RAPPEL: Vous n’avez qu’à cliquer sur les coups des parties ci-dessous pour voir se développer chacune d’elle sur le diagramme qui lui est attribué.

En effet, nous avons assisté à quelques bonnes surprises en deuxième ronde du Montcalm 3.

Un Gaétan Lapierre décidément dans sa meilleure forme a remporté son duel contre le grand favori Réjean Plante au premier échiquier: Une partie vraiment excitante, dont les derniers moments ont retenu l'attention d'une bonne douzaine de spectateurs. Le duo dame-fou de Gaétan a réussi à s'infiltrer dans le voisinage du roi blanc, ce que n'a pu faire le duo correspondant de Réjean:


0-1

Au deuxième échiquier, autre surprise: Dom a "livré la marchandise", comme on dit familièrement: Il a eu raison du redoutable Bertrand Auger dans une lutte de grosses pièces qui lui a rapporté deux bons pions de plus pour la finale:


1-0

Au troisième échiquier, Daniel a exploité une incursion peut-être malavisée de la dame de Nicolas sur l'aile-dame dans une est-indienne classique. Les Blancs ont conquis la septième traverse pour leurs tours, et le reste allait de soi:


1-0

Au quatrième échiquier, j'ai profité d'une mauvaise ouverture de Réal pour engranger deux pions centraux. Réal s'est mis à jouer mieux que moi ensuite, et je me demandais si je pourrais jamais profiter de mon avantage matériel. Enfin, j'ai vu une trouée au 43è coup: Le "révolver à deux coups", botte secrète que m'a apprise un ami, m'a finalement apporté la victoire:


0-1

Quelques autres péripéties: Au cinquième échiquier, Sébastien Caron a remporté contre Jacquelin Perreault une finale tour et pion contre tour, après que Jacquelin ait laissé filer la position de nullité de Philidor. Au sixième échiquier, Claude Lessard a eu quelque difficulté à vaincre le jeune Côté-Guilmette, qui possédait une pièce de plus mais un roi très exposé. Suite la semaine prochaine.