A l'issue de la troisième ronde du Montcalm 4, Réjean Tremblay et François Caire dominent en effet tous deux la section A avec un score de 3 en 3. Et voici qu'ils s'affronteront justement la semaine prochaine. Tout un duel en perspective: Réjean a visiblement retrouvé sa forme, tandis que François semble bien avoir fait un nouveau bond en avant, si on se fie à ses performances récentes.

Au premier échiquier, Antoine a ouvert avec 1.e4, et contre la française de Réjean, il s'est engagé dans la variante qu'il avait choisie contre moi en dernière ronde du Montcalm 3. Mais au lieu de jouer 7...cxd4 comme je l'avais fait, Réjean a choisi 7...Db6, qui peut mener à de plus grandes complications tactiques. Le pion que Réjean a butiné au 15è coup ne devait pas contenir le poison qu'Antoine attendait, car Réjean ne l'a rendu, au 27è coup, que pour obtenir une finale favorable qu'il a rapidement gagné:

Antoine Bérubé (2130) - Réjean Tremblay (2152)

1.e4 e6 2.d4 d5 3.Cc3 Cf6 4.e5 Cfd7 5.f4 c5 6.Cf3 Cc6 7.Fe3 Db6 8.Fe2 a6 9.Tb1 cxd4 10.Cxd4 Cxd4 11.Fxd4 Fc5 12.Ca4 Da5+ 13.c3 Fxd4 14.Dxd4 b5 15.Cc5 Dxa2 16.0-0 Da5 17.Cxd7 Fxd7 18.f5 Dc7 19.Fd3 Da7 20.fxe6 Dxd4+ 21.cxd4 fxe6 22.Tbc1 g6 23.Tc7 Re7 24.b4 Thf8 25.g3 Txf1+ 26.Rxf1 Rd8 27.Tc5 a5 28.Fxb5 a4 29.Fc6 Fxc6 30.Txc6 a3 31.Tc1 a2 32.Ta1 Rc7 33.Re2 Rb6 34.Rd3 Rb5 35.Rc3 Ta3+ et les Blancs abandonnèrent. 0-1.

On a assisté à une autre démonstration impressionnante de François au deuxième échiquier. Plusieurs coups imaginatifs (entre autres 15.Cf3, 28.d5 et 36.e5) lui ont permis de vaincre peu à peu la résistance de Nicolas. Ouverture Bogo-indienne:

François Caire (2128) - Nicolas Audet-Bouchard (2080)

1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cf3 Fb4+ 4.Fd2 a5 5.Cc3 b6 6.e3 Fb7 7.Fd3 0-0 8.0-0 d6 9.a3 Fxc3 10.Fxc3 Ce4 11.Fxe4 Fxe4 12.Cd2 Fd3 13.Te1 d5 14.b3 f5 15.Cf3 dxc4 16.Ce5 Cd7 17.Cxd3 cxd3 18.Dxd3 Cf6 19.Fb2 a4 20.b4 Dd7 21.Tac1 c6 22.f3 b5 23.Dc2 Tac8 24.e4 fxe4 25.fxe4 Df7 26.De2 Dg6 27.Tc3 Cd7 28.d5 e5 29.dxc6 Txc6 30.Dxb5 Txc3 31.Fxc3 Db6+ 32.Dxb6 Cxb6 33.Fxe5 Cc4 34.Fg3 Td8 35.b5 Td3 36.e5 Txa3 37.e6 Rf8 38.Tc1 Re7 39.Txc4 Rxe6 40.b6 Tb3 41.Txa4 Txb6 42.h3 Tb5 43.Te4+ Rf7 44.Rf2 Tb2+ 45.Rf3 Tb3+ 46.Te3 Tb2 47.Fe5 Ta2 48.Te2 Ta3+ 49.Re4 Rg6 50.Tc2 Ta4+ 51.Fd4 Rh6 52.Tf2 Ta6 53.Tf4 Rh5 54.Fxg7 Tg6 55.Tf5+ Rh4 56.Ff6+ Rg3 57.Tg5+ Txg5 58.Fxg5 Rxg2 59.h4 Rg3 60.Rf5 h6 61.Fe7 et les Noirs abandonnèrent. 1-0.

Au troisième échiquier, Claude a sacrifié un pion sur l'aile-dame un peu comme on le fait dans le gambit Benko, l'une de ses armes favorites. Mais l'ouverture comportait sans doute des différences significatives, car Stéphane a pu étouffer tout contre-jeu de la part de Claude. Dans la position finale, sur 39...Dxb7 suivrait 40.Txc5! Cxc5 41.Dxb7 Cxb7 42.a6, et le cavalier ne pourrait empêcher la promotion du pion.

