C'était la déclaration de Nicolas Fillion quelques secondes avant que la première ronde de l'Estival 2 de Charlesbourg débute. D'ailleurs, ses collègues à basse cote sont également venus pour apprendre. Presque tous les favoris ont vaincu. La seule surprise de la soirée fut Alain Monga qui a réussi à obtenir la nulle contre François Dorion dans une finale qui était théoriquement impossible à gagner ni pour l'un ni pour l'autre. Vingt-huit combattants étaient au rendez-vous.

Sur le premier échiquier, François Caire m'a montré comment bougent les pièces en finale. La partie a débuté dans une Anglaise, ensuite le matériel s'est échangé rapidement. Mais les pions blancs sont tombés un à la suite de l'autre, donnant une finale gagnante aux Noirs. Les pions passés b et c des Noirs ne peuvent plus être arrêtés, ce qui forcera l'abandon au 52e coup.


20. a4 aurait été plus prometteur que
de se départir de la paire de fous...


Dominic Cournoyer (1607) - François Caire (2208)
1. c4 e5 2. Nc3 Nf6 3. Nf3 Nc6 4. g3 d5 5. cxd5 Nxd5 6. Bg2 Nb6 7. O-O Be7 8. e3 O-O 9. h3 Be6 10. d4 exd4 11. Nxd4 Nxd4 12. Qxd4 Qxd4 13. exd4 c6 14. Ne4 Rad8 15. Nc5 Bc8 16. Re1 Bf6 17. Nb3 Bxd4 18. Nxd4 Rxd4 19. Be3 Rdd8 20. Bxb6 (diag.) axb6 21. Re7 Rfe8 22. Rae1 Kf8 23. R7e2 Rxe2 24. Rxe2 Re8 25. Rd2 Re1+ 26. Kh2 Ke7 27. g4 b5 28. Kg3 g5 29. Bf3 h6 30. Rd3 Be6 31. Ra3 Ra1 32. Ra7 Rxa2 33. Rxb7+ Kd6 34. b4 Ra4 35. Rb6 Bd7 36. Rb8 Rxb4 37. Rh8 c5 38. Rxh6+ Be6 39. Bd1 Rb1 40. Bc2 Rb2 41. Be4 c4 42. f4 Rb3+ 43. Kf2 gxf4 44. h4 Ke5 45. Bf3 c3 46. Bd1 Rb1 47. Bc2 Rb2 48. h5 Rxc2+ 49. Kg1 b4 50. g5 b3 51. Rxe6+ Kxe6 52. h6 b2 Les Blancs abandonnent 0-1

**********

Nicolas Fillion a été bien servi en ayant la chance d'apprendre avec le prof Beaudoin sur le deuxième échiquier. L'élève a tenté d'impressionner le prof par sa connaissance de la défense scandinave. Le combat a eu lieu avec des roques opposés. Généralement, dans ce genre de parties la stratégie est de pousser les pions vers le roque de l'autre afin d'ouvrir le roi. Dans ce cas-ci, le prof a réussi à ouvrir le monarque adverse en premier grâce au sacrifice de fou sur le pion c7, si Rxc7, 23. De5+ regagne le fou, mais c'est tout de même la moins pire variante, toutefois les Noirs ont répondu 22... Td7. Les Blancs auraient pu en finir plus rapidement avec 23. Cb5, mais la suite a tout de même été gagnante pour le prof Beaudoin. Nicolas a perdu par le temps au 29e coup, suite à l'inattendu 29. Ce8 qui force à réfléchir. Quoiqu'il en soit, les Blancs attraperont le monarque noir d'ici les trois prochains coups et ce, dans toutes les variantes.


Partie difficile à défendre pour
les Noirs à partir de 22. Fxc7!


Stéphane Beaudoin (2087) - Nicolas Fillion (1607)
1. e4 d5 2. exd5 Nf6 3. d4 Bg4 4. Be2 Bxe2 5. Qxe2 Qxd5 6. Nf3 Nc6 7. O-O O-O-O 8. Be3 e6 9. c4 Qf5 10. Nc3 g5 11. Rfd1 g4 12. Nh4 Qh5 13. g3 Be7 14. Ng2 Qf5 15. a3 h5 16. Nh4 Qh7 17. d5 exd5 18. cxd5 Ne5 19. Bf4 Ng6 20. Nxg6 fxg6 21. Rac1 g5 22. Bxc7 (diag.) Rd7 23. d6 Bxd6 24. Bxd6 Rxd6 25. Rxd6 Qg7 26. Ne4+ Kb8 27. Nxf6 h4 28. Qe5 Ka8 29. Ne8 Les Noirs perdent par le temps (c'est la version officielle...) 1-0

