Le grand maître Arthur Bisguier est décédé le 5 avril 2017, à l'âge de 87 ans. Il était le doyen des ex-champions américains encore vivants. Champion en titre des États-Unis en 1954, il a représenté son pays à de multiples reprises aux tournois interzonaux et olympiades, et obtenu des victoires contre la plupart des grands joueurs de son époque.

Mais Bisguier avait tant d'ambition que le simple fait de vaincre un adversaire redoutable ne le satisfaisait pas toujours. En 1961, par exemple, il battit Paul Keres, que beaucoup voyaient du calibre d'un champion du monde. Mais Bisguier n'était pas fier de sa partie. Il croyait fermement que la victoire lui avait été offerte sur un plateau.

« Après la partie, c'est étrange, je me suis senti déprimé, comme si j'avais raté une occasion » écrit-il dans son autobiographie. « Je voulais le battre brillamment. Après tout, si on ne peut affronter Keres que quelques rares fois dans sa vie, ne vaut-il pas mieux perdre une belle partie contre une légende vivante que le battre sans rien faire de spécial ? »

Arthur Bisguier-Paul Keres, Bled 1961