Avec seulement une ronde à faire, tout n'est pas joué dans la section A du Montcalm 4: Marc Bergeron s'est rapproché du leader Guillaume Gras en lui infligeant sa première défaite dans ce tournoi. Guillaume nous a déjà montré qu'il était un très dangereux joueur d'attaque mais dans cette partie, il n'a jamais eu la chance d'exploiter ses talents, écopant après l'ouverture d'une position totalement passive sur laquelle Marc a lentement et judicieusement fait pression, jusqu'à ce qu'elle craque sous les coups de boutoir des pions passés blancs de l'aile-dame.





Au deuxième échiquier, une dure défaite pour Nicolas Chiffot qui, après avoir longtemps bénéficié d'un pion de plus (en e6), a vu Dominic Cournoyer parvenir à le récupérer pour rétablir l'équilibre matériel. Dès le coup suivant cependant, Dominic a commis une gaffe qui perdait la qualité, ce qui donnait de nouveaux espoirs à Nicolas. Ce dernier ne disposait toutefois plus que de deux ou trois minutes au cadran, contre les quelque vingt-cinq minutes de son adversaire. La tour blanche s'est retrouvée en grand danger, pendant que le pion b des Noirs devenait de plus en plus menaçant. Le cadran de Nicolas est tombé à zéro après 48...Fc5+, un coup mortel de toute façon.




Au troisième échiquier, Claude Lessard a évité la défense est-indienne où Daniel Bonneau est d'ordinaire si à l'aise, et cette décision lui a rapporté: Claude se hisse ainsi en deuxième place, ex aequo avec Marc Bergeron, un demi point derrière Guillaume Gras avec une ronde à faire.




Dans la section B, Paul Marquis a pris un point entier d'avance sur ses plus proches poursuivants, triomphant de Jonathan Perron dans une partie compliquée où tout s'est décidé à la toute fin, dans une finale rois et pions où les deux pions passés liés de Paul ont eu le meilleur sur les deux pions passés écartelés de Jonathan.





Les appariements de la section A pour la dernière ronde, jeudi prochain le 11, seront: Gras-Chiffot, Cournoyer-Lessard et Bonneau-Bergeron.