Le tirage au sort avait bien fait les choses : Bertrand et Pierre étaient les deux seuls joueurs à avoir gagné leur première ronde dans la section A, et ils jouaient justement ensemble en deuxième ronde. Voyez les jolis échecs intermédiaires 26.Cexg6+ Cxg6 27.Cxg6+ Rh7 28.Cxf8+ Rh8 après lesquels Bertrand pourra tranquillement compléter l’échange de dames par 29.Txd1, gardant une tour de plus :

Bertrand Auger (1892) – Pierre Lemieux (1887)

1.Cf3 Cf6 2.g3 g6 3.b4 Fg7 4.Fb2 0-0 5.Fg2 d6 6.0-0 e5 7.d3 Cc6 8.b5 Ce7 9.Cbd2 Ch5 10.e4 De8 11.c4 f5 12.Db3 Tf6 13.d4 exd4 14.Fxd4 Tf8 15.Fxg7 Cxg7 16.e5 dxe5 17.Cxe5 Tb8 18.Tfe1 Fe6 19.Cdf3 Rh8 20.Cg5 Fg8 21.Tad1 h6 22.Ch3 Td8 23.Fxb7 Txd1 24.Dxd1 Dd8 25.Cf4 Dxd1 26.Cexg6+ et les Noirs abandonnèrent. 1-0.

Au deuxième échiquier, Réjean a dû cette semaine encore se contenter d’un demi-point. Je suis content d’avoir pu mener assez bien ma nimzo-indienne pour échanger tous les pions de l’aile-dame. Les Blancs ont tout tenté, mais la finale était nulle :


Réjean Tremblay (2245) – Richard Sauvé (1941)

1.d4 e6 2.c4 Cf6 3.Cc3 Fb4 4.Dc2 0-0 5.g3 d5 6.a3 Fxc3+ 7.Dxc3 b6 8.Cf3 Fb7 9.Fg2 Cbd7 10.0-0 Tc8 11.b4 dxc4 12.Dxc4 c5 13.dxc5 bxc5 14.Fb2 cxb4 15.Dxb4 Db6 16.Fd4 Dxb4 17.axb4 Tc4 18.Fxf6 Cxf6 19.b5 Tb4 20.Ta5 Tb8 21.Tc1 Rf8 22.Txa7 Txb5 23.Cd4 Tb6 24.Fxb7 T6xb7 25.Tc8+ Txc8 26.Txb7 Cd5 27.Cf3 Tc7 28.Tb8+ Re7 29.Th8 h6 30.Tg8 Rf6 31.Td8 Ce7 32.Td4 Cg6 33.Rg2 e5 34.Td6+ Re7 35.Ta6 f6 36.e3 Rf7 37.Cd2 Ce7 38.Ce4 Cc8 39.Ta8 Re7 40.Ta3 Ta7 41.Tb3 Cd6 42.Cc3 Tb7 43.Ta3 Re6 44.Ta6 Rd7 45.h4 Ce8 46.Ce4 Tc7 47.g4 Re7 48.Rf3 Rf7 49.Cg3 Td7 50.Cf5 Tc7 51.Tb6 Td7 52.Re4 Rf8 53.f3 Rf7 (si j’avais vu 53…g6!?, suggéré par Clément L’Heureux après la partie, j’aurais sans doute donné des sueurs froides à Réjean, mais les Noirs n’auraient pas gagné pour autant : 54.Cxh6 Cd6+ 55.Txd6 (forcé) Txd6 56.g5 Rg7 57.f4 exf4 58.Rxf4 et les Blancs auraient réussi à échanger tous les pions noirs) 54.f4 exf4 55.exf4 Rf8 56.Tb8 et la nulle fut conclue ici. 1/2-1/2.

