Le rouleau compresseur compressait. Il roulait, roulait, écrabouillait, réduisant en pâté maison. Telle était la marche de "Spongie" Audet-Bouchard depuis des lunes. Il s'avançait, tel un missionnaire s'approchant de la marmite (i.e. sans aucune crainte, la confiance absolue en la bonté de son destin), ne croyant à l'existence d'aucun obstacle pouvant en puissance interrompre sa preuse avancée.

Mais un homme entra, armé de chose peu usitée. Qui es-tu homme, de lui demander les morceaux de viandes rouleau-compressés? Et l'homme de répondre: "Je suis Grobman"! Wow! Grobman! "Venges-nous!", lui dirent alors les cannes de pâtés parisien. Et c'est ce que Grobman Robitaille fit. Bien qu'il n'ait pas grobbé, il a par contre gobbé beaucoup de pièces et de pitons, y allant de virulentes attaques défensives. Original; il n'en vint pas moins à déboulonner le rouleau-compresseur qu'incarnait Spongie pour le laisser dériver lentement vers le second rang. L'âge d'or spongienne est-elle terminée? Si oui, à quand l'âge de bronze? Oh là, oh là, Oh la décadence, disait l'autre.

Ensuite, Caire réussit habilement à arriver troisième, après avoir nagé dans les bas fonds du tableaux de résultat pendant un certain temps. Mentionnons entre autres le sévère mat d'une subtilité hors du commun que lui a infligé le toujours plein de ressources Charles Tremblay, deuxième plus gros posteur sur quebecechecs.com après son homonyme. Enfin! Après éviter habilement le bail forcé, Caire a gagné quelques parties pour finalement se ramasser troisième. C'est à croire qu'il a payé l'arbitre pour que ce dernier lui ajoute des points.

Viennent ensuite en 4ième place ex aequo trois chevaliers quand même pas si preux que ça, qui ont fait 7/12. D'abord, Fillion, qui a eu une excellent tournoi, si on fait exception des 4 pathétiques parties contre Messsieurs Spongie et Grobman. Au à 7/12 se retrouvent Monsieur Corpus Juris Civilis lui-même, François Dorion, qui, à son grand avantage, a utilisé la technique du sous-marin, passant le début du tournoi dans les bas fonds pour ressurgir à la toute fin. Dans le même ordre d'idée, mentionnant le 7/12 de Sébastien Nadeau qui avait 5/10 avant la sixième ronde, et qui a habilement infligé deux sévères raclées au toujours très défectible Monsieur Bye.

SwissSys Wall Chart. blistre 6: Open (Standings)

Name/Rtng/ID Rd 1 Rd 2 Rd 3 Rd 4 Rd 5 Rd 6
4 Denis Robitaille 9 11 1 8 10 3
unr. 2.0 3.0 5.0 5.5 7.0 9.0
11 Audet-Bouchard 7 4 8 1 3 6
unr. 2.0 3.0 4.5 6.5 8.0 8.0
6 François Caire 2 8 7 5 9 11
unr. 1.0 1.0 2.5 3.5 5.5 7.5
1 Nicolas Fillion 5 2 4 11 8 7
1637 2.0 4.0 4.0 4.0 6.0 7.0
5 François Dorion 1 7 10 6 bye 9
unr. 0.0 1.0 2.0 3.0 5.0 7.0
8 Sébastien Nadeau 3 6 11 4 1 bye
unr. 1.0 3.0 3.5 5.0 5.0 7.0
7 Marc-André Jutras 11 5 6 bye 2 1
unr. 0.0 1.0 1.5 3.5 5.5 6.5
10 Dominic Cournoyer bye 3 5 9 4 2
unr. 1.0 2.0 3.0 4.0 4.5 6.0
3 Pierre Beauchemin 8 10 9 2 11 4
unr. 1.0 2.0 3.0 5.0 5.5 5.5
9 Joël Vallières 4 bye 3 10 6 5
unr. 0.0 2.0 3.0 4.0 4.0 4.0
2 Charles Tremblay 6 1 bye 3 7 10
1253 1.0 1.0 3.0 3.0 3.0 3.5


Rang Nom Cote Score
1 Audet-Bouchard, Nicolas (E) 2193 46
2 Bérubé, Antoine (E) 2107 17
3 Caire, François (M) 2248 14
4 Tremblay, Réjean (M) 2198 10
Robitaille, Denis 1852 10
5 Champetier, Serge (E) 2037 9
Jutras, Marc-André 1847 9
Fillion, Nicolas 1637 9
Beauchemin, Pierre 1598 9
9 Dorion, François 1769 8
10 Beaudoin, Stéphane (E) 2087 6
11 Beaudoin, Gaétan 1596 5
12 Cournoyer, Dominic 1682 4
13 Nadeau, Sébastien 1761 3
14 Hetz, Gregory 1313 2
Filiatrault, Alexandre 1826 2
16 Plante, Réjean (E) 2122 1
Crépault, François 1592 1
18 Pichette, François 1753 0
Tremblay, Charles 1155 0
Brito, William s/c 0
Lacroix, Jean-Louis s/c 0
Lim, Chin s/c 0
Paterson, Derick s/c 0
Vallières, Joël s/c 0