Départ sous un véritable déluge au Grand Prix du Montcalm I, ce jeudi soir 9 septembre: Bien entendu, chacun des quelque quarante participants s'était équipé de pneus à pluie. Ce qui n'a pas empêché le favori du tournoi de perdre le contrôle de sa partie peu avant la ligne d'arrivée. Son adversaire n'a toutefois pas su tirer parti de la situation, comme il l'explique lui-même sur le babillard de "quebecechecs" (sujet: "Montcalm I, j'ai choké!").

Quelques petites surprises lors de cette première ronde: La nulle de Jean-Simon Laplante contre Paul Marquis et celle de Daniel Pelletier contre François Moisan.

Venons-en aux parties, maintenant. Je n'aurais pas donné cher de la peau de Philippe Léveillée quand je l'ai vu choisir la variante Fort Knox de la française, variante à laquelle Nicolas est habitué mieux que quiconque à Québec, puisqu'il l'a affrontée près d'une dizaine de fois au cours des deux dernières années, menée par Bertrand Auger la plupart du temps. Nicolas n'a pourtant pas eu la tâche facile, et il a même carrément trébuché lors d'un zeitnot extrême, comme le dit Philippe sur le babillard: 26...Txe2+ gagnait la partie pour les Noirs (après 27.Rh1 Df2!). Mais après avoir raté cette occasion en or, Philippe a lui-même perdu un cavalier tout de suite après le contrôle de temps. A noter que le curieux 29.Rh1 de Nicolas est sans doute dû au peu de secondes qui lui restaient pour atteindre le 30è coup.

Nicolas Audet-Bouchard (2177) - Philippe Léveillée (1639)

1.e4 e6 2.d4 d5 3.Cc3 dxe4 4.Cxe4 Fd7 5.Cf3 Fc6 6.Fd3 Cd7 7.0-0 Cgf6 8.Cg3 Fd6 9.Te1 0-0 10.Ce5 Fxe5 11.dxe5 Cd5 12.Dh5 g6 13.Dh6 f5 14.exf6 Dxf6 15.Ce4 Dd4 16.Te2 Tae8 17.Cg5 Te7 18.Dh3 Cc5 19.Cf3 Db4 20.Ce5 Db6 21.Cxc6 Dxc6 22.Fg5 Tef7 23.c3 Db6 24.Fh6 Cxd3 25.Dxd3 Txf2 26.Fxf8?? Tf3+?? 27.Dd4 Dxd4 28.cxd4 Txf8 29.Rh1 Te8 30.Tae1 Rf7 31.Rg1 Cf4?? 32.Tf1 g5 33.g3 et les Noirs baissèrent pavillon. 1-0.

Au deuxième échiquier, l'attaque à l'aile-roi a encore une fois payé pour Claude Lessard. Son fou-roi a pris vie au bon moment, contribuant à ouvrir une brèche dans le roque ennemi. Les pièces lourdes ont fait le reste:

Eric Sirois (1639) - Claude Lessard (2101)

1.e4 d6 2.d4 Cf6 3.Cc3 g6 4.f4 Fg7 5.Cf3 0-0 6.Fd3 Fg4 7.Fe3 Cc6 8.0-0 e5 9.fxe5 dxe5 10.d5 Cd4 11.h3 Fxf3 12.gxf3 Dd7 13.Rh2 Ch5 14.Ce2 f5 15.c3 Cxe2 16.Fxe2 f4 17.Ff2 De7 18.Tg1 Fh6 19.Tg2 Cg3 20.Fc4 Rh8 21.Dg1 Dh4 22.Td1 Tf6 23.De1 Dh5 24.Fe2 Cxe4 25.fxe4 f3 26.Tg4 fxe2 27.Dxe2 Taf8 28.Fg3 Ff4 29.De1 Fxg3+ 30.Txg3 Tf2+ 31.Tg2 T2f3 32.h4 T3f4 33.Rh3 Tf3+ 34.Tg3 T8f4 35.Txf3 Dxf3+ 36.Rh2 Txe4 et les Blancs jetèrent l'éponge, leur dame étant condamnée. 0-1.

Antoine Bérubé a fait preuve d'inventivité au troisième échiquier, piégeant le fou-dame de Francis qui a abandonné aussitôt, par respect pour son redoutable adversaire. Les deux pions que Francis pouvait obtenir contre son fou lui auraient permis de prolonger la partie, mais sans grand espoir:

Antoine Bérubé (2087) - Francis Thériault (1636)

1.d4 d5 2.c4 e6 3.Cc3 Cf6 4.cxd5 exd5 5.Fg5 Fe7 6.e3 c6 7.Fd3 Cbd7 8.Dc2 0-0 9.Cge2 Te8 10.0-0 Cf8 11.f3 g6 12.Tad1 Ce6 13.Fh4 Cg7 14.Ff2 Fd6 15.e4 dxe4 16.fxe4 Cg4 17.h3 Cxf2 18.Txf2 Dg5 19.Fc4 Tf8 20.Tf1 Fxh3 21.e5 Fc7 22.Ce4 et les Noirs rendirent les armes. 1-0.

Enfin, voici une solide performance de Réjean Plante au quatrième échiquier. Dans la position finale, Karl doit se résigner à la perte d'un second pion:

Karl Bender (1592) - Réjean Plante (2084)

1.d4 d6 2.e4 g6 3.Cf3 Fg7 4.Fe2 c5 5.c3 Cd7 6.0-0 e6 7.Fe3 Ce7 8.Fb5 cxd4 9.cxd4 d5 10.e5 Db6 11.Cc3 a6 12.Da4 Tb8 13.Fxd7+ Fxd7 14.Dc2 0-0 15.Dd2 Tfc8 16.b3 Db4 17.Tfc1 h5 18.Ce4 Dxd2 19.Cexd2 Cf5 20.Ff4 Ff8 21.a4 Fb4 22.Fe3 b5 23.Txc8+ Txc8 24.axb5 Fxb5 25.Cf1 Tc3 26.C1d2 Cxe3 27.fxe3 Txe3 28.Tc1 Td3 29.Tc2 Fxd2 et les Blancs abandonnèrent. 0-1.