Non, disons plutôt: des luttes disputées à la grande chaleur. La température extérieure n'étant pas assez élevée, le climatiseur du local était en vacances le 25 juillet lors de la deuxième ronde de l'Estival 2 de Charlesbourg, ce qui n'a toutefois pas empêché les joueurs de guerroyer. À ce stade-ci du tournoi, il n'y a plus que trois joueurs parfaits, François Caire, Benoît Arteau et Alexandre Filiatrault, ce dernier a vaincu Simon Laflamme.

C'est Sylvain Levasseur qui avait la chance cette semaine d'affronter sur le premier échiquier l'expert François Caire, peut-être même maître après le tournoi. La partie a débuté dans une Espagnole où l'expert a manqué un gain rapide par 9. Dd5! qui oblige les Noirs à céder leur fou b7 pour éviter le mat du berger. Bien que la dame soit coincée suite à 9...Ce5 10. Dxb7 Cc6, la suite 11. Fd5 Tb8 12. Fxc6 Txb7 13. Fxb7 donne l'avantage aux Blancs qui pour une seule dame, capturent une tour, un fou et un cavalier. Finalement, ce n'est que vers le 44e coup que François a commencé à prendre réellement l'avantage pour obtenir une suite gagnante avec deux pions passés et liés qui menacent de damer.


Les Blancs jouent et gagnent.

François Caire (2208) - Sylvain Levasseur (1745)
1. e4 e5 2. Nf3 Nc6 3. Bb5 a6 4. Ba4 b5 5. Bb3 Be7 6. d4 exd4 7. Nxd4 Bb7 8. Nf5 Bf6 9. O-O Nge7 10. Nxe7 Bxe7 11. c3 O-O 12. Bf4 d6 13. Nd2 Ne5 14. Qe2 a5 15. Be3 Qd7 16. h3 c5 17. f4 Nc6 18. Nf3 b4 19. Bd5 Nd8 20. c4 Bxd5 21. exd5 f5 22. Rae1 Bf6 23. Bc1 Ra7 24. Rf2 g6 25. Qe3 Qg7 26. Qd2 Re7 27. Rxe7 Bxe7 28. Re2 Bf6 29. Ng5 Qd7 30. Qe1 Nf7 31. Ne6 Re8 32. g4 fxg4 33. hxg4 Re7 34. Kh1 Qe8 35. Kg2 Nd8 36. Kf3 Kf7 37. f5 Kg8 38. g5 Be5 39. Nxd8 Qxd8 40. f6 Rf7 41. Bf4 Qd7 42. Bxe5 dxe5 43. Kg3 h6 44. Rxe5 hxg5 45. Re8+ Rf8 (diag.) 46. Qe6+ Qxe6 47. Rxf8+ Les Noirs abandonnent 1-0

**********

Stéphane Beaudoin a dû se contenter d'une nulle avec sa défense moderne sur le deuxième échiquier en affrontant Martin Glode. La partie a longtemps été serrée du début jusqu'au 40e coup où les Blancs ont enfin obtenu une possibilité de gagner. Le pion b étant difficile à damer puisque la tour noire doit constamment le protéger, les Blancs n'ont qu'à pousser le pion a pour forcer l'échange des pions de l'aile dame et obtenir une finale intéressante avec 4 pions contre 3 sur l'aile roi. Pourtant le résultat officiel de la partie est bel et bien une nulle, mais l'histoire ne dit pas s'il restait beaucoup de temps au cadran des Blancs.


Les Blancs essaient de gagner? Pourquoi pas!

Martin Glode (1785) - Stéphane Beaudoin (2087)
1. e4 g6 2. d4 Bg7 3. Nc3 d6 4. Be3 e5 5. Bc4 exd4 6. Bxd4 Nf6 7. f3 O-O 8. Qd2 Nc6 9. Be3 a6 10. a4 Bd7 11. Nge2 Ne5 12. Bb3 Be6 13. Bxe6 fxe6 14. b3 Qd7 15. O-O b5 16. Bh6 b4 17. Na2 Bxh6 18. Qxh6 a5 19. Rad1 c6 20. Qg5 Kg7 21. Nac1 Qa7+ 22. Kh1 Qc5 23. Qd2 d5 24. Qd4 Ned7 25. Qxc5 Nxc5 26. Nd3 Nxd3 27. cxd3 e5 28. Rc1 Rad8 29. Rfd1 Rf7 30. Ng3 dxe4 31. Nxe4 Nxe4 32. dxe4 Rfd7 33. Rxd7+ Rxd7 34. Kg1 Rd3 35. Rxc6 Rxb3 36. Rc5 Ra3 37. Rxa5 Kf6 38. Kf2 h5 39. h4 b3 40. Rb5 Ra2+ 41. Kg3 b2 (diag.) Nulle ½-½

