Le désir de vaincre n’était pas au rendez-vous dans la section A, en cette quatrième ronde du Montcalm 4. Le duel tant attendu entre les deux leaders s’est soldé par une nulle rapide :

Réjean Tremblay (2152) – François Caire (2147)

1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 Fb4 4.Dc2 0-0 5.a3 Fxc3+ 6.Dxc3 b6 7.Fg5 Fb7 8.f3 h6 9.Fh4 et la nulle fut conclue. 1/2-1/2.

Même programme au deuxième échiquier : Antoine a choisi l’arme favorite de son adversaire, la défense slave, et Stéphane a sans doute jugé que les Noirs avaient complètement égalisé après 11 coups :

Stéphane Drolet (2138) – Antoine Bérubé (2130)

1.Cf3 d5 2.c4 c6 3.e3 Cf6 4.b3 Fg4 5.Fb2 e6 6.Fe2 Cbd7 7.d3 Fd6 8.Cbd2 0-0 9.Dc2 De7 10.h3 Fxf3 11.Fxf3 Tfd8 et ici, Stéphane accepta l’offre d’Antoine. 1/2-1/2.

En revanche, la dernière partie de cette section a offert de l'action : Après avoir perdu la qualité très tôt, Claude s’est mis en quête d’attaque sur le grand roque de Nicolas. Il a fallu une certaine précision de la part de ce dernier pour finalement faire valoir son avantage.

Claude Lessard (2020) – Nicolas Audet-Bouchard (2080)

1.d4 Cf6 2.Fg5 c5 3.Fxf6 gxf6 4.e3 Db6 5.b3 cxd4 6.exd4 Cc6 7.Cf3 d5 8.Fe2 Tg8 9.0-0 Fh3 10.g3 Fxf1 11.Fxf1 0-0-0 12.a4 e6 13.c3 Fd6 14.b4 f5 15.a5 Dc7 16.Ca3 De7 17.Da4 Cb8 18.Cb5 Cc6 19.Cxd6+ Txd6 20.b5 Cd8 21.Ce5 f6 22.Cd3 e5 23.Fh3 Tg5 24.dxe5 fxe5 25.Te1 e4 26.c4 d4 27.c5 Th6 28.Cf4 Dxc5 29.Txe4 Td6 30.Db3 Dc1+ 31.Rg2 Rb8 32.Db4 fxe4 33.Dxd6+ Dc7 34.Df6 Txb5 35.Dxd4 Txa5 36.Dh8 e3 37.fxe3 Dc2+ 38.Rf3 Dd1+ 39.Ce2 Ta2 40.De5+ Ra8 41.Db5 a6 42.De8 Dxe2+ 43.Rf4 Df2+ 44.Rg5 Ta5+ et les Blancs abandonnèrent. 0-1.

Dans la section B, une partie excitante où Paul a perdu la qualité en zeitnot à cause d’une interception (29…Fd4+). Il a tout misé sur une attaque de mat qui n’a pas abouti, et en fin de compte sa dame s’est retrouvée hors-jeu, incapable de répondre à l’appel au secours du roi blanc :

Paul Marquis (1878) – Michel Valley (1901)

1.e4 c5 2.Cc3 Cc6 3.g3 g6 4.Fg2 Fg7 5.d3 e6 6.f4 Cge7 7.Cf3 0-0 8.0-0 d5 9.Ce2 e5 10.fxe5 dxe4 11.dxe4 Fg4 12.Fe3 b6 13.c3 Fxf3 14.Fxf3 Cxe5 15.Cf4 Cc4 16.De2 Cxe3 17.Dxe3 Tb8 18.Tad1 De8 19.Cd5 Cxd5 20.Txd5 Da4 21.a3 Db3 22.Dd2 Tb7 23.Fg4 Te7 24.Fd1 Dc4 25.Fc2 Db5 26.Fd3 Dc6 27.Fb1 h5 28.Td6 Dc7 29.Fa2? Fd4+ 30.Txd4 cxd4 31.Dh6 Dd6 32.Tf5 dxc3 33.Td5 Df6 34.Tg5 Te6 35.Fxe6 Dxe6 36.bxc3 Dxe4 37.g4 Td8 38.gxh5 De3+ et les Blancs abandonnèrent. 0-1.

Au cinquième échiquier, mon vieil ami Bertrand m’a surpris avec une hollandaise Stonewall. Je crois que les ennuis de Bertrand ont commencé avec 26…g5, qui n’offrait aux Noirs qu’une initiative temporaire, aboutissant à un échange de dames favorable aux Blancs, possesseurs de la meilleure structure de pions pour la finale. L’abandon de Bertrand m’a tout de même étonné : Les Blancs n’avaient pas encore le gain en poche, à ce qu'il me semble :

Richard Sauvé (2011) – Bertrand Auger (1930)

1.d4 e6 2.c4 f5 3.g3 Cf6 4.Fg2 c6 5.Cf3 d5 6.0-0 Fd6 7.Dc2 0-0 8.Ff4 Fxf4 9.gxf4 Ce4 10.Ce5 Cd7 11.Cxd7 Fxd7 12.Cd2 Cxd2 13.Dxd2 Fe8 14.cxd5 exd5 15.b4 Fh5 16.Tab1 Te8 17.Tfe1 a6 18.Tb3 Te6 19.Te3 Txe3 20.Dxe3 Dd7 21.Dh3 Df7 22.a4 Te8 23.Ff3 Fxf3 24.Dxf3 Te4 25.e3 De7 26.Tb1 g5 27.fxg5 Dxg5+ 28.Rh1 Tg4 29.h3 Dh5 30.Rh2 Tg5 31.Dxh5 Txh5 32.b5 cxb5 33.axb5 Th6 34.bxa6 bxa6 35.Tb7 f4 36.exf4 Tg6 37.Td7 a5 38.Ta7 et les Noirs abandonnèrent. 1-0.

