Les meneurs Martin Fecteau et Claude Lessard ont fait nulle lundi soir au tournoi Millénium du club de Charlesbourg, à l'issue d'une partie de fort bonne tenue: Après avoir perdu un pion important, les Blancs ont réussi à forcer l'échec perpétuel.

Martin Fecteau (1879) - Claude Lessard (1858)

1.e4 d6 2.d4 g6 3.Cc3 Fg7 4.h3 c6 5.Cf3 Cd7 6.Fe3 e5 7.dxe5 dxe5 8.Fc4 Cgf6 9.a4 0-0 10.0-0 De7 11.De2 Ch5 12.Tfd1 Cf4 13.Df1 Cb6 14.Fb3 Fe6 15.a5 Fxb3 16.axb6 Fxc2 17.Td2 Fb3 18.bxa7 b5 19.Dc1 Tfd8 20.Txd8+ Dxd8 21.Cd2 Fe6 22.Df1 Ff8 23.Cf3 f6 24.Rh2 Dc8 25.Cg1 Fb3 26.g3 Ce6 27.Dd3 Db7 28.Cce2 Fc4 29.Dc2 c5 30.b3 Fxe2 31.Dxe2 Cd4 32.Fxd4 cxd4 33.Ta5 b4 34.Dc4+ Rg7 35.Dd5 Txa7 36.Txa7 Dxa7 37.Rg2 Dc7 38.Cf3 Dc3 39.g4 g5 40.h4 h6 41.Dd7+ Rg8 42.De6+ Rg7 43.Dd7+ Rg8. ½-½.

Au deuxième échiquier, il semble que Jacques Faille ait laissé le gain lui échapper au 54è coup: Plusieurs spectateurs suggéraient Fxe4! Mais il ne restait que quelques minutes aux deux joueurs pour terminer la partie.

Jacques Faille (1880) - Daniel Bonneau (2006)

1.e4 d6 2.Cc3 g6 3.g3 Fg7 4.Fg2 Cf6 5.Cge2 0-0 6.0-0 c6 7.d3 Cbd7 8.h3 Dc7 9.Fe3 e5 10.Dd2 Te8 11.Tae1 b5 12.Fh6 Fh8 13.f4 Fb7 14.f5 d5 15.Tf2 b4 16.Cd1 dxe4 17.fxg6 hxg6 18.dxe4 c5 19.Cc1 Tad8 20.Fg5 Cf8 21.De3 C8h7 22.Cd3 Td4 23.Fxf6 Cxf6 24.c3 bxc3 25.Cxc3 a6 26.Tef1 Te6 27.Cc1 c4 28.C1e2 Td3 29.Dg5 De7 30.Cc1 Td4 31.C1e2 Td8 32.g4 Ch7 33.Dxe7 Txe7 34.Cg3 Td3 35.Rh2 Cg5 36.Tc1 Ted7 37.Ca4 Td2 38.Tc2 Txf2 39.Txf2 Td4 40.Cc3 Fg7 41.Tc1 Ce6 42.Cce2 Td3 43.Cf1 Cf4 44.Ceg3 Td4 45.Fh1 f5 46.gxf5 gxf5 47.Cxf5 Td1 48.C5e3 Te1 49.Txc4 a5 50.Tc2 Fa6 51.Fg2 Fd3 52.Tf2 Fh6 53.Cd5 Fxe4 54.Cf6+ Rh8 55.Cxe4 Cxg2 56.Rxg2 Txe4 57.Cg3 Tc4 58.Te2 et les Noirs acceptèrent l'offre de nulle des Blancs: ½-½.

En défaisant Gaétan Lapierre au troisième échiquier, François Dorion a rejoint Fecteau et Lessard en tête: Tous trois ont maintenant 3 ½ points.

Gaétan Lapierre (1880) - François Dorion (1858)

1.Cf3 Cf6 2.c4 g6 3.g3 Fg7 4.Fg2 0-0 5.0-0 d5 6.cxd5 Cxd5 7.Cc3 Cb6 8.d3 Cc6 9.Fd2 Fd7 10.Dc1 Tf8 11.Fh6 Fh8 12.h4 a5 13.h5 a4 14.hxg6 fxg6 15.a3 Ta5 16.Fd2 Th5 17.Ce4 Dc8 18.Ch4 Ff6 19.Ff3 Fg4 20.Cxf6+ exf6 21.Dc3 et, en jouant ce dernier coup, les Blancs outrepassèrent la limite de temps, alors qu'il leur restait encore neuf autres coups à jouer!

Quelques nouvelles de la section B: Au terme de la plus longue partie de la soirée, Marc Chouinard a pris seul la tête en matant Alain Gagnon. Ce dernier partage maintenant la deuxième place avec le jeune Samuel Bourassa, vainqueur de Pierre Koenig.