En direct de Gatineau, voici quelques parties de jeudi soir dernier, lors de la troisième ronde du Montcalm 6.

Section A, premier échiquier. Usant de son habituel "London system", Jean-François a conservé l'initiative pendant toute la partie contre Bertrand, mais sans réussir à percer sa carapace:

Jean-François Dion (1881) - Bertrand Auger (1892)

1.d4 e6 2.Ff4 Cf6 3.Cf3 Fe7 4.h3 b6 5.e3 Fb7 6.Cbd2 0-0 7.c3 d6 8.a4 a6 9.Dc2 Cbd7 10.Fd3 c5 11.11.0-0 Tc8 12.Fh2 Te8 13.Cg5 g6 14.Cge4 Dc7 15.Fe2 Cxe4 16.Cxe4 cxd4 17.exd4 Cf6 18.Ff3 Cd5 19.Dd2 f5 20.Cg3 Ff6 21.Tfe1 Df7 22.Tad1 Rg7 23.Cf1 Dd7 24.Ce3 Cxe3 25.Fxb7 Dxb7 26.Dxe3 e5 27.dxe5 dxe5 28.Td6 Tc6 29.Ted1 Te7 30.Dd3 Txd6 31.Dxd6 Dc7 32.f3 f4 33.Dxc7 Txc7 34.Td6 Fe7 35.Te6 Td7 36.Rf1 Fd6 37.Te8 Rf7 38.Th8 Fe7 39.Re2 Rg7 40.Te8 Rf7 41.Th8 et ici fut conclue la nulle. 1/2-1/2.

Au deuxième échiquier, Pierre, usant de son habituel "London system", a obtenu une attaque terrifiante, mais il n'est pas arrivé à concrétiser, et Réjean a renversé la vapeur en finale, comme suit:

Pierre Lemieux (1887) - Réjean Tremblay (2245)

1.d4 c5 2.c3 e6 3.Cf3 b6 4.Ff4 Fb7 5.Cbd2 Cf6 6.h3 Fe7 7.e3 0-0 8.Fd3 d5 9.Ce5 a5 10.De2 c4 11.Fc2 b5 12.g4 a4 13.a3 Ta7 14.g5 Ce4 15.h4 Cd7 16.Dg4 Cxe5 17.Fxe5 Cxd2 18.Rxd2 Fc8 19.Fxg7 Rxg7 20.Fxh7 Th8 21.g6 f5 22.Dg3 Fd6 23.f4 Fe7 24.h5 Ff6 25.h6+ Rf8 26.g7+ Fxg7 27.Tag1 Ff6 28.Fg8 Re7 29.h7 Rd6 30.Th6 Tg7 31.Dxg7 Fxg7 32.Txg7 Df8 33.Thg6 Fd7 34.Tf7 Dxf7 35.Fxf7 Txh7 36.Fg8 Th2+ 37.Rc1 Te2 38.Tg3 Fe8 39.Th3 Tg2 40.Th8 Tg6 41.Fh7 Tg1+ 42.Rd2 Ff7 43.Tb8 Tg7 44.Fxf5 exf5 45.Txb5 Tg2+ 46.Rc1 Te2 47.Tb6+ Re7 48.Tb7+ Rf6 49.Tb6+ Fe6 50.Ta6 Txe3 51.Txa4 Te4 52.Ta8 Txf4 53.a4 Tf1+ 54.Rd2 Ta1 55.a5 f4 56.a6 Rf5 57.a7 Ff7 58.Rc2 f3 et les Blancs abandonnèrent. 0-1.

Troisième échiquier: Pas de "London system" ici, mais plutôt une est-indienne Saemisch qui a entraîné une partie fort palpitante. Qui avait l'avantage? Le suspense a duré jusqu'à la toute fin. Heureusement pour moi, j'ai pu trouver 38.Rc2!, coup sans lequel j'étais peut-être en danger malgré la pièce que Gaétan m'avait léguée:

Richard Sauvé (1941) - Gaétan Lapierre (1881)

1.d4 d6 2.c4 g6 3.Cc3 Fg7 4.e4 Cf6 5.f3 0-0 6.Fe3 e5 7.d5 c5 8.g4 Ca6 9.Dd2 Te8 10.0-0-0 Cc7 11.Cge2 Fd7 12.Cg3 a6 13.g5 Ch5 14.Cxh5 gxh5 15.Df2 b5 16.Dh4 bxc4 17.Fxc4 Cb5 18.Rd2 Cxc3 19.bxc3 Fb5 20.Fb3 Da5 21.Dxh5 Da3 22.Tb1 Tab8 23.Dh4 Fa4 24.De1 Fxb3 25.axb3 Da2+ 26.Rd3 Txb3 27.Txb3 Dxb3 28.Db1 c4+ 29.Rd2 Tb8 30.Da1 a5 31.Tc1 Tb5 32.Tc2 Ff8 33.Ta2 Fe7 34.Rc1 Tb7 35.Txa5 Fxg5 36.Fxg5 Db6 37.Fd2 Df2 38.Rc2 Dxf3 39.Ta8+ Rg7 40.Dg1+ Rf6 41.Dg5 mat. 1-0.

