Par Than Nha Duong
Maître International

 

(Extrait de Échec + # 153 janvier février 2004)


Je vous présente dans cet article mon expérience avec cette ouverture classique utilisée par plusieurs champions du monde tels que Steinitz, Lasker, Capablanca, Alekhine, Pétrossian, Spassky, Tal, Karpov et Kasparov. Fischer s’est même livré à la jouer, une des rares fois contre Portisch à Bled en 1961. Cette très solide ouverture s’est forgée une bonne réputation. Contrairement à l’opinion des amateurs, les Noirs ont de fortes chances d’attaque à l’aile roi, presque aussi impressionnantes que dans l’Est Indienne. J’ai découvert que cette ouverture, grâce au match Alekhine-Capablanca de 1927, n’est pas facile à défoncer pour les Blancs.


Voici mon premier test contre un GMI. Dans cette partie, j’essaye de jouer solidement en développant les pièces de façon naturelle. Devant un jeune inexpérimenté de 17 ans, Spraggett veut m’attaquer et me mater le plus vite possible. Mais c’était sans compter sur ma créativité !


Spraggett,K. (2570) - Duong,Tha Nha (1994)
Estival du Spécialiste, 1987 Gambit Dame refusé D 35

1.d4 d5 2.c4 e6 3.Cc3 Cf6 4.cxd5 exd5
Ce coup annonce la Variante de l’échange.

5.Fg5 Fe7 6.e3 0–0 7.Fd3 c6 8.Dc2 h6 ?!
Je condamne maintenant ce coup qui affaiblit l’aile roi sans raison.

9.Fh4 Cbd7 10.Cge2 Te8 11.0–0 Ce4
Ceci est la seule façon pour échanger les fous de cases noires car la manœuvre Cf8 – g6 n’est plus possible à cause de h6 ?!

12.Fxe7 Dxe7 13.Tae1 Cdf6 14.f3 Cxc3 15.Cxc3 Fe6
Un coup naturel de développement, laissant la case c8 à la tour pour préparer la poussée c6 – c5 afin de répondre à la poussée e3 – e4 des Blancs.

16.a3 c5 17.Df2 Tac8
Les Noirs ont égalisé.

18.h3 a6
Chacun pour soi! Dans cette partie les Blancs attaquent à l’aile roi et les Noirs à l’aile dame.

19.g4 b5 20.dxc5 Dxc5 21.Ce2 b4 22.axb4 Dxb4 23.Cd4 a5 24.Rh1 Fd7
Les Noirs se sortent très bien de l’ouverture.

25.Tg1 De7 26.h4 Ch7 27.g5 hxg5 28.hxg5 g6
Le pion ne peut être pris : 28…Cxg5 29.Dh4.

29.Dh4 Df8 30.f4 Dg7 31.Dg3 Cf8 32.Tg2 Ce6 33.f5 Cxd4 34.f6 Df8
Les Blancs ont réussi à prendre une expansion à l’aile roi qui semble être très dangereuse, Mais les Noirs trouvent une ressource incroyable…

35.Th2

Un sacrifice de cavalier qui vise le mat.
35…Db4 !
Incroyable la dame noire va et vient sur la diagonale f8 – a3. Il semblerait qu’elle soit la colonne vertébrale des Noirs.

36.Tg1
36.Dh4 Dxe1+! 37.Dxe1 Cf3 38.Dd1 Cxh2 39.Rxh2 Txe3 et le Noirs ont le dessus.

36…Cf5 ?!
Mais qu’est-ce que ce coup? Après la partie, Spraggett m’a montré une suite gagnante : 36…Cc6! 37.Th4 Txe3! 38.Dh2 Dxh4 39.Dxh4 Th3+ -+. Mais grâce a Fritz, les Noirs sont bien finis après 36…Cc6 37.Th6!! Le mat n’est plus parable. L’intelligence de silicone nous démontre encore une fois nos faiblesses.

37.Dh3 Dh4 38.Fxf5 Dxh3 39.Fxh3 Fxh3 40.Txh3 Te4 41.Td1 Tg4 42.Tg1 Te4 43.Td1 Tg4 44.Tg1 Te4 ½–½
Nulle par répétition. À l’époque je craignais le mat du couloir, mais aujourd’hui je continuerais jugeant cette position mieux pour les Noirs, par exemple : 44…Txg1+ 45.Rxg1 Tc1+ 46.Rg2 Tc2+ 47.Rf3 Txb2. Mais une première nulle contre un GMI est fort respectable.

