Les échecs se jouent entre deux adversaires qui déplacent des pièces sur un tableau carré appelé l’ « échiquier ». L’échiquier se compose de 64 cases carrées d’égale grandeur, alternativement de couleur claire (les cases « blanches ») et foncée (les cases « noires »). L’échiquier est placé entre les joueurs de façon à ce que la plus proche case angualire à la droite de chaque joueur soit blanche. La position initiale des pièces sur l’échiquier est la suivante :

Diagramme 1 : Position des piècesDiagramme 1 : Position des pièces

Le joueur ayant les pièces blanches commence la partie. Les deux joueurs jouent ensuite à tour de rôle en effectuant un coup à la fois jusqu’à la fin de la partie. Un coup est le transfert d’une pièce d’une case à une autre, cette dernière case étant soit libre, soit occupée par une pièce, soit occupée par une pièce de l’adversaire. Aucune pièce, à l’exception de la tour durant le roque et du cavalier, ne peut franchir une case occupée par une autre pièce. Une pièce jouée sur une case occupée par une pièce de l’adversaire capture cette dernière, le tout faisant partie du même coup. Le joueur effectuant la capture doit retirer aussitôt la pièce capturée de l’échiquier. Cependant, le seul fait qu’une pièce de l’adversaire se trouve en prise ne rend pas sa capture obligatoire.

La partie est gagnée par le joueur qui a matté le roi de son adversaire. Le Roi est mat lorsqu’il est attaqué par une pièce de l’adversaire (cette menace de capturer le roi est appelée un « échec ») et qu’il n’y a aucun coup efficace, de fuite ou autre, pour parer la menace. La partie est nuelle dans quatre cas :

a) Lorsqu’il ne reste plus assez de matériel sur l’échiquier pour que l’un des joueurs puisse mater le roi de l’autre ;

b) lorsque 50 coups complets se sont effectués sans qu’il y ait une capture ou un coup de pion ;

c) lorsque la même position s’est produite sur l’échiquier pour une troisième fois avec le même joueur au trait; ou finalement

d) lorsque le roi d’une des joueurs est pat. Le pat survient quand le joueur ayant le trai nne peut effectuer aucun coup légal alors que son roi n’est pas en échec.