JOURNÉE CRAVATE
Au COQ 2004

English version : CHARLES GRAVES TIE DAY

Date :Mardi 20 juillet, Ronde 5
Prix :Épinglette d’échecs (pour tous ceux qui porteront une cravate).
Livre d’échecs : De l’amateur mis à nu ou comment transformer vos échecs en maîtrise par Jeremy Silman.

Salutations aux passionnés du jeu d'échecs,

D'abord, je veux clarifier la situation du fait que je ne prends personnellement aucun crédit de cette journée cravate (Charles Graves Tie Day, version anglaise)! Je n'aurais jamais imaginé que le Canadien Open 2004 et le Championnat ouvert d’échecs du Québec 2004 auraient chacun une journée cravate. Je dois remercier Larry Bevand pour la participation du volet québécois à cette activité. J'ai consenti à aller de l’avant avec ce projet car je pense que le concept peut avoir quelques mérites et parce que j’ai un si bon esprit sportif! Ayant consenti à faire avancer l'idée, j’ai maintenant la tâche d’en faire la promotion et c’est pourquoi j’ai décidé de créer cette affiche.

Personnellement j'accueille un tournoi annuel d'échecs à Frédéricton au Nouveau-Brunswick et au cours des trois dernières années nous avons tenu une journée chemise-cravate durant le tournoi. La logique sous-jacente pour une telle activité est que je pense, à titre de joueurs d'échecs, que nous devons prendre un peu plus de responsabilité dans la promotion des échecs auprès du grand public et une des façons d'accomplir cela pourrait être de s'habiller un peu plus professionnellement lors des compétitions contrairement à ce que nous avons généralement tendance à faire.

La section suivante a été tirée du site internet « Chess Knights – Philippe Brunet Memorial (special draw)» :

Les tournois des chevaliers d'échecs sont destinés, en partie, pour expérimenter différentes idées dans l’organisation de tournois. Avec ce concept en tête, une idée a été bien reçue au cours des trois dernières années et sera reconduite de nouveau en 2004. Dimanche sera une journée chemise-cravate (tenue vestimentaire facultative). Ceux de nous qui porterons une chemise et une cravate avec un pantalon régulier (aucun Jeans ou culotte courte) pendant les deux rondes de dimanche se qualifierons pour le tirage d’un livre sur les échecs. L'idée n'est pas ici de faire une déclaration sur la mode, mais d’expérimenter volontairement via un code vestimentaire. Cette activité est entièrement facultative et je réalise que certains d'entre nous (considérant que les joueurs d’échecs ont tendance d’être des non-conformistes) n'y aurons aucun intérêt, ce qui est certainement excellent. Un costume ou une veste sport n'est pas nécessaire. Et oui, le directeur de tournoi participera également à l'exercice (mais ne sera pas éligible au tirage du livre). J'aurai quelques cravates supplémentaires disponibles pour ceux qui veulent me les emprunter (tiré de ma collection des années 70).

Pour des femmes, ce n'est pas nécessaire de porter une cravate, mais simplement vous habiller un peu (quand je me suis questionné sur les critères vestimentaires pour les femmes, ma consultante de mode féminine m’a indiqué : "Hé, ne t’inquiètes pas. À la différence des hommes, les femmes savent comment s'habiller! "). Donc je n’ajouterai pas un mot de plus. Une robe ou la jupe sont certainement excellents, mais non exigés (aucun Jeans ou t-shirts).

Durant chacune de ces trois années, j'ai tenu une journée chemise-cravate lors de mes tournois « Les chevaliers d’échecs » et le taux de participation était au-delà de 50 %. Connaissant plusieurs joueurs de mon tournoi, je suis certain qu’ils ont « embarqués » dans le jeu simplement pour s’amuser à mes dépends (Toutefois un certain nombre de joueurs ont trouvé l’expérience positive). Lors de l’édition 2003 de mon tournoi, nous avons offert comme prix pour la journée chemise et cravate l’excellent ouvrage de Bronstein « Zurich International Chess Tournament, 1953 ».

Si nous avons un bon taux de participation auprès des joueurs pour l'activité « Journée cravate » de mardi, peut-être essayerons-nous une seconde journée cravate, sans prix, samedi le 24 juillet pour la ronde finale du tournoi. Peut-être il y a assez d’intérêt chez plusieurs joueurs pour consentir à s'habiller pour la finale même s'il n'y a aucun prix ? En mon absence, Neil Sullivan a eu la bonté de consentir à porter une cravate lors de la ronde finale du COQ samedi le 24 juillet, donc vous ne serez pas les seuls à porter une cravate.

Et bien voilà mon effort de promotion de la journée cravate pour le COQ 2004. Marquez vos calendriers pour ce Mardi 20 juillet. Quand je passerai vous voir mardi (passant par Montréal en route vers le Nouveau-Brunswick), je présenterai le prix de la journée cravate de cette année. J’espère voir un certain nombre de joueurs qui participeront à l’activité. Et n'oubliez pas, chaque participant recevra une épinglette de l’organisateur.

Au plaisir de vous voir Mardi, le 20.

Charles Graves, Loyal Caissa Supporter