**********

Sur le troisième échiquier, Philippe Léveillé a appris davantage l'ouverture sicilienne avec Simon «Nineteen Ninety Nine» Laflamme comme enseignant. Malgré tout, Philippe est passé au travers la phase de l'ouverture sans donner de matériel. Toutefois, Simon a réussi à gruger quelques pions un peu plus tard, le premier étant empoissonné... suite à 20...Fxd3?, la réplique 21. f5! aurait donné un léger avantage aux Blancs avec une pièce de plus en échange de deux pions suite à 21...Fxf5 22. Dxf5, un léger avantage qui aurait pu éloigner Simon du titre d'expert. En finale, une fois que les dames aient été échangées, la paire de fous du quasi-expert a manoeuvré pour gagner deux pions, ce qui fait trois pions de plus pour Nineteen Ninety Nine. Bien que les finales de fous de couleurs opposés puissent parfois annuler facilement, cette finale est désormais très difficile à défendre pour Philippe, ce qui justifiera l'abandon quelques coups plus tard.


Les pions a et b sont indéfendables.

Philippe Léveillé (1585) - Simon Laflamme (1999)
1. e4 c5 2. Nc3 Nc6 3. f4 e6 4. Nf3 Nge7 5. Bc4 d5 6. exd5 exd5 7. Bb3 c4 8. Ba4 a6 9. Bxc6+ Nxc6 10. d3 Bf5 11. Qe2+ Be7 12. Ne5 O-O 13. Nxc6 bxc6 14. O-O Bc5+ 15. Kh1 cxd3 16. cxd3 Re8 17. Qf3 Rb8 18. b3 Qf6 19. Bd2 Qg6 20. Rac1 Bxd3 21. Rfe1 Ba3 22. Rxe8+ Rxe8 23. Re1 Rxe1+ 24. Bxe1 d4 25. Ne2 Be4 26. Qg3 Qxg3 27. hxg3 c5 28. Bd2 Bb1 (diag.) 29. Nc1 Bxc1 30. Bxc1 Bxa2 31. Bb2 Bxb3 32. Kg1 f5 33. Kf2 Kf7 34. Kf3 Ke6 35. Ke2 Kd5 Les Blancs abandonnent 0-1

**********

Sur le quatrième échiquier, Ismaël Skakni est «venu pour apprendre» avec Claude Lessard comme professeur. La leçon a commencé dans une partie du pion dame où l'élève s'est bien débrouillé. Il a même essayé de surpasser le prof par un bel arnaque tactique qui consiste à céder un fou lors du 22e coup, en espérant la séquence suivante: 23. gxf4 Tag8 24. f3 Txg2 25. Txg2 Dh4+ 26. Rg1 Dxe1 27. Rh2 Dh4+ 28. Rg1 ou bien celle là: 23. Cxf4 Txf4 24. gxf4 Dh4+ 25. Rg1 Tg8+ 26. Rf1 Dh3 mat. Mais finalement, l'arroseur a été arrosé. En effet il suffit d'échanger les tours pour pouvoir capturer le fou posté en f4 en toute sécurité. Ce qui donne une pièce mineure de plus aux Blancs et une meilleure fin de partie.


Un fou en l'air? D'accord, mais
juste un petit échange avant...


Claude Lessard (1969) - Ismaël Skakni (1571)
1. d4 Nf6 2. Bg5 g6 3. Bxf6 exf6 4. Nf3 Bg7 5. e3 d6 6. Bd3 f5 7. Nbd2 O-O 8. c3 Nd7 9. O-O Nf6 10. Qc2 c6 11. e4 fxe4 12. Nxe4 Bf5 13. Nxf6+ Qxf6 14. Bxf5 gxf5 15. Rfe1 Kh8 16. Re2 Rg8 17. Rae1 h5 18. g3 f4 19. Nh4 fxg3 20. hxg3 Bh6 21. Kh2 Bf4 22. Ng2 Rg4 (diag.) 23. Re8+ Rxe8 24. Rxe8+ Kg7 25. Nxf4 Rxf4 26. gxf4 Qxf4+ 27. Kg1 h4 28. Qe4 Qh6 29. Qg4+ Kf6 30. Re4 Les Noirs abandonnent 1-0

**********

Bien que le tournoi soit commencé, il n'est pas trop tard pour y participer, puisqu'il s'agit d'un système suisse. La deuxième ronde aura lieu lundi prochain, le 25 juillet à 19 heures au Centre communautaire et culturel de Charlesbourg, 7575 Henri-Bourassa (coin 76e Rue), salle 20, Charlesbourg.