C'est dans une relative placidité que la deuxième ronde du tournoi Alekhine s'est déroulée lundi soir, au club d'échecs de Charlesbourg.

Quelques négligés des parieurs ont surpris leur adversaire mieux coté, dont Daniel Lapointe qui, défait par Eveline Dion-Laliberté la semaine dernière, s'est vengé aux dépens de Christian Richard cette semaine. François Crépault a défait Gilles Racine tandis que Michel Coutu s'inclinait devant Eric Tanguay. La partie la plus à surveiller mettait aux prises les experts Daniel Bonneau et Martin Fecteau: Bonneau a finalement concrétisé son avantage en finale, en dépit du peu de temps qui lui restait.

Sauf Martin Glode, contraint à la nulle par Marc Chouinard, les favoris du haut du tableau ont tous gagné. Prenez par exemple cette partie du premier échiquier que j'ai réussi à déchiffrer, du moins je l'espère, après des efforts dignes de Champollion:

Jocelyn Côté (1807) - François Caire (2118)

1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 e5 6.Cb3 (les Blancs ne relèvent pas le défi de la Sveshnikov et ce faisant, ils concèdent une légère initiative aux Noirs) Fb4 7.Fd3 d5 8.exd5 Cxd5 9.Fd2 Fxc3 10.bxc3 0-0 11.0-0 Dd6? (...Dh4! et les Noirs gardent un léger avantage, selon Fritz) 12.a3? (Fg5! équilibrait les chances, à cause de la menace de pousser c4 puis de jouer Fxh7+ gagnant la dame noire) Td8 13.Dh5 f5?! (...Cf6!) 14.Tfd1! (égalité à nouveau) Cf6 15.Dh4 e4 16.Ff4 De7 17.Fe2 Fe6 18.Cd4 Cxd4 19.cxd4 Tac8 20.Td2 Tc3 21.Fe5 Fd5 22.Dg5 De6 23.a4 Td7 24.Fb5 Tf7 25.Fxf6? (Te1! laissait les chances égales) Txf6 26.Te1 a6 27.Ff1 Dc6 28.Df4 Dxa4! 29.De5 Dd7 (les Noirs sont déjà gagnants, selon Fritz) 30.Te3 Tfc6 31.Txc3 Txc3 32.Db8+ Tc8 33.Da7 Dc6 34.h4 Dc3 35.Te2 Db4 36.g3 Db1 37.Rg2 e3+ 38.f3 Fxf3+ 39.Rxf3 Dxf1+ 40. Les Blancs abandonnent.

Au deuxième échiquier, Réjean Plante a joué les rouleaux compresseurs, étouffant lentement son adversaire:

Réjean Plante (2115) - Dominic Coulon (1734)

1.d4 Cf6 2.Cf3 d6 3.g3 g6 4.Fg2 Fg7 5.0-0 0-0 6.c4 Cbd7 7.Cc3 Te8 8.h3 e5 9.d5 a5 10.e4 c5 11.Ce1 Ch5 12.Fe3 b6 13.Tc1 h6 14.b3 Te7 15.Dd2 Rh7 16.g4 Cf6 (...Cf4! offrant aux Blancs un pion contre la disparition de leur important fou sur cases noires, donnait un jeu égal aux Noirs, selon Fritz) 17.f3 Cg8 18.Dc2 Df8 19.a3 f5 20.b4 axb4 21.axb4 Cb7 22.Cd3 f4?! (est-il raisonnable de fermer ainsi l'aile-roi, zone d'attaque pour les Noirs, pendant que les Blancs contrôlent l'aile-dame?) 23.Ff2 g5 24.c5! (net avantage blanc) bxc5 25.bxc5 h5 26.Ta1 Txa1 27.Txa1 dxc5 28.Cxc5 (les Blancs sont maintenant gagnants)Cd6 29.Ta8 Df6 30.Ff1 hxg4 31.hxg4 Ff8 32.Cb5 Fd7 33.Cxd7 Txd7 34.Cc7 Rh8 35.Ce6 Fh6 36.Dc6 Df7 37.Cc5 et les Noirs abandonnent.

Serge Champetier est en grande forme ces temps-ci et, ce qui ne gâte rien, ses feuilles de notation sont un exemple de lisibilité. Admirez cette belle montée à l'assaut du roque noir:

Serge Champetier (2005) - Benoît Arteau (1693)

1.e4 c5 2.Cc3 Cc6 3.f4 g6 4.Cf3 Fg7 5.Fc4 e6 6.0-0 Cge7 7.d3 0-0 8.De1 d5 9.Fb3 Ca5 10.Dh4 Cxb3 11.axb3 Cc6 12.Df2 d4 13.Ce2 e5 14.f5! De7 15.Cg3 f6 16.fxg6 hxg6 17.Ch4 Rh7 18.De2 De8 19.Fd2 Fe6 20.Tf2 Ce7 21.Taf1 Dd7?? (depuis la poussée 14.f5, les Blancs jouissent de l'initiative, mais la position noire n'était pas désespérée sans cette gaffe qui perd immédiatement la partie) 22.Cxg6! Cxg6 23.Dh5+ Rg8 24.Dxg6 Ff7 25.Df5 Fe6 26.Dh5 Ff7 27.Dh4 Fg6 28.Cf5 Fxf5 29.Txf5 Tf7 30.T1f3 Rf8 31.Tg3 (Fh6! gagnait encore plus rapidement) Tc8 32.Tg6 Tc6 33.Dh7 De7 34.Fh6! et les Noirs abandonnent: La menace est 35.Dh8++ et n'est parable qu'au prix du fou g7.

