Par Sylvain Barbeau
Maître FIDE
(Photo Yves Vaillancourt échecs + #146)
(Article de Sylvain Barbeau parue dans Échecs + #152)

Parmi les parties soumises pour le prix de beauté, les deux suivantes méritent amplement d’être primées. La première est remarquable car je ne vois pas très bien comment le jeu des deux protagonistes pourrait être amélioré jusqu’au fatidique 30e coup des Blancs. Le jeu de Lefong mérite la plus haute note pour l’impression artistique qui s’en dégage et malgré les imprécisions de la pression de temps, elle lui vaut de partager les lauriers. De fait si le Blancs avaient défendus correctement la position et forcé les Noirs à diviser le point, nul doute que cette partie n’aurait pas eu à partager le prix. La 2e partie vaut au jeune Thomas une note parfaite pour le mérite technique ; là aussi je serais bien en peine pour suggérer une amélioration au jeu des Noirs. Par contre les Blancs ont commis plusieurs erreurs facilement détectables ce qui rend la partie beaucoup moins passionnante. Pourtant n’oublions pas que pour danser le tango il faut être deux ! Toutes mes félicitations aux deux gagnants et au plaisir de suivre et analyser leurs futurs exploits.


Défense Bénoni
Alexandre Mikhalevski (MI, 2439)
Lefong Hua (M, 2329)

COQ, juillet 2003.


1.d4 Cf6 2.c4 c5 3.d5 e6 4.Cc3 exd5 5.cxd5 d6 6.e4 g6 7.Cf3 Fg7 8.Fg5 h6 9.Fh4 a6 10.Cd2 b5 11.Fe2 Cbd7 12.0–0 0–0 13.f4 Te8 14.Ff3 Fb7 15.a4 b4 16.Ccb1 a5 17.Cc4 Cb6 18.Cbd2 Cxc4 19.Cxc4 Fa6 20.Dc2



Tout semble normal jusqu'ici, les Blancs préparent méthodiquement la poussée e4-e5, poussée que les Noirs tentent de freiner. Ceux-ci se retrouvent maintenant à la croisée des chemins car rien ne semble pouvoir empêcher un renforcement décisif du dispositif Blanc, Tad1, Tfe1, et Fg3, si ce n'est une action radicale.

20...b3 !
D'abord, on détourne la dame.

21.Dxb3 g5 !
Puis, on coupe l'action du fou

22.fxg5 Cxe4
Enfin, on élimine l'espoir blanc. Peut-on dire que le tour est joué? Non, sûrement pas, car il fallait avoir considéré la réaction suivante des Blancs. 23.Fh5 ! Ceux-ci doivent aller de l'avant sinon la reprise 23...hxg5 les laissera avec des pièces non coordonnées et des faiblesses nombreuses sur les colonnes b et e.

23...Fd4+ 24.Rh1



24... hxg5 !
Une conception brillante, les Noirs sacrifient un autre pion et la qualité pour optimiser l'activité des pièces; 24...Ta7? 25.g6! Dxh4 26.gxf7+ Txf7 27.Fxf7+ Rh8 28.Fxe8 Fxc4 29.Df3!(et non 29.Dh3?? Dxh3 30.gxh3 Fxd5 –+) est à l'avantage des Blancs.

25.Fxf7+ Rg7 26.Fxe8 Dxe8 27.Fe1 Tb8 28.Dc2 Dg6
Les Noirs achèvent le déploiement de leurs pièces avec gain de temps, ici la menace est 29...Cg3+ gagnant la dame.

29.Tc1 Th8



30.g4 ?
À l'approche du contrôle du temps les Blancs craquent et ratent la meilleure défense: 30. h3! g4 31.Tf4 gxh3 32.g3 ce qui donne une position fascinante à analyser où je n'ai pas trouvé de gain clair pour les Noirs quoique la nulle soit toujours à la portée de la main. Ceci confirme la validité de l'idée de Noirs qui obtiennent une position dangereuse pour le matériel investi et évite l'étranglement que s'apprêtait à leur servir l'adversaire.

30...Fxc4 31.Tf5
Les Blancs ne peuvent reprendre: 31.Dxc4? Cg3+ 32.Rg2 De4+ mène au mat.

31...Cf6 32.Ff2 Fxd5+ 33.Txd5 Dxc2 ?!
Les Noirs se compliquent un peu la Tâche, 33...Cxd5 aurait permis de conclure plus rapidement.

34.Txg5+ Dg6 35.Txg6+ Rxg6 36.Fxd4 cxd4
Le reste est une longue agonie pour les Blancs.

