François n’aura qu’à faire une nulle avec les Blancs contre Richard pour pouvoir soulever ce précieux trophée une fois de plus.





Un seul coup suffit aux échecs pour que tout s’écroule. Bien que 9. Cxd7 élimine la paire de fous, 9…Dxd4 donne un avantage écrasant aux Noirs qui ont deux pions de plus. D’ailleurs, les Noirs ne sont pas près de roquer. François fera abandonner Daniel assez rapidement quand les tours prendront possession de la colonne d.

Daniel Dubé (1720) – François Caire (2229)
Les Blancs abandonnent 0-1

Quant à moi je n’ai jamais réussi à libérer mon fou de case blanche. Même après analyse, je ne suis pas certain de comment j’aurais dû le libérer. Bref, je ne connais rien à ces systèmes là.

Richard Sauvé (1966) – Dominic Cournoyer (1963)
Les Noirs abandonnent 1-0

Cette finale entre Sébastien et Jonathan semblait tendre vers la nulle, mais rien n’était joué, c’est plus compliqué que c’en a l’air. Jonathan manquait cruellement d’espace jusqu’à ce qu’il trouve la ressource 43…c5! qui fait reculer de force le roi blanc (44. Rd5? Fb7+! 45. Rc4 Fa6+ et gagne une pièce). Si Jonathan avait joué 43… bxa5, il aurait perdu le pion c et fort probablement la partie également.

Sébastien Caron (1996) – Jonathan Perron (2004)
Nulle ½-½


Appariements de la semaine prochaine

VS

VS

VS