Carlsen conserve son titre de champion du monde après avoir dominé le bris d'égalité en parties rapides. Karjakin a avoué avoir très mal joué aujourd'hui, étant incapable de s'adapter à la nouvelle cadence après 12 parties classiques. A posteriori, il évalue qu'il aurait dû faire moins de préparation pour cette portion rapide et arriver avec un esprit frais. Le champion du monde qui célébrait son anniversaire aujourd'hui n'a fait qu'une bouchée du challenger. Après une nulle lors de la première partie, Carlsen se dirigeait allègrement vers une victoire dans la deuxième, mais miraculeusement Karjakin a réussi à annuler. Pas frustré du tout, il a aisément remporté la 3e partie avec les noirs. Dans l'ultime partie où il se devait de gagner, Karjakin a sorti sa Narjdorf, sauf que Carlsen l'attendait avec un très solide système Maroczy. Jouant le tout pour le tout, Karjakin a fini par perdre en jouant des coups sub optimaux pour tenter de brouiller les cartes. Je retiens de ce match la ténacité incroyable de Karjakin qui a poussé le champion du monde à la limite. Sauf, qu'au final le meilleur joueur a gagné et Carlsen fut celui qui a poussé l'action tout au long du match. Voici la partie décisive d'aujourd'hui.