être que Réal aurait mieux fait de gagner une pièce par 30…Fxe5 et le fou posté en d3 serait en prise après l’échange? Finalement, Alain réussira tout de même à récupérer la qualité et créer un pion passé qui fera perdre une pièce à son adversaire.

Alain Monga (1705) – Réal Bisson (1683)
Les Noirs abandonneront quelques coups plus tard 1-0

Voilà une partie où Gabriel Boulianne et Nelson Gago ont croisé le fer… Hé les gars, c’est un tournoi d’échecs standard et non pas de «qui perd, gagne»! Ce n’est pas grave, ça arrive à tout le monde, bon succès à vous deux pour la semaine prochaine!

Gabriel Boulianne (1515) – Nelson Gago (1781)
Nulle ½-½


Finalement, pour finir, finissons enfin avec la partie qui opposait Bertrand Fortier à Samuel Bourassa. Les Noirs capituleront au 23e coup afin de ne pas voir les ravages que causera la batterie cavalier-dame. Trouvaille fritzienne : 20. Db2!

Bertrand Fortier (1661) – Samuel Bourassa (1721)
Les Noirs abandonnent 1-0




Classement

1. Martin Fecteau 4/4
2. Simon Laflamme 3.5/4
3. Yvon Bluteau et Alain Monga 3/4


On se retrouve la semaine prochaine pour la dernière ronde de l’été!