Stéphane Drolet (2138) - Claude Lessard (2053)

1.Cf3 Cf6 2.c4 g6 3.b3 Fg7 4.Fb2 d6 5.d4 b5 6.cxb5 a6 7.e3 axb5 8.Fxb5+ Cbd7 9.Cbd2 0-0 10.0-0 c5 11.dxc5 Cxc5 12.b4 Ce6 13.a4 Tb8 14.Db3 Cc7 15.Fe2 Fe6 16.Da3 Ta8 17.b5 Db8 18.Cd4 Fd5 19.Tfc1 Cd7 20.Cc6 Fxc6 21.Fxg7 Rxg7 22.Txc6 Cc5 23.Db2+ Rg8 24.b6 C7a6 25.a5 Db7 26.Fb5 Tfb8 27.Dc3 Tc8 28.Txc8+ Txc8 29.Tc1 Td8 30.Dc4 Ta8 31.h3 Cb8 32.Dc3 Cba6 33.Cf3 h6 34.Cd4 Rh7 35.Fc6 Dc8 36.Fxa8 Dxa8 37.Dc4 e6 38.Db5 Dd5 39.b7 et les Noirs abandonnèrent. 1-0.

Au quatrième échiquier, c'est à moi que revenait la difficile tâche de freiner le leader de la section B. J'ai pu obtenir assez tôt un avantage confortable contre Paul, mais je n'arrivais pas à faire céder sa défense opiniâtre et le temps filait au cadran... Je crois que 36...Cd8 est l'erreur qui m'a finalement ouvert la porte.

Richard Sauvé (2011) - Paul Marquis (1878)

1.d4 Cf6 2.c4 g6 3.Cc3 Fg7 4.e4 d6 5.f3 0-0 6.Fe3 c5 7.Cge2 (7.dxc5 est bon, mais mène à des complications où Paul aurait sûrement été beaucoup plus à l'aise que moi) Cc6 8.Dd2 cxd4 9.Cxd4 Fd7 10.Fe2 Tc8 11.0-0 Ce5 12.b3 a6 13.Tad1 Dc7 14.Cd5 Cxd5 15.exd5 f5 16.h3 Cf7 17.Tfe1 Fe5 18.f4 Ff6 19.Ff3 Fh4 20.Ff2 Fxf2+ 21.Dxf2 Tce8 22.Te2 Cd8 23.Tde1 Tf7 24.Rh1 Dc5 25.De3 Tf6 26.Dd3 Tf7 27.Cc2 a5 28.a3 b6 29.b4 Dc7 30.Cd4 Cb7 31.Tc2 Tc8 32.Tec1 Dd8 33.Ce6 De8 34.Dd4 axb4 35.axb4 Tb8 36.Ta1 Cd8 37.Cc7 Df8 38.Tca2 e5 39.fxe5 dxe5 40.Dxe5 Dxb4?? 41.Ca6 et les Noirs abandonnèrent. 1-0.

Au cinquième échiquier, Jean-François et Michel ont fait de leur mieux, mais ni l'un ni l'autre n'a pu briser l'équilibre:

Jean-François Dion (1929) - Michel Valley (1901)

1.d4 Cf6 2.Cf3 d5 3.Ff4 c5 4.e3 Cc6 5.c3 cxd4 6.exd4 Db6 7.Db3 Dxb3 8.axb3 Ff5 9.Cbd2 h6 10.h3 g5 11.Fh2 Fg7 12.Fb5 0-0 13.Ce5 Cxe5 14.Fxe5 a6 15.Fe2 Ce4 16.Fxg7 Rxg7 17.b4 Tfd8 18.Cb3 Td6 19.0-0 Te8 20.Ff3 Tc8 21.Tfe1 Tc7 22.Cc5 Cxc5 23.bxc5 Td8 24.Te5 Fe6 25.b4 Rg6 26.g4 Rf6 27.Rh2 Rg7 28.Fe2 Fc8 29.Rg3 f6 30.Te3 Te8 31.Ff3 Td7 32.Tae1 Rf7 33.Fd1 Tdd8 34.Fa4 Fd7 35.Fxd7 Txd7 36.Te6 Tc8 37.Tb6 Tc6 38.Txc6 bxc6 39.Ta1 Ta7 40.f4 gxf4+ 41.Rxf4 e6 42.h4 Rg6 43.Te1 Te7 44.Tg1 e5+ 45.dxe5 fxe5+ 46.Re3 Ta7 47.Ta1 Rf6 48.Tf1+ Re6 49.g5 hxg5 50.hxg5 Tf7 51.Ta1 Ta7 52.Th1 Rf5 53.Th6 Tc7 54.g6 Tg7 55.Th5+ Rf6 56.Th8 Txg6 57.Ta8 Tg3+ 58.Rd2 Re6 59.Txa6 Rd7 60.Ta7+ Re6 61.Ta6 Rd7 62.Ta7+ et on se serra la main. 1/2-1/2.

