Le tournoi "Le Khalif", commencé au club de Charlesbourg ce 9 février, nous a offert plusieurs surprises dès le début: Michel Coutu, Bruno Girard, Stéphane Esculier, François Gagnon et Eveline Dion-Laliberté ont tous subtilisé le point à un adversaire beaucoup mieux coté qu'eux. Sans compter Rémi Marois qui a tenu l'un des joueurs de l'heure à Québec, Simon Laflamme, à une partie nulle.

Réjean Tremblay ne s'est pas inscrit cette fois-ci. Qu'à cela ne tienne, un Réjean de force comparable occupait le premier échiquier:

Jean-Louis Thériault (1533) - Réjean Plante (2183)

1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Db6 5.c3 Cf6 6.Dd3 g6 7.Cd2 a6 8.Cc4 Dc7 9.Fe2 b5 10.Ce3 Ce5 11.Dc2 Fb7 12.f3 Fg7 13.0-0 0-0 14.Fd2 Tac8 15.Tac1 Db6 16.Rh1 Tfd8 17.Db3 d5 18.exd5 Cxd5 19.Cec2 Cc4 20.Fxc4 Txc4 21.Ce2 e5 22.Cg3 h5 23.Tce1 Cf4 24.Fxf4 Txf4 25.Ce3 h4 26.Ce4? Fxe4 27.fxe4 Dxe3 28.Les Blancs abandonnent, car ils ne peuvent reprendre à cause de la faiblesse de leur première traverse et perdent donc une pièce. 0-1.

Stéphane Beaudoin, vainqueur du "Thématique", est en grande forme ces temps-ci: Il ne lui a pas fallu vingt coups pour venir à bout du toujours dangereux Jacques Michaud:

Stéphane Beaudoin (2021) - Jacques Michaud (1497)

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.Fe3 Cg4 7.Fg5 h6 8.Fh4 Cc6 9.Fe2 Cxd4 10.Dxd4 Fd7 11.Fxg4 Fxg4 12.e5 Ff5 13.0-0 dxe5 14.Dxe5 Fxc2 15.Tac1 Fg6 16.Tfd1 Db6 17.Cd5 f6 18.Dg3 et les Noirs abandonnent: Le fou g6 est perdu. 1-0.

Je n'ai pas la partie du troisième échiquier, où Claude Lessard a défait Pierre Koenig. Voici cependant celle du quatrième, qui a bien failli constituer une des surprises de la soirée:

Richard Sauvé (1992) - Samuel Bourassa (1469)

1.d4 d5 2.c4 e6 3.Cc3 Cf6 4.cxd5 exd5 5.Fg5 c6 6.e3 Fd6 7.Fd3 h6 8.Fh4 Fe6 9.Cf3 Cbd7 10.Dc2 Dc7 11.Fg3 Fxg3 12.hxg3 a6 13.Ch4 0-0-0 14.Cf5 Fxf5 15.Fxf5 Rb8 16.0-0-0 The8 17.Rb1 Te7 18.Tc1 Tde8 19.Thd1 Cb6 20.Fd3 Cc8 21.De2 Ra7 22.Df3 Cd6 23.Tc2 Dd7 24.Df4 Ch5 25.Dh4 Cf6 26.Dh1 Cde4 27.Df1 Cd6 28.Ca4 Cfe4 29.Tdc1 Tc8 30.De1 Cb5?? (Dommage pour Samuel, qui n'avait plus que quelques secondes au chrono: Sans cette gaffe, la position demeurait à peu près égale, me semble-t-il) 31.Fxb5 axb5 32.Da5+ Rb8 33.Cb6 Dd8 34.Da8+ Rc7 35.Txc6+ bxc6 36.Txc6 mat. 1-0.

Pour finir, la victoire de Daniel Bonneau au quatrième échiquier. Notre Daniel l'a tout de même échappé belle:

Alain Gagnon (1439) - Daniel Bonneau (1985)

1.d4 Cf6 2.c4 g6 3.Cc3 Fg7 4.e4 d6 5.Fe2 0-0 6.Cf3 e5 7.d5 Cfd7 8.Fg5 f6 9.Fh4 a5 10.0-0 Ca6 11.a3 b6 12.Tb1 De8 13.Cd2 f5 14.f3 f4 15.b4 axb4 16.axb4 Cf6 17.Cb5 Fd7 18.Dc2 h6 19.Tb2 g5 20.Ff2 h5 21.Ta1 Dg6 22.Db1 g4 23.Tba2 g3 24.Txa6 (24.Fe1 gagnerait le cavalier a6; les Noirs disposeraient-ils de chances d'attaque suffisantes contre le roi blanc?) gxf2+ 25.Rxf2 Tac8 26.Cxc7!? Txc7 27.Txb6 h4 28.Txd6 Cg4+ 29.fxg4 Dxd6 30.c5 Dg6 31.h3 Tb8 32.Ta6 De8 33.d6 Tcb7 34.Dc2 Txb4 35.Fc4+ Rh8 36.Fd5 Tb2 37.Dc3 Dc8 38.Ta7 Txd2+ 39.Dxd2 Dxc5+ 40.Les Blancs abandonnent. 0-1.