Au troisième échiquier, Gaétan a sans doute été trop goulu : Il a fini par perdre aux mains de Jean-François une finale de fous qui s’annonçait nulle :

Gaétan Lapierre (1881) – Jean-François Dion (1881)

1.d4 Cf6 2.g3 g6 3.Fg2 Fg7 4.Cf3 0-0 5.0-0 d6 6.Cbd2 Cc6 7.c3 Cd7 8.h3 e5 9.dxe5 Cdxe5 10.Cxe5 Cxe5 11.Rh2 Tb8 12.f4 Cd7 13.Cb3 b6 14.Cd4 Fb7 15.Cc6 Fxc6 16.Fxc6 f5 17.e4 fxe4 18.Fxe4 Cf6 19.Ff3 d5 20.g4 Te8 21.g5 Ce4 22.h4 c6 23.h5 Dc7 24.Rg2 Cd6 25.hxg6 hxg6 26.Dd3 Rf7 27.Fg4 Te4 28.Fd2 Cf5 29.Fxf5 gxf5 30.Dh3 Rg6 31.Th1 Th8 32.Df3 Tee8 33.Txh8 Txh8 34.De2 Dd7 35.Te1 Rf7 36.Rg3 c5 37.b3 Te8 38.Dxe8+ Dxe8 39.Txe8 Rxe8 40.Rh4 a6 41.Rh5 Rf7 42.Fe1 b5 43.g6+ Re6 44.Rg5 a5 45.Fd2 b4 46.cxb4 axb4 47.Fe3 Ff8 48.Fc1 Fg7 49.a4 bxa3 50.Fxa3 Ff8 51.g7 Fxg7 52.Fxc5 Ff6+ 53.Rg6 d4 54.b4 d3 55.Fe3 Fc3 56.b5 d2 57.Fxd2 Fxd2 58.Rg5 Fe3 59.b6 Fxb6 60.Rh4 Fe3 61.Rg3 Rd5 62.Rf3 Rd4 63.Rg3 Re4 64.Rg2 Rxf4 65.Rf1 Rf3 66.Re1 f4 67.Rf1 Fc5 68.Re1 Rg2 et les Blancs abandonnèrent. 0-1.

Section B : Au quatrième échiquier, un duel attendu, où Claude a eu le meilleur sur Clément. Les Noirs ont butiné quelques pions, mais perdu la qualité, puis un des pions gagnés… Pouvaient-ils encore tenir à la toute fin? Certainement pas après 42…Cb3??, en tout cas :

Claude Lessard (1868) – Clément L’Heureux (1866)

1.d4 Cf6 2.Cf3 d6 3.g3 c6 4.Fg2 h6 5.Cbd2 Ff5 6.0-0 Cbd7 7.Ch4 Fh7 8.e4 e5 9.c3 Fe7 10.De2 Dc7 11.b4 0-0 12.Fb2 a6 13.a3 Tae8 14.Tac1 Db8 15.c4 b6 16.Fh3 c5 17.dxe5 dxe5 18.Cg2 cxb4 19.axb4 Fxb4 20.Ce3 Td8 21.Cd5 Fxd2 22.Dxd2 Cxe4 23.De3 Cec5 24.Ce7+ Rh8 25.Cc6 Dc7 26.Cxd8 Txd8 27.Tcd1 Fe4 28.Fxd7 Txd7 29.Txd7 Dxd7 30.Fxe5 Dh3 31.f3 Fd3 32.Td1 Fxc4 33.Fxg7+ Rxg7 34.Dd4+ Rh7 35.Dxc4 Df5 36.Dc3 a5 37.g4 De6 38.Td8 f6 39.h4 De7 40.Dd2 a4 41.h5 Rg7 42.Rg2 Cb3 43.Dd3 et les Noirs abandonnèrent. 1-0.

