Troisième ronde du Montcalm 3: les duels des premiers échiquiers n'étaient pas tout à fait ceux qu'on attendait, à cause de l'absence de Serge Champetier, indisponible jeudi soir. Nicolas Chiffot et Paul Marquis se sont donc affrontés au premier échiquier, et Paul, menant les Noirs, a eu recours à la défense Tchigorine pour une deuxième semaine d'affilée. Nicolas s'est toutefois montré plus dur à cuire que moi et la finale, qui semblait équilibrée, s'est subitement soldée par un mat imparable de la part des Blancs. Le pion blanc h5 verrouille le cercueil du roi noir, comme vous pouvez le constater ici:



1-0

Au deuxième échiquier, François Caire, de retour après un bye lors de la ronde précédente, a montré pourquoi il était maître: contre la hollandaise fluide de Sébastien Caron, il a ouvert la colonne g pour y lancer une attaque avec ses deux tours (le roi blanc n'a même pas roqué!). Les Blancs ont gagné du matériel dans l'affaire, et ils gagnaient encore la tour g7 lorsque Sébastien a rendu les armes.


1-0

Au troisième échiquier, John Bleau a joué une solide partie jusqu'à ce qu'il perde pied, peut-être avec 40.f6...? L'ouverture de la colonne g a surtout profité aux Noirs, qui y ont amené leur tour, montrant que le roi blanc était en fait plus vulnérable que son opposant noir. Réjean Plante gagnait la dame blanche pour une tour lorsque John a abandonné après le 47è coup:


0-1

Si tout le monde est là la semaine prochaine, Nicolas Chiffot (le seul à détenir encore un score parfait) et François Caire devraient prendre place au premier échiquier. Je parierais sur un duel Plante-Dubé au deuxième, et sur une rencontre Champetier-Bergeron au troisième. Ceci n'engage que moi, bien entendu, le dernier mot revenant à notre arbitre Gaétan Lapierre. À jeudi prochain!