Heureusement pour moi, j'avais déjà affronté une fois ou deux la variante Steinitz dans la défense française. Mon adversaire a quand même joui d'un avantage d'espace jusqu'au milieu de partie:

Jean Turcot (1528) - Richard Sauvé (1952)

1.e4 e6 2.d4 d5 3.Cc3 Cf6 4.e5 Cfd7 5.Cce2 c5 6.c3 Cc6 7.f4 Db6 8.Cf3 cxd4 9.Cexd4 Fc5 10.Fe2 0-0 11.0-0 Te8 12.Rh1 Cf8 13.Dd3 Fd7 14.Td1 Tac8 15.Db1 a6 16.b4 Fxd4 17.cxd4!? (sacrifice de pion intéressant, selon Fritz) Dxb4 18.a3?! (mais les Blancs devaient poursuivre par Fd2 pour obtenir un jeu de pièces compensant tout-à-fait le pion) Dxb1 19.Txb1 b5 20.Fb2?! Cg6 21.g3 Cge7 22.g4 Ca5 23.Ce1 Cc4 24.Cd3 Tc7 25.Cc5 Fc8 26.Td3?! Cg6 27.Fc1 Cf8 28.Fd2 Cd7 29.Cxd7 Fxd7 30.Fb4 Tec8 31.Fc5? g5! 32.Tf1? (fxg5 ou Fe7 étaient nettement préférables) gxf4 33.Txf4 Cxe5 (Fritz juge les Noirs gagnants après le gain de ce second pion) 34.dxe5 Txc5 35.Tdf3 d4 36.Rg1 Fc6 37.Tf2 Txe5 38.Fd3 (il fallait au moins reprendre le pion par Txd4) Te1+ 39.Tf1 Txf1+ 40.Txf1 e5 41.Te1 e4 42.Fxe4 Te8 43.Fxh7+ Rxh7 44.Les Blancs abandonnent.

Allons, une dernière: Claude Lessard sacrifie deux pions pour gagner la qualité, et il a le meilleur en fin de compte:

Claude Lessard (1900) - Claude Boissinot (1562)

1.d4 Cf6 2.Cf3 e6 3.c4 Fe7 4.Cc3 d5 5.e3 0-0 6.Fd3 a6 7.cxd5 exd5 8.0-0 b5 9.Ce5 Fb7 10.f4 Cbd7 11.Df3 b4 12.Ce2 Ce4 13.g4? f6 (...Cxe5! suivi de ...f6! donnait un bon avantage aux Noirs, qui auraient obtenu l'ouverture de la colonne f sur la dame blanche, avec en prime la tour a1 pas encore prête à se joindre au combat, au contraire de la tour a8, déjà solidaire de sa consoeur en f8) 14.Cxd7 Dxd7 15.Cg3 Cxg3 16.Dxg3 Fc8 17.h3 g6 18.Fd2 Tf7 19.Tac1 c6?! 20.b3 Fb7 21.Df2 Td8 22.De2 a5 23.e4? (le début d'une combinaison douteuse) dxe4 24.Fc4 c5! 25.Fxf7+ Rxf7 26.d5 Fxd5? (...Dxd5! et les Noirs s'en tiraient avec un certain avantage. Avec ...Fxd5, les choses sont assez équilibrées, les deux pions noirs valant à peu près la qualité blanche, selon Fritz) 27.Fe3 Tc8 28.Tfd1 Db7 29.Tc2 Da8 (...Fe6 ou ...a4 auraient redonné un léger plus aux Noirs) 30.Tcd2 Td8?? (...Fe6 était le seul coup. Gaffe dûe au zeitnot, peut-être?) 31.f5? (Txd5! Txd5 32.Dc4, et les Blancs gagnaient sans coup férir) Rg7! 32.fxg6 hxg6 33.h4?! a4 34.h5 g5? (...axb3! et les Noirs auraient repris l'avantage, qui va plutôt échoir aux Blancs, maintenant) 35.Df2! Dc6?? (...Fe6 était nécessaire. A partir de maintenant, les Noirs sont perdus) 36.Df5! Dd6 37.Rg2 Da6 38.Rh3 Ff7 39.Txd8 Fxd8 40.Txd8 Fxh5 et les Noirs abandonnent.

Pour les résultats de la première ronde, voyez au babillard de quebecechecs.com, dans "Chez Vladimir, info #2". Appariements probables pour la troisième ronde, si personne ne prend de "bye": Caire-Lessard, Sauvé-Plante, Beaudoin-Laflamme et Lapierre-Champetier. A suivre!