Au cinquième échiquier, une finale palpitante entre Sébastien et Jacquelin, qui dament l’un après l’autre. Mais alors Jacquelin se rend compte que sa dame sera aussitôt soufflée par 60.De8+ :

Sébastien Caron (1863) – Jacquelin Perreault (1763)

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.Fg5 e6 7.f4 Cc6 8.Fe2 h6 9.Fh4 Db6 10.Cb3 Fe7 11.Ff2 Dc7 12.Ff3 b5 13.Cd4 Fb7 14.a3 Tc8 15.Cxc6 Fxc6 16.Dd2 Db7 17.Dd4 0-0 18.0-0 Tfd8 19.Db6 d5 20.exd5 Cxd5 21.Cxd5 exd5 22.Dxb7 Fxb7 23.c3 Ff6 24.Tad1 Tc4 25.g3 Fc6 26.Td2 d4 27.Fxc6 Txc6 28.Fxd4 Fxd4 29.cxd4 Td5 30.Tfe1 Tc4 31.Ted1 f5 32.Rf2 b4 33.Re3 bxa3 34.bxa3 Rf7 35.Tb1 Tc3+ 36.Td3 Tc2 37.Tb7+ Rf8 38.h4 Tg2 39.Rf3 Tg1 40.Tc3 Te1 41.Tc8+ Te8 42.Txe8+ Rxe8 43.Tb4 Re7 44.Re3 Td6 45.Tb7+ Rf6 46.a4 g5 47.hxg5+ hxg5 48.a5 gxf4+ 49.gxf4 Re6 50.Tb6 Rd5 51.Txd6+ Rxd6 52.Rd3 Rd5 53.Rc3 Re4 54.Rc4 Rxf4 55.d5 Re5 56.Rc5 f4 57.d6 f3 58.d7 f2 59.d8=D et les Noirs abandonnèrent. 1-0.

Au sixième échiquier, Marc avait déjà grignoté quelques pions à Réal, quand ce dernier a commis une erreur fréquente : L’échec « réflexe ». C’est à tort qu’on croit souvent que donner un échec ne peut pas faire de mal, car ici, Réal y a perdu son cavalier :

Réal Bisson (1690) – Marc Hébert (1761)

1.e4 e5 2.Fc4 Cf6 3.Cc3 Fc5 4.d3 c6 5.Df3 b5 6.Fb3 d6 7.h3 a5 8.a4 b4 9.Cd1 Fe6 10.Fe3 Cbd7 11.Ce2 0-0 12.d4 Fxb3 13.cxb3 exd4 14.Fxd4 De7 15.0-0 Dxe4 16.Dxe4 Cxe4 17.Ce3 Cd2 18.Tfe1 Cxb3 19.Tad1 d5 20.Cf5 Fxd4 21.Cexd4 Cxd4 22.Txd4 Tfe8 23.Ce7+? Rf8 et les Blancs abandonnèrent. 0-1.

Dans la section C maintenant, une jolie victoire de notre jeune Samuel sur le vétéran Karl. 42.fxg4? fut peut-être l’erreur fatale, ce coup permettant aux Noirs de dédoubler leur pion f et de disposer ainsi d’un véritable pion de plus :

Karl Bender (1623) – Samuel Bourassa (1600)

1.d4 Cf6 2.Cf3 g6 3.c4 Fg7 4.Cc3 d6 5.e4 0-0 6.Fe2 e5 7.dxe5 dxe5 8.Dxd8 Txd8 9.Fg5 Te8 10.Td1 Ca6 11.0-0 Ch5 12.Tfe1 c6 13.Td8 Txd8 14.Fxd8 Fe6 15.Fg5 Cf4 16.Ff1 h6 17.Fxf4 exf4 18.e5 Te8 19.Ce4 Fg4 20.Cf6+ Fxf6 21.exf6 Txe1 22.Cxe1 Cc7 23.f3 Ff5 24.Fd3 Fe6 25.Cc2 Ce8 26.Cd4 g5 27.b3 Cxf6 28.Ff5 Fd7 29.Fxd7 Cxd7 30.Cf5 h5 31.Rf2 Cc5 32.Re2 a5 33.Rd2 f6 34.Rc3 Rf7 35.a3 Re6 36.Cd4+ Re5 37.Ce2 f5 38.b4 axb4 39.axb4 Ce6 40.h3 b6 41.Rd3 g4 42.fxg4 fxg4 43.h4 c5 44.b5 Cd4 45.Cxd4 cxd4 46.Rd2 Rd6 47.Rd3 Rc5 et les Blancs abandonnèrent. 0-1.