En cette troisième ronde, les blancs semblent avoir pris le dessus sur leurs adversaires! Sept victoires blanches, deux nulles et deux défaites noires. Que deux joueurs sur le peloton des cinq de tête on réussit à franchir le cap du trois en trois. Khalid Bahadi qui s'est imposé face à Benoît Garneau et le jeune Eric Tremblay-Alix qui a sû s'illustrer face au vétéran Claude Lessard. Stéphane Beaudoin et Martin Fecteau en prenant la nulle d'un commun accord, se retrouve maintenant à 2.5/3. De leur côté, le maître Réjean Tremblay, Gaétan Lapierre, Simon Laflamme et Martin Glode n'ont étonné personne en gagnant leur partie respective! Daniel Dubé aurait pu surprendre le maître, mais leur partie quoique endiablé, s'est soldé par une défaite. Le solide Jonathan Beauchesne à su quant à lui étonné l'expert Danny Lamontagne dans une finale fort intéressante où les menaces se trouvaient partout sur l'échiquier. À noter aussi les victoires de Daniel Lapointe et Francis Thériault! Lewis Pouliot et Sylvain Létourneau ont quant à eux clos le tout avec une belle nulle entre l'eux deux. Une grosse prochaine ronde s'annonce lundi prochain! Un nouveau joueur s'ajoute à la course dès la semaine prochaine. Nous aurons le droit aussi à trois échiquiers où des combats de titans devraient avoir lieu! Ne manquez pas ça! À la semaine prochaine les amis.

Voici les résultats en troisième ronde!
1- Khalid Bahadi (2021) - Benoit Garneau (1951) 1-0
2- Martin Fecteau (1978) - Stéphane Beaudoin (2020) 1/2-1/2
3- Claude Lessard (2061) - Eric Tremblay-Alix (1828) 0-1
4- Daniel Lord (1544) - Gaétan Lapierre (1947) 0-1
5- Réjean Tremblay M (2223) - Daniel Dubé (1801) 1-0
6- Simon Laflamme (1954) - Bertrand Fortier (1739) 1-0
7- Martin Glode (1866) - Alain Gagnon (1686) 1-0
8- Jonathan Beauchesne (1725) - Danny Lamontagne (1939) 1-0
9- Daniel Lapointe (1660) - Eric Gaudreau (1753) 1-0
10- Francis Thériault (1538) - Claude Boissinot (1533) 1-0
11- Sylvain Létourneau (1302) - Lewis Pouliot (1498) 1/2-1/2
BYE - Jocelyn Côté (1743), Dominique Boies (1553) et André Pouliot (1345)

Donc, le classement en ce moment...
1- Khalid Bahadi et Eric Tremblay-Alix 3/3
3- Stéphane Beaudoin, Martin Fecteau et Gaétan Lapierre 2,5/3
6- Réjean Tremblay M, Simon Laflamme, Benoit Garneau, Martin Glode, Jonathan Beauchesne et Daniel Lapointe 2/3
12- Claude Lessard, Daniel Lord et Francis Thériault 1,5/3
15- Danny Lamontagne, Daniel Dubé, Jocelyn Côté, Bertrand Fortier, Alain Gagnon et Dominique Boies 1/3
21- Eric Gaudreau, Lewis Pouliot, André Pouliot et Sylvain Létourneau 0,5/3
25- Claude Boissinot 0/3

À lundi prochain,

Votre président du CEC de Charlesbourg.

** Partie Claude Lessard (2061) - Eric Tremblay-Alix (1828)**

Selon l'ordinateur, 4.c3 me donne un léger avantage que je redonne par 5. ... c4. Ma vrai erreur selon lui dans l'ouverture est 7. ... Fd6 qui permet 9.e4. Le pire c'est qu'il me conseille de ne pas manger en jouant Fe7 (d'où mon erreur au 7e coup) ou Cd7. 12.Te1 fait redescendre le léger avantage blanc, le coup était 12.De2. Le coup naturel 14.Ce5 est une erreur et n'exploite pas ma faiblesse en e6 comme on l'a vu dans l'analyse que l'ordinateur confirme. Le coup 16.f4 était ce qui nous ramenait finalement dans une position complètement égale, la faiblesse étant réellement en e6. 19.Fe3 me redonne un léger avantage, qui se creuse à cause du coup 20.Fxe4 moins fort que quand le fou n'était pas dans la ligne de la tour. Toutefois, ma prise du cavalier au 21e coup était une erreur et les blancs en jouant 22.dxe5 s'assurait d'un minime désavantage.

Le reste de l'histoire... et bien 24. ... h5 était prématuré un peu, valait mieux exploiter du côté de l'aile dame avec tour en b8, dame en e7 ou a5. C'est la seule erreur noire ou 25.a4 remettait les pendules égalent selon l'ordinateur. Par la suite, tout était une question de détail, les noirs ont jamais eu besoin de regarder derrière eux en exploitant les faiblesses blanches à leur tour. Mon coup 29. ... h3 qui fut considéré par plusieurs comme mauvais en analyse, me disant que je perdais la pression sont complètement dans le champ. L'ordinateur au début préfère des coups de fou, voir même la dame, jusqu'à ce qu'il voit le fameux coup. C'est finalement le coup gagnant dans la pose qui empêche le pion H d'avancer, permet le développement de la tour, menace le plan de pousser sur la colonne F et crée de nombreuses pressions sur le roi par la batterie fou+dame soutenue par le pion. C'est le seul coup qui me fait monter mon avantage à plus de 2 points (2.30 pour être exacte gagnant 1 point entier face aux autres coups). Je suis bien content de ma trouvaille, vu que la poussé en H était au départ dans cette optique et que finalement l'ordinateur donne totalement raison à mon plan.

({Fritz 13:} 30. Ree1 Rg4 31. Qf1 g5 32. Bd2 Qh7 33. Rxe4 fxe4 34. Qxf8+ Kxf8 35. Ra8+ Kg7 36. Ra7+ Kh6 37. Rxh7+ Kxh7 38. Be3 Kg7 39. Kf2 Kg6 40. Kf1 Kf7 41. Bc1 Ke8 42. Kf2 Ke7 43. Ke3 Kf7 44. Kf2 Ke7 {-2.43/24})

({Fritz 13:} 30. Qf1 Bg2 31. Qc1 Rg4 32. Re2 Bd5 33. Rf2 Qf7 34. Ra5 Qh5 35. Rxb5 g5 36. Rxd5 exd5 37. Bd2 f4 38. Be1 Rb8 39. Rc2 f3 40. Rf2 Re4 41. Bd2 g4 42. Bg5 Ra8 43. Bf6 Kf7 44. Qd1 Re3 {-2.55/24})

Eric Tremblay-Alix