Au sixième échiquier, Clément a raté une chance en or lors du zeitnot: 30...Dxb1! 31.Txb1 Cxc4 aurait donné aux Noirs un avantage gagnant. Mais ensuite, Bertrand a su faire parler (comme dirait notre ami Paul St-Amand) sa redoutable paire de fous:

Bertrand Auger (1930) - Clément l'Heureux (2004)

1.d4 Cf6 2.Cf3 g6 3.g3 Fg7 4.Fg2 d6 5.c4 c5 6.Cc3 Cc6 7.0-0 0-0 8.d5 Cb8 9.Fg5 Cbd7 10.Dd2 Cg4 11.h3 Cge5 12.Cxe5 Cxe5 13.b3 Te8 14.Tad1 a6 15.Fh6 Fh8 16.f4 Cd7 17.e4 Da5 18.Tf3 b5 19.Dc2 bxc4 20.bxc4 Tb8 21.e5 dxe5 22.f5 e4 23.fxg6 hxg6 24.Cxe4 Tb2 25.Dc1 Dxa2 26.Td2 Fd4+ 27.Rh1 Ce5 28.Tf1 Ff5 29.Txb2 Fxb2 30.Db1 Dxc4 31.Txf5 gxf5 32.Dxb2 Dd4 33.Cc3 c4 34.Dc1 f6 35.Fe3 Cd3 36.Dd2 De5 37.Ce2 Da1+ 38.Rh2 Tb8 39.Fd4 De1 40.De3 Db4 41.De6+ Rg7 42.Dxf5 Dd6 43.Fe4 Tb3 44.Dg6+ Rf8 45.Fe3 e5 46.Fh6+ Re7 47.Dg8 Tb8 48.Dh7+ Rd8 49.Df5 Tb2 50.Ff3 Ce1 51.Fg4 Tb8 52.Fg7 Tb6?? (La position de Bertrand est sans doute gagnante, mais comme il n'avait plus qu'une minute pour mater contre cinq pour Clément, 52...Re7! aurait constitué une défense beaucoup plus coriace) 53.Dc8+ Re7 54.Df8 mat. 1-0.

Dans la section C, Gaétan reste seul avec un score de 3 en 3. Sa partie semblait s'acheminer nettement vers la nulle, mais il a su profiter de quelques fautes significatives de François en finale:

Gaétan Lapierre (1874) - François Pichette (1767)

1.Cf3 c6 2.g3 d5 3.Fg2 Cf6 4.0-0 Cbd7 5.d4 g6 6.Cbd2 Fg7 7.c4 0-0 8.h3 Db6 9.e3 e5 10.dxe5 Ce8 11.cxd5 cxd5 12.Cb3 Cxe5 13.Cxe5 Fxe5 14.Dxd5 Fg7 15.Dc5 Dd6 16.Dxd6 Cxd6 17.Cd4 Td8 18.Td1 Cf5 19.Fd2 Cxd4 20.exd4 Txd4 21.Fc3 Txd1+ 22.Txd1 Fe6 23.Fxg7 Rxg7 24.b3 Tc8 25.Td2 b6 26.f4 h5 27.Rf2 Ff5 28.h4 Tc7 29.Ff1 Tc2 30.Txc2 Fxc2 31.Re3 Rf6 32.Rd4 Rf5 33.Fh3+ Rf6 34.Rd5 Ff5 35.Fg2 Fd7 (Ici, François offrit la nulle, mais Gaétan savait que toutes les chances étaient de son côté) 36.Rd6 Fb5 37.Fe4 Fe2 38.Rc7 b5 39.b4 Re6 40.Rb7 Fc4 41.a3 Rd6 42.Rxa7 Fb3 43.Rb6 Fd5 44.Fxd5 Rxd5 45.Rxb5 Re4 46.a4 Rf3 47.a5 Rxg3 48.a6 Rxf4 49.a7 g5 50.hxg5 h4 51.a8=D et les Blancs gagnèrent. 1-0.

Pour terminer, la partie nulle du huitième échiquier dont la position finale me semblait favorable aux Blancs: Qu'arriverait-il par exemple après 43.hxg5 Re8 44.Cb4 Re7 45.Tc6? Les Blancs peuvent-ils faire quelque chose de leur pion passé protégé?

François Moisan (1845) - Sébastien Caron (1854)

1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 a6 4.Fa4 Cf6 5.0-0 b5 6.Fb3 Fe7 7.Te1 0-0 8.a4 Fb7 9.d3 d6 10.Cbd2 Ca5 11.c3 c5 12.Fc2 Dc7 13.Cf1 Rh8 14.Cg3 g6 15.d4 Fc6 16.h3 Cg8 17.d5 Fd7 18.Ch2 Cb7 19.Cg4 c4 20.Ch6 Rg7 21.Cxg8 Txg8 22.axb5 axb5 23.Fe3 Cc5 24.Dd2 Rh8 25.Fg5 f6 26.Fe3 Tgb8 27.f4 Ta7 28.fxe5 fxe5 29.Fg5 Fe8 30.Tf1 Tba8 31.Txa7 Dxa7 32.Rh2 Rg8 33.Ff6 Fxf6 34.Txf6 De7 35.Dg5 Dd8 36.Cf5 Cd7 37.Ce7+! Rg7 38.Txd6 Rf8 39.Te6 Rg7 40.h4 Ff7 41.Td6 Rf8 42.Cc6 Dxg5 et on conclut la nulle. 1/2-1/2.