En effet, au premier tournoi estival de Charlesbourg, les quatre leaders sont maintenant Stéphane Beaudoin, Antoine Bérubé, Daniel Bonneau et Yvon Poliquin, tous à trois en trois après leur victoire de troisième ronde.

Daniel a joué une excellente partie, mettant à profit le mauvais fou et le pion e isolé de Réjean en finale:

Daniel Bonneau (1957) - Réjean Plante (2167)

1.d4 c5 2.d5 e5 3.e4 d6 4.Cc3 Cf6 5.Fd3 g6 6.Cf3 Fg7 7.0-0 0-0 8.Cd2 Ch5 9.Cc4 a6 10.a4 b6 11.Fe3 Cf4 12.Dd2 Cxd3 13.Dxd3 f5 14.f4 fxe4 15.Cxe4 Ff5 16.fxe5 dxe5 17.Ccd2 Cd7 18.c4 Dh4 19.Ff2 Dd8 20.De2 a5 21.Ta3 Cf6 22.Cxf6+ Dxf6 23.Ce4 Fxe4 24.Dxe4 Df4 25.Te3 Tad8 26.Tee1 Dxe4 27.Txe4 Tf5 28.Tfe1 Tf4 29.Fg3 Txe4 30.Txe4 Te8 31.Rf2 Rf7 32.Re2 Re7 33.Rd3 Rd6 34.Te2 Tf8 35.Tf2 Txf2 36.Fxf2 h5 37.b3 Ff6 38.Re4 Fg5 39.Fe3 Ff6 40.Rf3 Rd7 41.g4 hxg4+ 42.Rxg4 Fe7 43.Fg5 Fd6 44.Rf3 Re8 45.Re4 Rd7 46.Ff6 Ff8 47.Fxe5 Fh6 48.Rf3 Fd2 49.Rg4 Fh6 50.Ff4 et les Noirs abandonnèrent: 1-0.

Stéphane Beaudoin n'a pas craint de rendre la qualité pour obtenir une finale dominante. N'empêche qu'il ne faut pas avoir froid aux yeux pour laisser ainsi deux pions ennemis aller à dame sans espoir de les rattraper: Stéphane devait arriver le premier, et c'est ce qu'il a fait!

Stéphane Beaudoin (2126) - Sébastien Nadeau (1838)

1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.Fe3 g6 7.f3 Fg7 8.Dd2 Cbd7 9.0-0-0 0-0 10.Fh6 Dc7 11.h4 Ce5 12.h5 e6 13.g4 b5 14.Fxg7 Rxg7 15.hxg6 fxg6 16.Dh6+ Rg8 17.Fh3 Dc4 18.Ff1 Dc7 19.Td2 Cc4 20.Tdh2 Ta7 21.Cce2 e5 22.g5 Cxe4 23.fxe4 exd4 24.Cxd4 Txf1+ 25.Txf1 Dg7 26.Dxg7+ Rxg7 27.b3 Ce3 28.Tf3 Cg4 29.Thf2 Cxf2 30.Txf2 Tf7 31.Txf7+ Rxf7 32.Rd2 Fb7 33.Rd3 Re7 34.c4 b4 35.Cc2 a5 36.Rd4 Re6 37.a3 bxa3 38.Cxa3 Rd7 39.Cb5 Re6 40.Cc3 Fc6 41.Ca4 Rd7 42.Cb2 Re6 43.Cd3 a4 44.b4 a3 45.Cc1 Fa4 46.b5 Fc2 47.b6 Rd7 48.Rd5 Fb1 49.e5 dxe5 50.c5 e4 51.c6+ Rc8 52.Rd6 e3 53.Cb3 e2 54.Cc5 Ff5 55.b7+ Rb8 56.c7+ Ra7 57.b8=D mat. 1-0.

En milieu de partie, dit-on souvent, la présence de fous de couleurs opposées n'est pas un facteur inclinant à la nulle, contrairement à ce qui se passe en finale. Celui qui dispose de l'initiative peut en tirer un avantage dangereux, comme Yvon l'a démontré ici:

Yvon Poliquin (1840) - Claude Lessard (2074)

1.e4 d6 2.d4 g6 3.Cf3 Fg7 4.Fc4 Cf6 5.De2 0-0 6.h3 c6 7.e5 dxe5 8.dxe5 Cd5 9.0-0 b5 10.Fb3 a5 11.a4 b4 12.Tfd1 e6 13.Fg5 Dc7 14.c4 bxc3 15.Cxc3 Ca6 16.Ce4 Cab4 17.Cc5 h6 18.Fh4 Cf4 19.De4 g5 20.Fg3 Cbd5 21.Fxf4 Cxf4 22.Fc2 Cg6 23.Td6 Tb8 24.Txe6 Fxe6 25.Cxe6 fxe6 26.Dxg6 Txf3 27.gxf3 Dxe5 28.Td1 Df6 29.Dh7+ Rf8 30.De4 Tc8 31.Fb3 Df5 32.Dc4 Fxb2 33.Te1 c5 34.Txe6 Fd4 35.Te4 Rg7 36.Te7+ Rh8 37.Fc2 et les Noirs abandonnèrent. 1-0.

Après avoir gagné un pion, Antoine a joliment sacrifié une pièce pour mater le roi de Mathieu, tirant parti de l'excellente position de son propre roi, qui soutenait sa tour et ses pions passés:

Antoine Bérubé (2011) - Mathieu Godbout (1808)

1.e4 Cf6 2.e5 Cd5 3.d4 d6 4.c4 Cb6 5.f4 dxe5 6.fxe5 c5 7.d5 e6 8.Cc3 exd5 9.cxd5 c4 10.Cf3 Fb4 11.Fxc4 Fxc3+ 12.bxc3 Cxc4 13.Da4+ Cd7 14.Dxc4 Cb6 15.Db5+ Dd7 16.Dxd7+ Fxd7 17.d6 Fb5 18.Fe3 Cd5 19.Rd2 Rd7 20.Tab1 Fa6 21.c4 Cxe3 22.Rxe3 Tac8 23.Thc1 Tc5 24.Rd4 Thc8 25.Cg5 Txc4+ 26.Txc4 Txc4+ 27.Rd5 Tg4 28.Tc1 Txg5 29.Tc7+ Rd8 30.Txf7 Fb5 31.Txb7 a6 32.h4 Txg2 33.Tb8+ et les Noirs abandonnèrent. 1-0.

N'oubliez pas qu'il y a relâche lundi prochain le 28, notre local n'étant pas disponible à cause des élections fédérales. La quatrième ronde aura donc lieu lundi le 5 juillet et la dernière le 12. A dans deux semaines!