Au sixième échiquier, la disette de Clément s’est poursuivie : Cette défaite aux mains de Jean-François le laisse en dernière place de la section, lui qui avait terminé en tête de la section A lors du Montcalm 2.

Clément L’Heureux (2004) – Jean-François Dion (1929)

1.d4 Cf6 2.c4 g6 3.Cc3 Fg7 4.e4 d6 5.f3 0-0 6.Fe3 e5 7.Cge2 Cc6 8.d5 Ce7 9.Dd2 Ce8 10.g4 f5 11.gxf5 gxf5 12.Fg5 f4 13.Cc1 Rh8 14.Df2 Ff6 15.h4 Tg8 16.Dh2 Cg6 17.Cd3 De7 18.0-0-0 a6 19.Fh3 Fxh3 20.Dxh3 Fxg5 21.hxg5 Cf8 22.Thg1 Tg6 23.Tg4 b5 24.b3 bxc4 25.bxc4 Dd7 26.Tdg1 Tb8 27.Th4 Dxh3 28.Txh3 Cf6 29.Ce2 C6d7 30.Th5 Cc5 31.Cxc5 dxc5 32.Th6 Tb4 33.Txg6 Cxg6 34.Td1 Txc4+ 35.Rb2 Ch4 36.Td3 Tb4+ 37.Rc2 Cg2 38.d6 cxd6 39.Txd6 Ce1+ 40.Rc3 Cxf3 41.Txa6 Cxg5 et les Blancs abandonnèrent, ne pouvant éviter la perte d’un troisième pion. 0-1.

J’ai quitté avant la fin de la partie opposant Gaétan Lapierre et François Moisan. Il apparaissait que les pions passés de Gaétan ne pourraient tenir contre la pièce de plus que François avait à sa disposition. Et en effet, en consultant les résultats chez André, je vois que François l’a emporté.

J’ai cependant les deux autres parties de la section C en magasin : Dans la première, François et Jacquelin se sont livré un combat serré, avec une position parfaitement égale lors de la conclusion de la nulle, tandis que le duel entre Sébastien et Marc renfermait peut-être plus de piquant : Les Noirs n’auraient-il pas pu prendre le pion offert au 19è coup?

François Pichette (1767) – Jacquelin Perreault (1799)

1.e4 c5 2.Cf3 a6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 e5 6.Cb3 Fb4 7.Fd2 0-0 8.Fd3 b5 9.a3 Fe7 10.0-0 Fb7 11.Te1 d6 12.f3 Cbd7 13.Ce2 Cc5 14.Ca5 Db6 15.Rh1 Cxd3 16.cxd3 d5 17.Cxb7 Dxb7 18.Tc1 Tac8 19.Db3 Tfd8 20.Txc8 Txc8 21.Tc1 Txc1+ 22.Cxc1 Dc6 23.Dc3 Dxc3 24.Fxc3 dxe4 25.dxe4 Cd7 26.Cd3 f6 27.Fb4 Rf7 28.Rg1 Fxb4 29.Cxb4 Cc5 30.Rf1 Re6 31.Re2 et ce fut tout. 1/2-1/2.

Sébastien Caron (1854) – Marc Hébert (1803)

1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 Fc5 4.0-0 Cd4 5.Cxd4 Fxd4 6.c3 Fb6 7.d3 c6 8.Fc4 d6 9.Rh1 De7 10.f4 Fe6 11.Cd2 exf4 12.Txf4 Cf6 13.Fxe6 Dxe6 14.Db3 0-0 15.Cc4 Cd7 16.Fe3 Fxe3 17.Cxe3 Dxb3 18.axb3 Cc5 19.d4 Ce6 (Sur 19…Cxb3 20.Ta3 Cd2 suivi de…Tfe8, c’est un deuxième pion blanc qui se serait retrouvé en danger, et non le cavalier noir, ou je me trompe.) 20.Tg4 h5 21.Tg3 g6 22.Ta5 Rh7 23.Cc4 b6 24.Ta1 Tfd8 25.Tf3 Rg7 26.Taf1 Td7 27.Ta1 Tf8 28.e5 d5 29.Cd6 c5 30.Cb5 cxd4 31.cxd4 Tc8 32.Tc3 Ta8 33.Tc6 Tdd8 34.Cd6 Cxd4 35.Tc7 Tf8 36.Taxa7 Txa7 37.Txa7 Cc6 et on s’entendit pour partager le point. 1/2-1/2.