RAPPEL: Vous n’avez qu’à cliquer sur les coups des parties ci-dessous pour voir se développer chacune d’elle sur le diagramme qui lui est attribué.

La soirée s'est terminée à minuit et quart, lors de la quatrième ronde du Montcalm 2, à cause de la partie Chiffot-Lapierre, qui s'est continuée longtemps sur l'incrémentation. Une partie de plus de quatre-vingts coups, que je n'ai pas réussi à reconstituer mais que je vous raconte succintement: Nicolas a audacieusement sacrifié une pièce contre le roque de Gaétan; ce dernier a avalé le matériel et tenu bon. En finale, il s'en est fallu de peu que Nicolas tienne la nulle malgré la pièce en moins, mais il a sans doute eu tort d'échanger les dames à la toute fin, donnant une victoire facile à Gaétan.

De mon côté, j'ai voulu surprendre mon vieil ami Bertrand Auger avec 1.e4, moi qui joue toujours 1.d4. Bertrand m'a surpris à son tour, choisissant une variante que je connaissais très mal au cinquième coup. A la fin du milieu de partie, une occasion d'échec perpétuel s'est présentée à moi. J'aurais pu choisir de continuer cette partie qui semblait assez égale, mais le grand respect que j'éprouve pour Bertrand et le petit retard que j'avais au temps m'ont décidé à saisir la nulle, en bon froussard que je suis.


1/2-1/2

Au troisième échiquier, Sébastien Caron et François Moisan se sont livré un duel intéressant, nul lui aussi. François possédait une qualité contre deux pions pour Sébastien, et le tout s'est aussi terminé en échec perpétuel.


1/2-1/2

Au seuil de la dernière ronde, Gaétan Lapierre seul peut me disputer la première place, s'il me bat la semaine prochaine alors qu'il aura les blancs.

Dans la section B, Alain Gagnon a vaincu Vance Oliver et Eric Dumont a eu raison de Karl Bender. Voici l'autre partie décisive de cette section, mettant en scène un petit sacrifice intéressant de la part de Réal, sans doute trop téméraire toutefois: Deux cavaliers contre une tour et un pion. Jacquelin a joué une très forte partie, et sa technique a triomphé en finale.


0-1

Jacquelin Perreault et Eric Dumont, les deux leaders de la section B, s'affronteront justement, eux aussi, la semaine prochaine en dernière ronde. C'est Jacquelin qui aura les blancs.