**********

Alexandre Filiatrault a voulu imiter son collègue du deuxième échiquier en surprenant un joueur plus fort que lui, mission accomplie! Mais, ce n'est pas seulement une nulle qu'Alexandre a obtenue, c'est la victoire. La partie a débuté dans une sicilienne avec l'original gambit de l'aile 2. b4. Après que les deux adversaires aient échangé quelques pièces, l'erreur est survenue au 20e coup pour les Blancs. Plutôt que de jouer Df3 qui crée des complications pour les Blancs, il aurait simplement fallu pousser le pion g2 qui aurait blindé le roque contre l'attaque noire. Une fois l'erreur commise, il faut céder le fou posté en f4 suite à 21...f5, sous peine de se faire démolir après 22. Fxd5. Simon a tenté d'y aller lui aussi avec une attaque sur le roque ennemi qui n'a finalement pas été fructueuse, surtout après avoir donné la tour sur échec... L'erreur est humaine.


20. Df3? Ouch!

Simon Laflamme (1999) - Alexandre Filiatrault (1739)
1. e4 c5 2. b4 cxb4 3. a3 e6 4. Nf3 b6 5. d4 Nf6 6. Bd3 Bb7 7. Bg5 Qc7 8. Bxf6 gxf6 9. O-O Nc6 10. Re1 Rg8 11. Qe2 Bh6 12. Nbd2 Qf4 13. Nc4 O-O-O 14. Ne3 Kb8 15. d5 Ne5 16. Nxe5 Qxe5 17. axb4 Bxe3 18. Qxe3 f5 19. f4 Qg7 20. Qf3 (diag.) fxe4 21. Bxe4 f5 22. Qa3 fxe4 23. Qxa7+ Kc8 24. Re2 Bxd5 25. Qxb6 Qxa1+ 26. Kf2 e3+ 27. Kxe3 Qc3+ 28. Kf2 Rxg2+ 29. Kf1 Qf3+ 30. Ke1 Qxe2# Mat 0-1

**********

Comme j'ai si bien dit, l'erreur est humaine. La partie du quatrième échiquier qui oppose Yvon Bluteau à Claude Lessard en est la preuve. La partie a débuté normalement dans une Benoni. Ensuite, les Noirs donnèrent la qualité au 7e coup. Mais la dame blanche a été coincée au 18e coup, en donnant toutefois aux Blancs deux pièces mineures en compensation. Au 32e coup, la dame noire ne pouvait rien faire pour calmer le dangereux pion g7. La seule façon de s'en sortir était d'espérer une erreur et même des erreurs de l'adversaire! Ce qui arriva... Ensuite, dans une finale plus ou moins claire, la nulle fut conclue.


De la compensation malgré
la perte de la dame.


Yvon Bluteau (1743) - Claude Lessard (1969)
1. d4 c5 2. d5 Nf6 3. Nc3 g6 4. Bf4 d6 5. e4 Bg7 6. Qd2 O-O 7. Bh6 Bh8 8. Bxf8 Kxf8 9. Nge2 b5 10. Ng3 b4 11. Nd1 Nbd7 12. Be2 h5 13. O-O Bg7 14. Qf4 Ne5 15. Ne3 Kg8 16. Qh4 Bh6 17. f4 g5 18. fxg5 Ng6 (diag.) 19. Rxf6 Nxh4 20. Rxh6 e6 21. Rxh5 Ng6 22. Rf1 e5 23. Rf6 Nf4 24. Rhh6 c4 25. Bh5 Nxh5 26. Rxh5 Qb6 27. Kf2 Qd4 28. Rfh6 Kf8 29. Rh8+ Ke7 30. Ne2 Qd2 31. g6 c3 32. g7 Ba6 33. Nf5+ Kd7 34. Nfg3 Rxh8 35. Rxh8 Qg5 36. bxc3 Qxg7 Nulle ½-½

**********

Éric Gaudreau avait tout un défi, affronter le gagnant du Championnat Ouvert du Québec qui s'est joint à l'Estival 2 après avoir pris un bye en première ronde. La partie a débuté dans une Espagnole pour finir quelques coups plus tard après que les Blancs aient défait la structure de pions des Noirs qui pourraient avoir de la difficulté à trouver un endroit sécuritaire pour le monarque. Notez qu'après 17. Cxe6, les Noirs avaient suffisamment de matériel pour continuer. Mais peut-être qu'Éric a cru qu'on peut faire confiance à celui qui a remporté le COQ avec une performance de 2359 et une nouvelle cote qui s'établira à 2271 quand le rapport de tournoi sera envoyé à la FQÉ?