 


Quatre mois après cette partie mémorable contre Spraggett, j’ai eu la chance d’affronter le MI Jean Hébert avec cette ouverture. Après une imprécision au 15e coup j’obtiens une position très difficile. Il me faudra de l’aide de Hébert pour me sentir de nouveau à l’aise.



Hébert,J. (2380) - Duong,Tha Nha (2045)
Ste-Thérèse, 1987 Gambit Dame refusé D 69

1.d4 d5 2.c4 e6 3.Cc3 Cf6 4.Cf3 Fe7 5.Fg5 0–0 6.e3 Cbd7 7.Tc1 c6 8.Fd3 dxc4 9.Fxc4 Cd5
Ceci est la suite de Capablanca.

10.Fxe7 Dxe7 11.0–0
Alekhine a introduit Ce4, qui est encore une autre alternative principale.

11…Cxc3 12.Txc3 e5 13.dxe5 Cxe5 14.Cxe5 Dxe5 15.f4
Voici une position typique

15…De7 ?
Il fallait jouer 15…De4 avec des chances égales.

16.f5! De5 17.Dd3 a6 18.Fb3 Df6 19.e4 Td8 20.De2 Dd4+ 21.Rh1 De5 22.Th3 h6 23.Dh5 Tf8
Les Blancs ont tout ce qu’il faut pour lancer une attaque mortelle, parexemple : 24.Tg3 mais…

24.Dg6 ??

Je n’en croyais pas mes yeux !

24... Db5 -+ 25.Td1 Dxb3
Boum ! Comme un canon !

26.Dg4 Dxb2 27.Txh6 g6 ??
Mais c’est à mon tour de rendre la politesse : 27…Dxa2 28.Th3 b5 est prometteur pour les Noirs.

28.Dh4 Fxf5 29.exf5 Tad8 30.Tf1 Dd4 31.Dh3 Df6 32.g4 De5 33.f6 De4+ 34.Rg1 Dd4+
C’est la perpetuele.
½–½

 


La partie suivante présente une gaffe qui fait fréquemment acte de présence et croyez moi, j’en ai vu plusieurs la commettre. Mais l’histoire de cette partie ne fait que commencer après cette bourde. Pour les Blancs il fallait gagner une partie gagnante alors que les Noirs devaient garder leur sang froid malgré tout.



Barbeau,S. - Duong,Tha Nha
Pre- COQ 1988 Gambit Dame refusé D 36

1.d4 d5 2.c4 e6 3.Cc3 Cf6 4.Fg5 Cbd7 5.e3 c6 6.cxd5 exd5 7.Fd3 Fe7 8.Dc2 0–0 9.Cf3 Te8 10.0–0–0
Une suite des plus intéressante !

10…Ce4 ?!
Ce coup a été réfuté par le charmant…

11.Ff4 ! f5 ??
Comment tomber les yeux fermés dans le piège !

12.Cxd5
Le ciel m’est-il tombé sur la tête ? Après quelques minutes de réflexion, je fais montre de sang froid et décide de foncer.

12…Fd6 13.Fxd6 cxd5 14.Fg3 Cb6
Finalement la position n’est pas si pire, me consolé-je !

15.Rb1 Fe6 16.Ce5 Tc8 17.De2 Ca4 !?
Le cavalier se porte volontaire pour un commando suicide. Il vise notamment c3 ; je commence enfin à avoir du contre jeu !

18.Tc1 Da5 19.Cf3


Tout semble être en ordre pour les Blancs.

19…f4 !!
Les deux points d’exclamation sont pour avoir le courage de sacrifier un deuxième pion, quoique le premier ne soit pas un réel sacrifice !

20.Fxf4 Fg4
Malgré les deux pions les pièces noires sont aussi hyperactives que des vautours (Da5, Ca4 et le Fg4) prêts à sauter dans la position blanche.

21.Fxe4 dxe4 22.Dd2 Cc3+ !
Chargez ! Juste en temps !

23.Txc3 exf3 24.gxf3 Fe6
Dans une telle position les fous de couleurs opposés avantagent celui qui attaque !

25.a3 Dd5 26.b3 Txc3 27.Dxc3 Tc8 28.Db2 Ff5+ 29.Ra1 Tc2 30.Db1 Da5 0–1