Dans la section B, Claude a conservé un score parfait en défaisant Jacquelin au quatrième échiquier. Voilà que Claude s'est mis au "Fort Knox", une variante mise à la mode à Québec par Gilles Angers il y a déjà quelques années, et qui a été testée à maintes reprises lors de duels opposant Nicolas Audet-Bouchard et Bertrand Auger:

Jacquelin Perreault (1763) - Claude Lessard (1868)

1.e4 e6 2.d4 d5 3.Cd2 dxe4 4.Cxe4 Fd7 5.Cf3 Fc6 6.Fd3 Cd7 7.De2 Cgf6 8.Fg5 h6 9.Cxf6+ gxf6 10.Fh4 h5 11.0-0-0 Fxf3 12.Dxf3 c6 13.The1 Fe7 14.d5 cxd5 15.Fb5 a6 16.Fxd7+ Rxd7 17.Db3 Dc7 18.Rb1 Tac8 19.Fg3 Dc6 20.Te4 b5 21.Te3 Dc4 22.Dxc4 Txc4 23.b3 Tc6 24.Fh4 Thc8 25.Td2 Tg8 26.Tg3 Txg3 27.Fxg3 Tc8 28.Td4 f5 29.Fh4 e5 et les Blancs abandonnèrent. 0-1.

Au cinquième échiquier, Sébastien a aussi conservé un score parfait en battant Marc sans avoir à terminer son développement. Entreprise risquée d'habitude, mais qui a marché cette fois-ci.

Marc Hébert (1761) - Sébastien Caron (1863)

1.e4 c5 2.f4 Cc6 3.Cf3 e6 4.d3 Fd6 5.Cc3 Cge7 6.Fe3 Cg6 7.Dd2 f6 8.h4 h5 9.g3 Db6 10.0-0-0 Cd4 11.Fg2 Ce7 12.Df2 Cec6 13.The1 Fe7 14.Rb1 d6 15.e5 d5 16.exf6 gxf6 17.Ce2 Cb5 18.Ra1 Cb4 19.Cc3 Da5 20.a3 Cxc3 21.Td2 Cb5 22.Fxc5 Cxa3 23.Fxb4 Fxb4 24.c3 Cc4+ 25.Rb1 Cxd2+ 26.Dxd2 Fe7 27.Cd4 Dc7 28.De2 Dd7 29.Ff3 Rd8 30.Fxh5 Fc5 31.Cb3 Fd6 32.Cd4 e5 33.Fg4 Dxg4 et les Blancs abandonnèrent. 0-1.

Enfin, Clément a triomphé de Réal au sixième échiquier, dans une partie compliquée découlant d'une ouverture irrégulière:

Clément L'Heureux (1866) - Réal Bisson (1690)

1.d4 Cf6 2.Cc3 d5 3.Fg5 Ce4 4.Cxe4 dxe4 5.f3 h6 6.Ff4 Ff5 7.e3 e6 8.g4 Fg6 9.Fg2 f5 10.gxf5 exf5 11.fxe4 Cd7 12.e5 c6 13.Ce2 Fe7 14.Cg3 Da5+ 15.c3 0-0 16.Db3+ Rh7 17.De6 Dd8 18.0-0 Fh4 19.Db3 Cb6 20.Dc2 De7 21.c4 Tad8 22.b3 Rh8 23.a4 a5 24.Dc3 Db4 25.Dxb4 axb4 26.a5 Cd7 27.a6 Cb8 28.a7 Ca6 29.Fxc6 bxc6 30.Txa6 Ta8 31.Txc6 Fe8 32.Ta6 Rh7 33.e6 Fd8 34.Fd6 Tf6 35.Fxb4 Fg6 36.Tfa1 Fc7 37.e7 f4 38.Txf6 gxf6 39.Cf5 fxe3 40.Cxe3 Fb6 41.Fc5 Fc7 42.Cd5 et les Noirs abandonnèrent. 1-0.