37.Td1 Tb8 38.Txd4 d5 39.Td2 Tb4 40.h3 Txa4 41.b3 Ta3 42.Tb2 Ce4 43.Rg2 d4 44.Te2 Cc5 45.Te5 Cxb3 46.Td5 Ta2+ 47.Rg3 Te2 48.h4 a4 49.h5+ Rf7 50.g5 Te7 51.Td6 a3 52.h6 Te8 53.Ta6 d3 54.g6+ Re7 55.h7 d2 56.g7 Dd1 57.Dh8 Dd3+ 58.Rh2 Dd2+ 59.Rh1 Dc1+ 0-1



Défense Nimzo-Indienne
Éric Beaulieu (M, 2232)
Thomas Roussel-Rosemont (M, 2355)

COQ, juillet 2003


1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 Fb4 4.Dc2 0–0 5.a3 Fxc3+ 6.Dxc3 b6 7.Fg5 Fa6 8.Df3 Cc6 9.e3 Fb7 10.Df4
Comme dans la partie Onischuk-Rosentalis à la dernière ronde du récent tournoi international de Montréal.

10...d6
10...d6 Rosentalis a opté pour 10...h6 et défendu avec succès une position légèrement inférieure.

11.Fd3 ?



Pour obtenir l'avantage de la paire de fous sans détérioration de la structure les Blancs ont accumulés un certain retard de développement. Si en plus ils jouent un coup qui rend vulnérable une pièce, le Fd3, et le contenue d'une diagonale h1–a8, il ne faut pas s'étonne de voir les Noirs en profiter pour obtenir une partie facile. 11.Cf3, ou même 11 Fxf6 qui transforme l'avantage de la paire de fous en avantage structurel, préservent un petit avantage Blanc.

11...Ce5 ! 12.dxe5
12.Fxh7+?? Cxh7!

12...dxe5 13.Dxe5 ?! L'optimisme d'Éric, qui lui vaut habituellement de beaux succès, est ici un bien mauvais conseiller. 13. Dg3 Dxg3 14.Fxf6 Dg6 donne le choix suivant aux Blancs : 15 Fxe5 Fxg2 16.f3 Fxh1 17.Rf2 Tfd8 18.Ce2 Fxf3 19.Dxg6 hxg6 20.Rxf3 ; ou 15.Fxg7 Dxg7 16.Cf3 f6 17.0–0–0 qui mènent à des positions équilibrées où l'échange des dames minimise le danger pour le roi blanc.

13...Dxd3 14.Td1
14.Fxf6? gxf6 15.Dxf6? Fg2 16.Dg5+ Dg6; ou 15. Dg3+ Rh8 suivi de 16...Rg8 sont à l'avantage des Noirs.

14...Dg6 15.f3 ?




15.Cf3 Cg4 16.Dg3 Fxf3 17.gxf3 Dxg5 18.fxg4 Df6 19.Td2 maintient encore l'équilibre : le coup joué perd du temps et donne aux Noirs une initiative durable.

15...Cg4 ! 16.Df4 f5 Avec l'embêtante menace 17...e5.

17.Ch3 h6 18.Fe7 Tf7




19.Dxc7 ?
Les Blancs dépassent les limites du raisonnable, 19.Fb4 était absolument nécessaire bien qu'après 19...Cxe3!? 20.Dxe3 Dxg2 21.Cf2 Fxf3 le roi blanc se retrouve tout de même dans une situation précaire.

19...Cxe3 20.Dxb7 Dxg2 21.Dxa8+ Rh7 22.Cf2 Cxd1
Forcé vue la menace 22...Cc2+ mat.

23.Rxd1 Dxf2 24.Db7
Une dernière erreur qui facilite la tâche des Noirs ; 24.Fb4 force les Noirs à trouver 24...Dxb2 25.De8 Tc7!, qui permet la participation décisive de la tour noire.

24...Txe7
Le reste n'est qu'affaire de technique, ce dont Thomas est bien pourvu.

25.Dxe7 Dxf3+ 26.Rd2 Dxh1 27.Dxe6 Dxh2+ 28.Rc3 Dg3+ 29.Rd4 Df2+ 30.Rc3 Df3+ 31.Rd2 De4 32.Df6 f4 33.b4 f3 34.Rc3 De3+ 35.Rc2 De4+ 36.Rb3 De3+ 37.Ra4 a6 1–0
Soulignons que le Prix de beauté de 100$ est offert par Claude Filion, gouverneur FQE.