Préférable de jouer Cxd5 ou Fe7 plutôt que Ca5.

Antoine Bérubé (2168) - Éric Gaudreau (1664)
1. e4 e5 2. Nf3 Nc6 3. Bb5 a6 4. Ba4 d6 5. d4 b5 6. Bb3 exd4 7. Bd5 Bb7 8. Nxd4 Qd7 9. O-O Nf6 10. Bg5 (diag.) Na5 11. Bxf6 gxf6 12. Qh5 c6 13. Be6 Qc7 14. Nc3 Nc4 15. f4 Bc8 16. b3 Bxe6 17. Nxe6 Les Noirs abandonnent 1-0

**********

Quoi? Une partie du dixième échiquier dans la chronique? Pourquoi le chroniqueur inclut toujours ses parties? Parce qu'il accepte toutes les parties. Il reçoit automatiquement la copie des quatre premiers échiquiers, mais accepte les autres également que vous pouvez m'envoyer par courriel: dominic.cournoyer@videotron.ca. J'ai affronté Alain Renzo dans une sicilienne fermée, mais après une vingtaine de coups, j'ai réalisé que les 1290 de cote sont suffisamment forts pour ne pas donner de matériel directement et gratuitement, j'ai donc dû chercher un plan qui me permettrait d'obtenir le gain. Finalement, mon plan était de faire des ravages avec un cheval et une dame, ce qui a été fructueux. Au 23e coup, Cxf3 a envoyé le roi en h3 (peut-être pas le meilleur coup, mais les alternatives n'étaient pas beaucoup plus intéressantes), puis mon aspirateur a été assez puissant pour amener dangereusement le roi adverse dans mon territoire et obtenir le mat.


Les Noirs jouent et obtiennent l'avantage.

Alain Renzo (1290) - Dominic Cournoyer (1607)
1. e4 c5 2. Nc3 Nc6 3. g3 Nf6 4. Bg2 d6 5. d3 g6 6. Nf3 Bg7 7. O-O O-O 8. Bd2 h6 9. Re1 a6 10. Rb1 Rb8 11. a3 b5 12. e5 Nxe5 13. Nxe5 dxe5 14. Rxe5 Nd7 15. Re2 Bb7 16. Nd5 e6 17. Nf4 Bxg2 18. Kxg2 Qc7 19. c3 Ne5 20. Re3 Qc6+ 21. f3 Rbd8 22. Qc2 (diag.) g5 23. Ne2 Nxf3 24. Kh3 g4+ 25. Kxg4 h5+ 26. Kh3 Ng5+ 27. Kh4 Bf6 28. Nf4 Be7 29. Qd1 Ne4+ 30. Kxh5 Rd5+ 31. Nxd5 Qxd5+ 32. Kg4 Nf2+ 33. Kf4 Qf5# Mat 0-1

**********

Classement

Rang Nom Cote Résultat
1 François Caire 2208.22 2/2
2 Benoît Arteau 1907.19 2/2
3 Alexandre Filiatrault 1739.19 2/2
4 Antoine Bérubé 2168.21 1.5/2
5 Stéphane Beaudoin 2087.21 1.5/2
6 Claude Lessard 1969.21 1.5/2
7 Richard Sauvé 1879.21 1.5/2
8 Martin Glode 1785.19 1.5/2
9 Yvon Bluteau 1743.17 1.5/2
10 François Dorion 1670.18 1.5/2
11 Marc Chouinard 1656.16 1.5/2
12 Alain Monga 1400 1.5/2
13 Simon Laflamme 1999.19 1/2
14 Sylvain Levasseur 1745.18 1/2
15 Éric Gaudreau 1664.16 1/2
16 Bertrand Fortier 1656.16 1/2
17 Dominic Cournoyer 1607.16 1/2
18 Ismaël Skakni 1571.15 1/2
19 Claude Boissinot 1570.17 1/2
20 Daniel Lapointe 1551.16 1/2
21 Philippe Chevalier 1547.16 1/2
22 Gaétan Lapierre 1903.20 0.5/2
23 Philippe Léveillé 1585.16 0.5/2
24 François Crépault 1546.15 0.5/2
25 Rémi Marois 1520.15 0.5/2
26 Éveline Dion-Laliberté 1319.13 0.5/2
27 Simon Plourde 1308.13 0.5/2
28 Alain Renzo 1290.12 0.5/2
29 Nicolas Fillion 1607.16 0/2
30 Jean Turcot 1444.16 0/2
31 Bernard Johnson 1143.13 0/2
32 David Bergeron S/C 0/2