Sur un verdict sans appel de 9 – 7 les Espoirs terrassent les joueurs établis.

Par Lefong Hua

Maître national

 

Extrait de l’article de Lefong parue dans Échec + no.130 mars-avril 2000.

« Ce qui compte ce n’est pas tant la taille du chien qui vous mord que son désir de vous faire mal » Dwight D. Eisenhower.

Les 20 et 21 novembre 1999, le club d’échecs Serbie organise le match « Espoirs canadiens contre Montréal », ou les quatre meilleurs juniors du Canada affrontent les quatre meilleurs de Montréal. L’équipe junior est composée de jeunes d’élite du pays, ayant tous une expérience nationale et internationale dans les grands championnats du monde de la jeunesse. Igor Zugic (2448), Pascal Charbonneau (2355), Lefong Hua (2365) et Stephen Glinert (2345). L’équipe Montréal, présidée par notre grand maître Alexandre Lesiège (2618), est composée de l’ancien champion canadien Jean Hébert (2520), Michael Schleifer (2461) ainsi que Goran Mikanovic (2434).

C’est un match de système Schevenigen de quatre rondes. Il s’est déroulé à deux endroits distinct : au club d’échecs de Serbie pour les deux premières rondes, et à la galerie d’art Espace 131 au Vieux port de Montréal pour les deux dernières rondes. L’ambiance était excellente, le savoir-faire des organisateurs m’a beaucoup impressionné. Le premier jour nous avons été très chaleureusement accueillis. Le club d’échecs de Serbie a offert à chaque jeune un livre souvenir illustrant les échecs à Belgrade, et une horloge d’échecs digitale à Alexandre Lesiège en guise d’encouragement à atteindre le plateau des 20 meilleurs joueurs mondiaux. De plus les organisateurs nous ont offert un excellent dîner au restaurant.

Ce match s’annonçait difficile pour les juniors. Toutes les prévisions accordaient la victoire aux vétérans. Mais nous n’étions pas intimidés, car nous savions que nous n’avions rien à perdre. Nous nous sommes donc très bien défendus et avons joué solidement. À la surprise générale, nous avons fini par remporter ce match avec le beau résultat de 9-7.

Stephen a réalisé la meilleure performance de notre équipe avec deux gains et deux nulles. Le jeu remarquable de Pascal lui a permis d’arracher deux nulles aux deux meilleurs de l’Équipe Montréal : le grand maître Alexandre Lesiège et le maître international Jean Hébert. Il a battu Michael lors d’une partie intéressante. Mais en se forçant trop dans une finale légèrement inférieure, il a perdu face à Goran la finale dame fou contre dame cavalier.

Igor le plus haut coté de l’équipe, a gagné d’une très belle façon contre Michael. Il a aussi fait nul contre Jean et Goran, mais a perdu contre Alexandre après un sacrifice de qualité. Quant a moi, j’ai le résultat très respectable de 2 / 4, comme Pascal et Igor. À ma première ronde, j’avais manqué un gain facile contre Michael, mais j’ai gagné avec beaucoup d’intensité une partie perdante contre Jean en dernière ronde. Ma finale avec Goran était difficile à gagner, mais j’ai réussi grâce à une bonne technique.

Nous espérons que ce système de match, très bénéfique pour les jeunes, se répétera plus souvent, car nous avons encore beaucoup à apprendre. Nos sincères remerciements vont au club d’échecs Serbie, à l’Association Échecs et Maths, à la FQE et à la fondation pour le développement des échecs au Québec.


Goran Mikanovic (MF 2434) - Lefong Hua (M 2365)
Montréal 20 novembre 1999 2e ronde
Défense Bénoni ; A70


1.d4 Cf6 2.c4 c5 3.d5 e6 4.Cc3 exd5 5.cxd5 d6 6.e4 g6 7.h3
Évite les variantes noires comportant...Fg4.

7…Fg7 8.Cf3 0-0 9.Fd3 Te8 10.0-0 a6 11.a4 c4 12.Fxc4 Cxe4 13.Cxe4 Txe4 14.Fg5 Ff6
Un coup intéressant qui propose un échange favorisant les Noirs.

15. Cd2 Te8 16.Fxf6 Dxf6 17.Te1
Tentant de profiter du sous-développement noir.

17…Txe1+ 18.Dxe1 Cd7 19.De8+ Rg7
En apparence, on dirait que les Blancs ont l’avantage grâce à leur avantage de développement, mais en l’absence de leur fou de case noire, les Noirs sont au moins tirés d’affaire.

20.Te1 Df4 21.Te3 Cf6 22.Dd8?
Coup qui fait perdre la bonne position des Blancs. Il aurait mieux valu jouer 22.De7.



22…b5!
Libère les Noirs de leur problème de sous-développement.

23. Tf3 Dd4 24.Cb3 Dxb2 25.axb5 axb5 26.Fxb5 Fb7 27.Dxd6 Fxd5 28.Txf6 Fxb3 29.Tf4
Les Noirs gagnent du matériel après 29.Tf3 Ta1+ 30.Rh2 Fd1

29…Ta1+ 30.Rh2 Td1 31.Db4?
Une erreur due au zeitnot qui coûte la qualité.

31….De5! 32.h4
32.g3 Fd5.

32…h6 33.Fa4 g5 34.hxg5 hxg5 35.Fxb3 Td6 36.g3 gxf4 37.Dxf4 Dxf4 38.gxf4 Td3!
Coup qui coupe le roi blanc et gagne le pion f4.
Cette finale est théoriquement gagnante, mais il faut jouer avec précision!

39.Fa4 Tf3 40.Rg2 Txf4 41.Fc6 Rf6 42.Fb7 Re5 43.Rg3 Tb4 44.Fc6 Tb3+ 45.Rg2 f6 46.Fe8 Rf4 47.Ff7 Tb5 48.Fe8 Tb2 49.Fc6 f5 50.Fd5 Tc2 51.Fb7 Tc3 52.Fd5 Re5 53.Ff3 f4
La finale est ici théoriquement nulle. Il aurait fallu garder le pion noir en retrait pour permettre aux Noirs d’attaquer le pion blanc sans perdre le leur.

54.Fb7 Tc7 55.Fa8 Tc3 56.Fb7 Rd4
L’idée consiste à faire le tour par l’aile dame pour essayer de s’infiltrer dans le camp des Blancs.

57.Fa8 Rc4 58.Fe4 Rb3 59.Rf1 Rb4 60.Rg2 Rc4 61.Fb7 Rb3 62.Fe4 Rb2 63.Rf1 Th3 64.Rg2 Ta3 65.Rf1 Rc3 66.Re2 Rd4 67.Fb7 Re5 68.Fc6 Rf5 69.Rf1?

Le coup perdant. Les Blancs ont faussement craint que le roi noir se rende en g1; après que la tour eut pris le pion f2 (…Ta2+ et …Txf2), les blancs n’auraient qu’à jouer Rf3-g4 et Ff3 et le pion noir tombe.

69…f3 70.Rg1 Rf4 71.Fb5 Ta5 72.Fc4 Tg5+ 0-1