Il ne reste qu'un seul joueur possédant un score parfait au Montcalm 6, et c'est le leader de la section A, Nicolas Chiffot. Nicolas a vaincu Paul Marquis en quatrième ronde dans une Gruenfeld qu'il a menée avec maestria, de sorte qu'il ne peut plus être rattrapé maintenant, même s'il perdait sa dernière partie la semaine prochaine.


J'ai six parties pour vous cette semaine, soit toutes celles des sections A et B. John Bleau m'a dit que son adversaire Sébastien Caron avait eu tort de lui proposer la nulle dans la position finale (troisième partie, ci-dessous), parce que les Blancs gagnaient. Quant à Paul Cummins, qui a mis fin au parcours parfait d'Éric Dumont, il m'a confié avoir eu de la chance qu'Éric ne voie pas 29...Fd4+, qui gagnait pour les Noirs. Et enfin, en ce qui concerne ma propre partie (sixième échiquier), je me suis rendu compte une fois revenu chez moi, en consultant ce bon vieux Reuben Fine, qu'André Bourassa avait peut-être abandonné un peu trop vite: si je lui abandonne et mon fou d8 et mon fou b7, comme je comptais le faire, je ne gagnerai pas la partie, car une dame contre deux cavaliers ne gagne pas, sauf en de rares circonstances qui n'étaient pas réunies ici. Il m'aurait donc fallu jouer 44...Fc8 après son 44.Cxd8 (s'il avait continué). Pas sûr que je l'aurais cru nécessaire...