Excuse échiquéenne de la semaine
L’important c’est de participer!


Après avoir gagné la paire de fous dans une jolie combine, Bertrand avait tout simplement une batterie de fous puissante en plus d’avoir réussi à implanter une tour sur la septième rangée. D’ailleurs, cette tour mènera les Blancs au gain forcé d’une pièce plus tard. Pour gagner le tournoi, Bertrand devra vaincre Sébastien la semaine prochaine lors de la dernière ronde du Montcalm 6.

Bertrand Auger (2014) – Claude Lessard (1969)
Les Noirs abandonnent 1-0




Moi, les slogans comme «L'important c'est de participer!», alors là... na, na et nan! Par pour moi! C'est pour les Expos de Montréal et les Nordiques de Québec ces slogans là. C'est le genre de phrases plates qu'on a entendues maintes fois à la garderie, la petite école et les camps de vacances, «Là, là, les amis, gagner ou perdre ce n'est pas important, l'important, c'est de participer!» Moi, je suis là pour gagner! Dans la vie, il y a ceux qui ne gagnent pas et il y a MOI. Lors de mes repas de famille, personne autour de la table est deuxième, dans ma famille nous sommes tous premiers! Bon, pour résumer la partie, avec un cavalier j'ai réussi à vaincre deux tours et un fou, je n’étais pas là pour «participer». Quant à mes deux tours, j'aurais tellement aimé qu'elles soient hors de l'échiquier, elles étaient dans mes jambes.

Dominic Cournoyer (1922) – Richard Sauvé (2013)
Les Noirs abandonnent 1-0

Sébastien avait plusieurs plans diaboliques derrière la tête, avec 1. e4, afin de vaincre le redoutable Ismaël. Il y avait notamment un piège qui pouvait coincer la dame. 1. e4 c5 2. d4 cxd4 3. c3 cxd3 4. Cxc3 d6 5. Fc4 Cf6 6. e5 dxe5, suivi de 7. Fxf7!! Au cas où son adversaire refuserait d’embarquer dans une défense sicilienne, Sébastien avait prévu de sacrifier la dame afin de mater le roi ennemi par surprise. En effet, cette suite semble forcée : 1.e4 e5 2.Fc4 d6 3.Cf3 Fg4 4.Cc3 g6 5.Cxe5 Fxd1 6.Fxf7+ Re7 7.Cd5#. Devant de tels pièges qui l’attendaient, il est normal qu’Ismaël ait décidé de ne pas se pointer au club pour laisser son adversaire gagner par défaut.

Sébastien Caron (1913) – Ismaël Skakni (1632)
Les Noirs préfèrent ne pas participer 1-0








André s’est contenté de «participer» dans cette partie tactique et complexe. Paul a dû faire face à la pression imposée par son adversaire en début de partie, mais une fois les attaques repoussées, il a pu bénéficier d’un roi beaucoup plus en sécurité que celui d’en face, ce qui a permis à sa dame de capturer deux pions et une tour.

Paul Cummins (1746) – André Bourassa (1717)
Les Noirs abandonnent 1-0



Je n’ai pas la partie qui opposait Daniel Dubé à Gilles Plante, mais les deux adversaires se sont contentés de «participer». Trêve de plaisanterie, Daniel s’approche très rapidement des 1700, lui qui n’avait que 1300 en début de saison. Belle amélioration!