La dernière ronde du tournoi "Le thématique" au Club d'échecs de Charlesbourg s'est soldé par la victoire du maître Robin Girard (2265) et de l'expert Réjean Plante avec chacun 4.5/5. Plante a encore donné la leçon de stratégie du jour. Le thème, gracieusement fourni par son adversaire Claude Lessard, était cette fois la gourmandise (ou devrait-on dire la gloutonnerie?). Ah, ces pions empoisonnés!...
Derrière les deux favoris se pointe un Simon Laflamme (1762) avec la performance tout-à-fait honorable de 4/5. Bravo Simon. En revanche, je dois hélas décerner mon Prix Citron à l'expert Stéphane Beaudoin (1982) pour sa contre-performance globale de 2.5/5 (incluant un sacrifice Fxf7+ en dernière ronde qui fera long feu contre la défense tenace de Benoît Arteau (1672)) . C'est qu'on sait Stéphane capable de beaucoup mieux. Je n'ai du reste aucun doute que le président de la FQE saura rebondir sous peu avec le style (de jeu) flamboyant qu'on lui connait.

Le studieux Jocelyn Côté devra réviser ses leçons. Après avoir obtenu, assez habilement il faut le dire, une position avantageuse contre Robin Girard, il laisse passer quelques occasions d'éclater la tête de son prestigieux adversaire, et doit se résigner devant l'évidence de béton (angl.: concrete evidence) de son roi échec et mat.

Robin Girard (2265) - Jocelyn Côté (1860)

1.e4 e6 2.d3 c5 3.Cf3 Cc6 4.g3 g6 5.Fg2 d6 6.0-0 Fg7 7.c3 e5 8.Fe3 Cge7 9.h3 b5 10.d4 exd4 11.cxd4 c4 12.a4 b4 13.d5 Ca5 14.Fd4 0-0 15.Fxg7 Rxg7 16.Cd4
On pouvait aussi centraliser la Dame par 16 Dd4+

16...Db6 17.Rh2 Tb8 Le tranchant 17...f5!, qui visait indirectement la case f2 et menaçait de priver de soutien le pion d5, était à considérer 18.f4 f5 19.e5 dxe5 20.fxe5 Cxd5! Aussi joli qu'inattendu 21.Fxd5 Td8 22.Tf4 Rh8?!

Mais 22...Txd5! 23 Cxf5+ Fxf5 24 Dxd5 Cb3 25 Ta2 Td8! "et c'est le grann't'avantage" pour reprendre l'expression du maître Vladimir Gaspariants 23.Df3?!

23 Cb5!? avec l'idée de Cd6 était une option 23...g5!?

23...Dc5! semble encore meilleur 24.Cxf5 gxf4 25.Cd6 Txd6 Naturel, mais pas obligatoire. La suite 25...Tf8 26 Cf7+ Rg7 était correcte 26.exd6 Fritz, comme toujours, montre que les coups normaux ne sont pas toujours les meilleurs. L'intermezzo 26 Dxf4! avec l'idée de pousser e6 complique la tâche des noirs

26...Dxd6 27.Cd2 fxg3+ La suite 27...Fb7 rend le gain plus simple

28.Rh1 Fxh3 29.De4 Df6 30.Cf3 Dxb2 31.Tg1 Df6 32.Txg3 Ff5 33.Df4 Td8?? Coup perdant, après lequel le roi noir est vraiment en fâcheuse posture. 33...Tf8! était indiqué, par exemple 34 Ce5 Fe4+!! 35 Dxe4 Df1+ 36 Rh2 Tf2+ 37 Tg2 Txg2+ 38 Dxg2 Dxg2+ 39 Rxg2 c3 et les pions noirs gagnent

34.Ce5! Fe4+ Trop tard maintenant pour parer avec 34...Tf8 35 Cf7+ Txf7 36 Db8+ qui gagne. Il manque en effet aux noirs le tempo pour contre-attaquer avec le sacrifice ...Fe4+

35.Dxe4 Dh6+ 36.Rg2 Dd2+ 37.Rh3 Dh6+ 38.Dh4 Dxh4+ 39.Rxh4 h6 40.Cf7+ Rh7 41.Fe4 mat.