Jocelyn Côté remplace à pied levé Réjean Plante qui s'est retiré du Championnat Fermé du Club d'Échecs de Charlesbourg (Un endroit formidable en passant. Je vous le recommande). Malheureusement Plante semble avoir cédé sa mauvaise forme récente en même temps que sa place à Jocelyn. Ce dernier n'a cependant offert qu'une résistance à peine symbolique contre un Stéphane Beaudoin à l'aise comme un poisson dans la bière avec les complications du dangereux système anglais (appelé aussi variante Short-Nunn de la Sicilienne). Il faut dire à la décharge de Côté que la partie s'est amorcé par un regrettable lapsus manus: il a joué 1...d6 au lieu du 1...e6 qu'il avait en tête (Ne riez pas, une histoire dans le même genre m'est déjà arrivé une fois contre l'excellente joueuse française Céline Roos. En passant, saviez-vous qu'elle a publié une traduction en français de "Chess Praxis", un des classiques de Nimzovitch? Je dis ça comme ça, n'allez surtout pas croire que je touche des royautés ou quoi que ce soit...OK, je reviens au tournoi avant que le notre bon webmestre se rende compte que je m'écarte du sujet).

Stéphane Beaudoin (1990) - Jocelyn Côté (1830)
Ronde 2 du Championnat Fermé
Charlesbourg, 24 mars 2003

1.e4 d6(?) La fatigue joue des tours aux noirs qui voulaient jouer...une défense française! 2.Cc3 c5 3.Cf3 a6 4.d4 cxd4 5.Cxd4 e6 6.Fe3 Fe7 7.Dd2 Cc6 8.0-0-0 Cxd4 9.Fxd4 Cf6 10.f3 0-0 11.g4 e5 12.Fe3 Fe6 13.h4 b5 14.h5 (14 Rb1 était peut-être préférable selon Beaudoin) 14...Da5 15.Rb1 d5? 16.Cxd5 Cxd5?? 17.Dxa5 1-0


Gaétan Lapierre a bien su tirer son épingle du jeu et s'en est justement servi pour épingler Richard Sauvé, qui avait pourtant démarré rondement la partie en repoussant les pièces de Lapierre jusqu'à la première rangée. Mais pour citer le proverbe connu "Qui va à la cruche avec l'argent du beurre ménage sa monture", et Sauvé aurait été bien avisé de suivre ce sage conseil afin d'éviter un retour de boomerang sous la forme du puissant 26 Fxg5+!! (Ok, j'avoue que j'ai pas regardé la game avec Fritz. C'est peut-être même pas bon. En tout cas, vérifiez par vous-mêmes si le coeur vous en dit, moi j'ai d'autres choses à faire).

Gaétan Lapierre (1834) - Richard Sauvé (2008)
Ronde 2 du Championnat Fermé
Charlesbourg, 24 mars 2003.

1.e4 (ponctuation de Lapierre) e6 2.d4 d5 3.exd5 exd5 4.Fd3 Fd6 5.h3 c6 6.Cf3 Ce7 7.0-0 0-0 8.Cg5? Ff5 9.Fxf5 Cxf5 10.Dh5?? h6 11.Cf3 g6 12.Dg4 Cd7 13.Ce1 Cf6 14.Dd1 Rg7 15.c3 Dc7 (15...Fc7 avec l'idée de ...Dd6, suggère l'expert Alain Richard) 16.Cd2 Tae8 17.Cdf3 Ce4 18.Cd3 Te6? 19.g4 Ce7 20.Cfe5 g5 21.f4 f5 22.gxf5 Txf5 23.fxg5 hxg5 24.Txf5 Cxf5 25.Dg4 Rf6 26.Fxg5+ Cxg5 27.Tf1 Cxh3+ 28.Dxh3 Dg7+ 29.Rh2 Re7??? 30.Txf5 Th6 31.Th5 Fxe5+ 32.Cxe5 1-0


Simon Laflamme a dû s'incliner en finale contre Claude Lessard, dont l'estomac s'est certainement couvert de sueurs froides à quelques reprises durant ce combat acharné. Laflamme joue bien ces derniers temps, et son flegme naturel y est sans doute pour quelque chose (non mais qu'est-ce que je peux faire comme affirmations gratuites ce soir!). Je n'ai malheureusement pas la partie à ma disposition, mais ça avait l'air pas si pire.

Sur ce, les enfants, il est tard.

Faites votre prière, fermez la lumière et dormez.